N°111

1 septembre 2008



...j'ai reconnu que c'était un frère !

En réalisant l'histoire de notre rencontre avec les Roms de Roumanie dans le Var, fate de méfiance, d'apprivoisement mutuel, de préjugés dépassés, et maintenant de projets communs élaborés ensemble, comment ne pas repenser au célèbre proverbe africain : "Quand je l'ai vu de loin j'ai cru que c'était un fauve, quand il s'est approché j'ai vu que c'était un homme, quand nous nous sommes parlé j'ai reconnu que c'était un frère !"

Ces projets un peu fou sont ceux de l'aménagement du terrain de l'EPIDe, ceux du retour en Roumanie pour construire des maisons familiales, ou ceux de l'entreprise d'économie solidaire d'import / export.
A leur manière ils inaugurent les années de la diaconie qui nous invitent à méditer les paroles de l'apotre Paul : "Par amour, mettez-vous au service les uns des autres". 

Gilles Rebêche

Une action concertée pour accompagner les familles Roms dans l’Est Var

Depuis notre dernier article sur le sujet en janvier dernier dans le n°98 de Iota, l’association Sichem avance dans sa mission d’accompagnement du public Rom. Elle a été mandatée par les services de l’Etat et les différents partenaires locaux pour porter un projet d’accueil, d’hébergement et d’intégration d’un groupe de Roms sur la commune de Puget sur Argens.

Un groupe de 122 Roms, suivis depuis cinq ans grâce à la mise en place par le Secours Catholique d’une plateforme sanitaire réunissant la DDASS, le Conseil Général, la PMI, les CCAS, la CAF, l’Inspection académique, l’hôpital de Fréjus - St Raphaël, et les associations coordonnées par SEV (Solidarité Est Var) : Les amis de Paola, Promo soins et Epafa, est installé sur le terrain des Pallugues à Fréjus.
Ayant déjà changé quatre fois de site sur le territoire de l’Est Var, le groupe fait l’objet d’un nouvel arrêté d’expulsion mais les décideurs ont pris conscience de la complexité du problème et cherchent aujourd’hui à le résoudre plutôt qu’à le déplacer.



Dans ce contexte, un projet est à l’étude pour accueillir et accompagner de manière durable mais non définitive des familles Roms qui seront installées pendant deux ans sur le site de l’EPIDe, appartenant au Ministère de la Défense et situé sur la commune de Puget sur Argens.
"Actuellement installées sur le terrain des Pallugues, les familles vivent dans des conditions difficiles, surtout lorsque les pluies transforment le terrain en vaste bourbier", explique Emmanuel Grossetete, responsable du projet d’accompagnement Social des Roms dans le Var. "Grâce à l’association Les amis de Paola et au Secours Catholique, les Roms bénéficient d’une aide alimentaire et sanitaire mais depuis début janvier 2008, ils sont invités à quitter le terrain des Pallugues sans savoir où aller".

C’est précisément pour trouver une solution intelligente à ce drame humanitaire qu’un comité de pilotage a été initié par Madame le Sous-Préfet de Draguignan. L’association Sichem a été conviée à ce comité de pilotage pour mettre en œuvre les décisions actées.

Se réunissant le 18 juillet sur le terrain du Ministère de la Défense, sur le site de l’EPIDe, le comité de pilotage réaffirmait l’objectif principal du projet : accompagner sur un espace viabilisé le public Rom éloigné des dispositifs de droit commun, pour l’élaboration d’un projet individuel ou familial, dans les domaines social, économique et environnemental.

Les actions à mener restent nombreuses, à commencer par l’aménagement du site et le déménagement, avant de mettre en place les différents accompagnements qui seront nécessaires. Pour cette raison, la réussite du projet dépend fortement de l’implication de tous dans une démarche participative et concertée : les différentes institutions (Etat, Communes, Région, Département, associations…) mais aussi les Roms eux-mêmes, les riverains, les services sociaux, la police, les organismes de formation professionnelle et les financeurs.
Le problème de la prise en compte des populations Roms est récurent en Europe et nous sommes tous impliqués aujourd’hui. Afin de briser les préjugés, d’encourager la réinsertion économique et de favoriser un dialogue social, nous devons travailler ensemble à l’accompagnement de ces familles défavorisées.

Cette expulsion est l’occasion de créer et de structurer un pôle d’accueil pérenne pour les Roms afin de les recevoir dans des conditions décentes.

Plus d'info :
Sichem
Emmanuel Grossetete
[email protected]




Gadjé* et Roms* à Lourdes

Du 20 au 25 août 2008, un groupe de 30 pèlerins (composé de 14 Roms, 2 gens du voyage, des bénévoles de la paroisse de la Gabelle à Fréjus et des salariés et bénévoles du Secours Catholique) sous la houlette du Secours Catholique du Var s’est joint au pèlerinage national des Roms et Gens du Voyage à Lourdes.

Expression de la culture tzigane par la musique, la peinture et la sculpture, temps de rencontres en atelier (la question des terrains, de la scolarité,…) ou à travers des espaces de célèbration, de processions, de fêtes et même de football : tout était fait pour que chacun trouve sa place dans le regard de l’autre. "Elle m’a regardé comme une personne" disait Bernadette de la Sainte Vierge qui lui est apparu il y a 150 ans…
Voici quelques témoignages des pèlerins varois qui ont "fait Eglise" ensemble pendant 5 jours.



"Si on m’avait dit il y a un an que j’irai en pèlerinage avec les Roms, je vous aurai dit, jamais on se mélangera avec ces gens !… Dès la première journée du voyage et petit à petit je les ai vu diffèremment ; plus sur un plan d’égalité. Devant la grotte j’ai réalisé que nous étions tous égaux et qu’il faudrait garder cela à notre retour !"
Evelyne Dossier

"J’ai bien aimé aller à la grotte parce que c’était trop beau Marie et tous les gens qui touchent le rocher, et la piscine comme un baptême ; à la cantine j’ai mangé avec mes copines ! J’ai bien aimé le Secours Catholique et toi ! J’ai bien aimé les coloriages de Ste Bernadette et prier Dieu à la messe".
Valentina Alilovic 7 ans

"Je retiens qu’il faut prendre du temps… et l’accepter ! Ne pas chercher à imposer nos vues et accepter le rythme des Roms. C’est difficile pour moi mais on va y arriver !"
Danielle Camilleri

"J’ai passé 5 jours bien avec ma fille et Marie. J’ai réalisé un rêve. J’ai gardé dans mon esprit des tas de choses belles et de la sérénité en moi. Merci au Secours Catholique d’avoir réalisé mon rêve".
Marina Atzovic

"C’est pas facile de les imaginer rentrer dans leur précarité après cette parenthèse de confort. Une amitié s’est créée. Quand on les voit dans la rue on n’imagine pas qu’ils soient capables de donner une telle amitié. On a l’impression qu’ils ne savent que demander de l’argent ! Les enfants qui te prennent par les bras, qui te serrent comme si tu étais de la famille, tous ces contacts, sont signe de confiance et d’amitié".
Marcel Camilleri

"J’ai aimé quand maman a chanté en romani à la Pyramide (de la cité St Pierre), j’ai aimé aller à la piscine (des sanctuaires), j’ai aimé apprendre le "Je vous salue Marie pleine de grâce" et faire des dessins pendant le temps de catéchèse et aller à la chapelle de Bernadette (de la cité St Pierre)".
El?na Constantin 9 ans

"La fraternité vécue, des peuples qui se rejoignent malgré les murs qui les séparent trop souvent… vivre des temps forts cote à cote. La différence n’empèche pas la communion !
La question est de ne pas retomber après ce temps dans la vie quotidienne et les séparations mais continuer le sillon tracé… C’est très prometteur ! Plus on renouvelle ce genre d’expérience, plus on entraine d’autre dans ce mouvement et plus on construit la civilisation de l’Amour !"
P?re Patrick Danielou

"Cela a un petit peu changé ma vie ! L’amour de Dieu, Marie et le Bon Dieu, toutes les personnes présentes avec nous et toutes les personnes de Lourdes présentes avec nous ! Salut à tous les gadjé et merci beaucoup d’avoir été avec nous présents à Lourdes."
Maria Moldovan Mozol

"J’ai bien aimé la fête, quand on est allé à l’Eglise Ste Bernadette pour recevoir la bénédiction des prêtres, la grotte avec la sainte Vierge, et quand tu as parlé sur le Dieu dans l’église" (NDLR : la Basilique et ses mosaïques qui ont bien aidé pour une catéchèse rapide)
Christian Moldovan, 12 ans


* "qui n'est pas?Rom" et "homme" en romani

Plus d'info
Gonzague De Fombelle
Secours Catholique
04.94.89.72.09

Le mémo...
- Vous pouvez visiter le site des paroisses de Fréjus
- Sur la question des Tziganes en région PACA, consultez le site des rencontres tziganes
- Pour lire des articles sur le sujets, entrez le mot Roms dans le moteur de recherche du site du Secours Catholique

 

Le programme de formation 2008 du SYFORM est téléchargeable ici!

 


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr
Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)