N°109
  8 juillet 2008




Initiatives de Développement local

 

Après une expérience professionnelle dans le Développement Durable, et une mission au Pérou, auprès de jeunes séropositifs, je rejoins avec Joie l’équipe de l’UDV. Je travaillerai au service Communication, et plus particulièrement pour la Communion St Lazare et la Fraternité St Laurent. J’aurai donc le plaisir de vous rencontrer prochainement pour connaître vos différentes initiatives.

Comme nous l’avions déjà évoqué dans l'édito du N°104 de Iota, le Développement local est un défi permanent pour les Associations de l’UDV :
après les exemples des Associations MLH et Accueil 83, Iota illustre aujourd’hui ce sujet à travers 2 autres initiatives.
Ainsi, l’association Promo soin Fréjus, travaille en collaboration avec la PASS du centre Hospitalier de Fréjus-St Raphaël, afin de faciliter l’accès aux soins des publics en situation de précarité.
D’autre part, dans le cadre de sa mission d’animation de quartiers, le Secours Catholique nous invite dans la Cité de la Baume, à partager son projet baptisé « Fresque Party ».

Sigolène Fournier


 

A Fréjus, l'hôpital et l'association Promo-soins se passent le relais

Une collaboration originale fonctionne depuis trois ans entre la permanence d'accès aux soins de santé (PASS) du centre hospitalier de Fréjus-St Raphaël et l'association Promo-soins, en faveur des publics les plus précaires. Elle a permis notamment d'éviter le retour à la rue de SDF à leur sortie d'hospitalisation et de proposer un suivi médical à des familles Roms sédentarisées.

Un établissement de santé et une association peuvent avoir besoin de leurs richesses et compétences respectives et fonctionner en complémentarité dans des actions en faveur des publics précaires.
C'est le cas à Fréjus St-Raphaël.
D'un côté, la PASS du centre hospitalier, qui constitue depuis 1998 une cellule de prise en charge médico-sociale pour les personnes en situation de précarité se présentant à l'hôpital. De l'autre, l'association varoise Promosoins, qui veille sur la santé des plus démunis, spécialement les personnes sans domicile fixe. Ces deux structures ont décidé il y a trois ans de travailler ensemble pour améliorer l'accès aux droits et aux soins de leur public respectif, ce qui a abouti à la signature de conventions de collaboration exemplaires.
Si cette initiative doit son existence à l'engagement personnel d'un médecin généraliste intervenant dans les deux structures, Dominique Besançon, la collaboration repose en grande partie sur les assistantes sociales de la PASS et de Promosoins, Catherine Navello et Danielle Delobel. Dès le départ, ces dernières se sont mobilisées pour éviter le retour à la rue des SDF à leur sortie d'hospitalisation. "Imaginez un instant la situation d'une personne sans domicile qui sort d'une cure de sevrage à l'alcool et que l'on renvoie à la rue…", commentent les assistantes sociales. Désormais, pour éviter toute rupture de soins, l'hôpital organise la sortie des SDF et les oriente vers l'appartement thérapeutique de quatre lits-relais dont dispose Promo-soins (les deux structures ont signé une convention de partenariat), ou vers l'hébergement hivernal.
Autre exemple : la prise en charge des familles Roms sédentarisées depuis plusieurs années sur le territoire de Fréjus-St Raphaël. Ces familles sont venues spontanément consulter aux urgences il y a quatre ans. A la différence des gens du voyage accueillis habituellement, ceux-ci sont restés sur la commune, et se sont habitués à fréquenter les urgences… jusqu'à y devenir un peu envahissants ! "Car le malade Rom est toujours accompagné de sa famille – parents, oncles, enfants…- qui le suit tout au long de son séjour à l'hôpital. C'est la tradition de se déplacer en groupe, mais cela trouble le travail du personnel soignant", explique Catherine Navello.


La partenariat avec Promo-soins a permis d'adapter le dispositif d'accès aux droits sociaux et aux soins à ce public particulier. Les deux assistantes sociales ont mis en commun les informations dont elles disposaient sur ces familles, ont pu monter des dossiers CMU et AME, et leur proposer un suivi spécifique, notamment centrer autour de la vaccination des enfants (en partenariat avec la PMI) et du dépistage des hépatites.
Le suivi des familles Roms est désormais très organisé. Tous les lundis matins ils peuvent bénéficier d'un suivi médical à la consultation de la PASS, et tous les mercredis, un accueil spécifique leur est proposé à l'accueil de jour* de Promo-soins : "un lieu convivial qui nous offre une certaine proximité avec les familles. Nous offrons des douches et des gouters, des consultations de pédiatre… Lorsqu'un problème de santé est repéré, le lien avec l'hôpital est facilité, la PASS propose alors des consultations médicales, ou avec un spécialiste", explique Danielle Delobel.
Le dernier objectif que se sont fixé les assistantes sociales serait d'amener ces familles, désormais détentrices de leurs droits à la CMU, à recourir aux soins en libéral, dans le dispositif de droit commun.

Source : article publié dans "Priorités Santé" n°21 Janv./ Fev./ Mars/ Avril 2008

* L'accueil de jour est assuré par l'association Les amis de Paola.

Plus d'info
Promo soins Fréjus - St Raphaël
[email protected]
 




"FRESQUE PARTY" dans la Cité de la Baume à Toulon

Depuis plusieurs années, le Secours Catholique a mis en place des démarches d’animation dans les quartiers en difficulté. Ces expériences permettent d’amorcer une dynamique de transformation sociale. Coup de projecteur sur un projet Toulonnais avec les enfants de la Cité de la Baume.

C'est dans le cadre des missions dans les quartiers, que depuis 6 mois, Mathilde, animatrice du Secours Catholique et Marie, volontaire civile, animent tous les mercredis à la Cité de la Baume, des ateliers avec les enfants.
"On prend quelques feutres, du papier, un peu de peinture, et les enfants laissent aller leur imagination. La cité est très centrale. On s'installe dans la cour et tous les parents peuvent surveiller leurs enfants, et voir leurs activités. Certains parents descendent même pour dessiner avec leurs enfants. C'est l'occasion de créer du lien avec eux. Maintenant ils nous connaissent bien…" se réjouit Marie. L'enjeu de cette mission est aussi de faire cohabiter 2 communautés en opposition : la communauté musulmane et la communauté Gitane. Une vraie démarche de Développement de quartier !

C'est dans le cadre de ce projet annuel d'animation de la Cité, qu'a germé l'idée de la "Fresque Party". C'est ainsi que du 2 au 5 juillet, 5 animateurs et bénévoles du Secours Catholique, quelques Lycéens de La Cordeille, et Caroline, Plasticienne venue aider bénévolement l'équipe, se sont lancés dans le chantier.
"On réfléchissait avec les enfants à un projet utile, qui serve à la Cité, pour changer un peu du quotidien : repeindre les bancs? les chaises? … Pendant nos ateliers du mercredi on a sali tout un mur, en s'appuyant dessus pour peindre. Ca faisait vraiment sale. On a donc décidé de repeindre ce mur, et d'y mettre une petite touche personnelle, avec des peintures d'enfants" explique Mathilde.
Le projet est très bien accueilli par les habitants de la cité comme en témoigne cette remarque entendue aujourd'hui : "Ca fait 37 ans que j'habite le quartier. Il faut que j'attende d'être vielle pour qu'il se passe quelque chose avec les enfants".
Les enfants et les animateurs enfilent des vieux tee-shirts et c'est parti pour le décapage du mur, 1ère étape nécessaire avant de le repeindre en blanc. On reconnaît les plus bosseurs qui ont de la peinture partout sur le visage et les vêtements.


Pendant ce temps, Caroline fait travailler les enfants à tour de rôle, dans la Joie et la bonne humeur, sur des croquis qui illustreront la fresque du mur. Plusieurs thèmes ont été évoqués: personnages, végétaux, maison… "J'essaie d'aider les enfants à développer leur imaginaire. On travaille sur des personnages rigolos, des arbres sur les toits etc.…"
Les meilleurs dessins sont ensuite sélectionnés puis reproduits par les enfants sur le mur. Nos jeunes artistes en herbe permettent ainsi à leur quartier de retrouver un peu de fraîcheur, de couleur et de convivialité.

Plus d'info
Secours Catholique
[email protected]

 

Le programme de formation 2008 du SYFORM est téléchargeable ici!





IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)