N°100
3 mars 2008

100 numéros au service de la solidarité

Depuis le premier numéro paru en septembre 2003 ,
Iota a suscité encouragements, remarques, questionnements...
Certains abonnés se sont désincrits, de nouveaux lecteurs nous ont rejoint... Aujourd'hui, Iota est diffusé à 2414 abonnés.


Pour fêter ensemble ce numéro 100, nous avons choisi de publier quelques témoignages reçus au fil des numéros ou envoyés spécialement pour l'occasion !

« Chers amis,
Je lis toujours avec beaucoup d’intérêt votre bulletin d’informations que je trouve toujours très bien fait, beau, suscitant l’envie de s’engager avec enthousiasme et très respectueux des personnes…
"En 2008, ensemble, habitons la ville" dites-vous dans l’édito. Je crois, nous croyons à ATD Quart Monde, comme vous, que cette question de l’habitat et du vivre ensemble est centrale et déterminante pour notre société.

Sommes-nous décidés à vivre ensemble, à faire de nos différences des complémentarités qui doivent enrichir tout le monde et décidés à veiller que les droits soient partagés par tous ?

« suscitant l’envie de s’engager avec enthousiasme »
Si nous ne redressons pas la barre, nous allons vers une société dramatiquement constituée de ghettos dont les plus fragiles feront encore plus les frais. En ce début d’année, nous voulons mettre le paquet sur cette question dans le cadre des municipales qui approchent et en nous appuyant sur la loi DALO. Voilà pourquoi, nous voulons proposer au maximum de gens, et à vous tous notamment, de créer des comités locaux "solidaires pour le droit au logement". […] Voilà en quelques mots une initiative lancée par ATD Quart Monde (que je préside) mais que nous n’avons absolument pas les moyens de mener avec envergure, que nous proposons à plein de réseaux associatifs de reprendre, d’adapter en fonction de leurs souhaits et personnalités, afin d’amplifier ensemble le courant civique de tous ceux qui veulent habiter la ville ensemble et veiller que chacun ait droit à un toit, un "chez soi" adapté à ses besoins et ses moyens. Si vous voulez en savoir plus, allez-voir sur le site d’ATD Quart Monde ou contactez les comités DALO. Amitiés à tous.
»

Pierre Saglio, président de ATD quart monde, témoignage reçu en janvier 2008.


« J'aime beaucoup avoir ces petites nouvelles par Iota des acteurs de la diaconie varoise... elles me maintiennent en éveil! »

Pierre de Riberolles, ancien salarié de l'UDV,
témoignage reçu en octobre 2005.



« La collecte annuelle de la Banque alimentaire du Var s'est déroulée dans le département les 28 et 29 novembre derniers. Elle a mobilisé 900 bénévoles et permis de recueillir plus de 125 tonnes de denrées diverses.
Je suis persuadé que l’article que vous avez bien voulu nous consacrer a largement participé à cet excellent résultat, et je tiens à vous remercier, vous et tous vos lecteurs.
Restant toujours à votre disposition pour la préparation de tout reportage sur notre association, le bénévolat, le caritatif ou l'hygiène alimentaire, je vous prie de croire, monsieur le rédacteur en chef, à l'assurance de ma profonde gratitude.
Avec mes vifs remerciements.
»

Gérard HOUDAER, Président de la Banque alimentaire du Var, témoignage reçu en décembre 2003.


« Après y avoir occupé les fonctions de secrétaire général adjoint de septembre 97 à Janvier 00, j’ai quitté l’UDV pour venir m’installer en région nantaise, pays d’origine de mon épouse. Mais en quittant mes fonctions en tant que salarié, je tenais absolument à maintenir un lien de pensées et d’amitié avec la Diaconie du Var, ses actions, ses équipes.
Aussi, avais-je demandé à recevoir le bulletin papier "ID" que nous avions lancé avec Gilles Rebèche, Jean Molénat, administrateur chargé de la communication et Laurent Bohu l’attaché de communication de l’UDV. Et puis, tout naturellement, lorsque ce bulletin s’est "internetisé", j’ai pu, grâce à IOTA, maintenir ce lien précieux pour moi avec cette réception régulière.
Grâce à IOTA, donc, je maintiens un lien avec les actions et les équipes de la Diaconie du Var.

« je maintiens en permanence une
attention à "l’autre"
»

Mais, plus encore, je maintiens en permanence une attention à "l’autre", qui vit la galère au quotidien, alors que mon quotidien professionnel me tient si éloigné de ces frères humains qu’on ne croise pas dans le monde "des affaires". »

La lecture des actions engagées, des combats menés, des initiatives lancées et tous les sourires qui fleurissent les nombreuses photos de ce petit bulletin me font garder présent au cœur le bonheur qu’on a à partager son temps avec ceux qui n’ont guère plus que cela à donner.
Du temps, je n’en ai presque pas. Mais je prends celui de lire chaque numéro de IOTA pour toujours garder celui, essentiel, de penser qu’en chaque occasion je dois me tenir prêt à servir "l’autre" afin de ne pas avoir totalement gaspillé le temps du partage et de la solidarité.
Merci à IOTA d’être ce lien fidèle et passionnant.
»

Olivier Rabilloud, ancien secrétaire général adjoint de l'UDV, témoignage envoyé à l'occasion du n°100.


« Pour l'association Solidarité Est Var, les retombées d'un article paru dans Iota ont été très concrètes et positives.

En effet, il y a quelques temps, nous avions envoyé par courrier une demande de soutien financier à une grande association nationale implantée dans la région.

« nous connaissons le travail formidable
que vous réalisez
»

Ce soutien que nous attendions était loin d'être négligeable (à hauteur de 15000 euros) pour le bon fonctionnement de l'association.
Dans les jours qui ont suivi notre demande, nous avons tout suite reçu un coup de téléphone et la personne m'a dit : "Aucun soucis, nous vous donnerons ce dont vous avez besoin, nous avons lu Iota, alors nous connaissons le travail formidable que vous réalisez."
Un article venait de paraître dans Iota qui présentait la Maraude, une des missions de l'association à Fréjus. Quelques jours plus tard nous avons reçu un chèque…
».

René Puddu, coordinateur de l'association Solidarité Est Var à Fréjus, témoignage envoyé à l'occasion du n°100.


« Avec IOTA ce sont quelques mots, quelques photos qui disent beaucoup. Une annonce d'un évènement, un compte-rendu d'une manifestation, un partage d'idées, d'expériences... Tout cela est dans les IOTAS depuis le début.
Le magazine mensuel diocésain "Eglise de Fréjus-Toulon" a repris de nombreuses fois des éléments piochés dans IOTA. La radio RCF Méditerranée a aussi été appuyée par IOTA dans sa recherche éditoriale. Et ce partage s'opère dans les deux sens puisque des émissions de radio ont été mises en avant dans IOTA (Au delà des murs, Parole de Vie, 1901...).
Ce partage doit continuer et s'amplifier ! Vivement le numéro 100 !
»

Yann de Rauglaudre, Directeur de la communication du diocèse de
Fréjus-Toulon, témoignage envoyé à l'occasion du n°100.



« Un regard sur le bulletin électronique de l'Union diaconale du Var montre aussi comment, au fil des semaines, une Eglise peut faire entendre sa voix dans l'espace public, par l'intermédiaire des associations qu'elle anime.
De fait, les acteurs de la diaconie interviennent régulièrement sur des dossiers comme le logement social, l'accueil des demandeurs d'asile, les politiques de réinsertion. On a l'exemple d'une contribution de l'Eglise à la recherche du bien commun, non pas sur un mode simplement déclaratoire (qui reste en général sans grand effet), mais à partir de pratiques et d'une expérience, ce qui donne à sa parole un tout autre poids. […] Consulter Iota, la lettre d'information de l'Union diaconale du Var (udv.free.fr)
»

Etienne Grieu, Théologien Jésuite, Extrait du Chapitre "La diaconie de l'église : quand l'évangile déborde" dans le livre "Passeurs d'évangile" publié en février 2008 par Les éditions de l'atelier.

Vous avez autre chose à nous dire, vous pouvez continuer à nous envoyer vos témoignages à l'adresse [email protected]


Le programme de formation 2008 est téléchargeable ici!




IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)