N°140
    16 novembre 2009

 



 

      A l’heure où Benoist Apparu, secrétaire d’état au logement, relance le débat sur la prise en charge des sans-abri en annonçant une réforme, la nécessité de placer la problématique du logement pour tous et de l’accueil des plus démunis, est de nouveau réaffirmée par les acteurs associatifs.
Les deux objectifs majeurs proposés par cette réforme, la création d’un "service public de l’hébergement" et la mise en place d’un suivi personnalisé de chaque sans-abri, sauront-ils répondre à ces attentes ?
A ma petite échelle et en tant que nouvelle recrue au service communication de l’UDV, je découvre que la communication peut également devenir un outil à part entière pour lutter contre la misère et la précarité, consciente que communiquer, c’est avant tout apprendre à laisser l’autre s’exprimer.
Pour ce numéro 140, Iota aborde des thèmes en lien direct avec l’actualité nationale et la période hivernale, avec un zoom sur les évolutions récentes de l’accueil de jour de l’association Massillon Solidarité, et un retour sur la conférence de Bernard Devert, fondateur et président de l’association Habitat et Humanisme en visite à Toulon.

Sophie Boulliat,
Chargée de communication à l'UDV
[email protected]

 

Amitié Massillon étend sa  structure d'accueil de jour

L'association Amitié Massillon regroupe à la fois un centre social et culturel ouvert à tous, une cyberbase et un accueil de jour destiné aux sans abri, réparti en plusieurs annexes dans la rue de Verdun, à Hyères.
Dès le début du mois de décembre, l'association ouvrira les portes d'un nouveau point d'accueil de jour regroupant une bagagerie, un coiffeur, la permanence d'un psychologue et le bureau du travailleur social chargé de l'intermédiation locative.

L'Association Amitié Massillon s'implante dans la rue de Verdun

La rue de Verdun, située dans le centre ville d'Hyères, est le théâtre d'action  de l'association Amitié Massillon.
En effet, tandis que le numéro 12 de la rue abrite le siège social de l'association, la cyberbase et le centre social et culturel, les autres annexes de la rue sont réservées au centre d'accueil de jour.
Au numéro 18, un petit déjeuner est servi aux accueillis de 8h30 à 12h. C'est également là que se déroulent les entretiens avec le travailleur social chargé des parcours santé. Ce dernier s'efforce d'évacuer les freins aux soins  que subissent  bon nombre de sans-abri, faute d'accompagnement ou de couverture santé.
Plus haut, au numéro 24, le point d'eau accueille les plus démunis durant toute la journée. C'est ici qu'ils pourront prendre une douche ou faire leur lessive. Un véritable réconfort lorsque l'on vit dans la rue...
La visite se termine au numéro 26 de la même rue.
Cette nouvelle annexe, qui ouvrira ses portes en décembre, permettra de regrouper les nouveaux services de bagagerie et de  coiffure/esthétique dans le même lieu que les bureaux du psychologue et du travailleur social chargé de l'intermédiation locative.
Amitié Massillon, qui est actuellement la seule association à proposer un accueil de jour à Hyères, compte  environ 650 usagers. "Le nombre d'accueillis ne cesse d'augmenter et, si la majorité des accueillis sont des hommes agés de 30 à 50 ans, de plus en plus de jeunes viennent nous solliciter", un constat qui alarme la directrice d'Amitiés Massillon, Anne Bouthors.

La cyberbase, un petit pas vers la réinsertion sociale ?

L'accueil de jour de l'association est également reconnu comme un espace régional Internet citoyen. Au numéro 18 de la rue de Verdun, deux ordinateurs sont ainsi mis à disposition des usagers. Mais ce qui réjouit davantage Anne Bouthors, c'est de constater que la cyberbase du centre culturel et social d'Amitié Massillon accueille de plus en plus d'usagers de l'accueil de jour. "Certains d'entre eux prennent délibérement la décision d'adhérer à la cyberbase. En se mélangeant au public qui fréquente la cyberbase, il y a de leur part une véritable démarche d'intégration. Devant leur ordinateur, ils ne sont plus des SDF mais des internautes comme les autres ayant accès à l'information et à leur boite e-mail. C'est pour eux une véritable bouffée d'air...".  

Plus d'infos
Amitiés Massillon
04 94 00 36 01
 



L’Epargne solidarité, un geste pour "donner du sens à son argent"

L’association Habitat et Humanisme a été créée en 1985 pour permettre à des foyers en difficulté d’accéder à des logements à faible loyer, situés dans des quartiers équilibrés.  Dans le cadre du mois de l’économie solidaire, l’antenne Varoise de l’association Habitat et Humanisme a organisé le 12 novembre 2009, une rencontre avec Bernard Devert, président national de l’association, sur le thème : "donnons du sens à notre argent." Ce dernier a entre autre, insisté sur l’importance de l’épargne solidaire, indispensable pour financer en complément des dons,  les actions d’Habitat et Humanisme. 

 

Loger et accompagner des familles en difficulté dans des quartiers "équilibrés"

"Face au logement, on est tous unanime pour que chacun ait le droit à un toit, mais ce toit doit être loin des beaux quartiers !" C’est pour lutter contre cette réaction, trop souvent entendue, que l’association Habitat et Humanisme œuvre depuis plus de vingt ans : "nous ne proposons pas de logements dans des quartiers défavorisés explique Bernard Devert. Le but de l’association est de donner la possibilité à des foyers en difficulté d’accéder à des logements dans des quartiers équilibrés afin de pouvoir s’y intégrer localement".
Une condition essentielle pour Bernard Devert qui voit également dans ces nouveaux logements, une possibilité pour les enfants de la famille d’être scolarisés dans des lieux d’enseignement reconnus, dont l’accès leur était jusqu’alors refusé. L’association insiste enfin sur le suivi et l’accompagnement de la famille durant les premiers temps de son installation. Une façon de les aider dans leur intégration même si le président de l’association déplore un manque de bénévoles pour accompagner les personnes une fois logées.

L’épargne solidaire
Pour financer ses actions, Habitat et Humanisme développe des produits d’épargne solidaire. Le principe est le suivant : les volontaires choisissent de placer leur argent en toute sécurité et de partager, tout ou partie des bénéfices, pour financer l’action d’Habitat et Humanisme. Bernard Devert constate avec joie que la crise financière de 2008 n’a pas freiné la générosité des français, bien au contraire. Un signe d’espérance dans cette période de trouble économique, pour l’association qui doit faire face à un nombre croissant de demandes.

Le mois de l’économie sociale et solidaire dans le Var
Cette conférence, organisée dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire, fut également l’occasion pour Jean-Paul Jambon et Michel Paillet, respectivement secrétaire et président de l’antenne Varoise d’Habitat et Humanisme, de revenir sur les chiffres encourageants du commerce social et solidaire dans le Var. Avec près de 10 000 entreprises dans le domaine et un secteur où l’emploi augmente chaque année de 2 à 3 %, le département Varois est la preuve vivante que l’économie solidaire est tout sauf une utopie.

Plus d'infos
Habitat et Humanisme Var
http://www.habitat-humanisme.org/var/accueil

 


Offre d'emploi : urgent!
L'association MLH recrute un travailleur social, pour voir l'offre détaillée, rendez-vous sur le portail de l'UDV.

Réorganisation territoriale de l'Etat
La réorganisation territoriale de l'Etat est prévue pour janvier 2010. Pour les responsables d'association, elle implique parfois un changement d'interlocuteur au niveau de l'administration. Pour vous familiariser à cette nouvelle organisation,  Téléchargez le document de présentation.

Les activités de la Fraternité saint-Laurent reprennent!
- De nouvelles dates ont été ajoutées au calendrier de la fraternité St Laurent, pour faire le point vous pouvez lire la dernière circulaire.
- Pour les chanteurs, la chorale "choeur espérance" se réunit le mercredi tous les 15 jours. Avis aux amateurs!
Plus d'infos
- Un temps de prière suivi d'un repas partagé, a lieu le lundi à 12h30 à l'église saint Louis. Vous êtes les bienvenus!
Plus d'infos

Découvrez le clip du mois de l'économie sociale et solidaire 

Remerciements de l'Equipe Saint Vincent d'Hyéres après son week-end FACE à la PRECARITE
Au lendemain de ce week-end au cours duquel de nombreux Hyérois et des habitants des villes alentours ont pu découvrir les activités de l’Equipe Saint Vincent et participer aux diverses animations (visites des stands, achats de Noël, repas, spectacle de danse, Gospels, thé dansant...), l’Equipe Saint Vincent, par l’intermédiaire de sa Présidente, Marie-France ROCH, tient à remercier chaleureusement les très nombreux participants à ces deux journées.
Elle précise qu’il est toujours possible d'aider et de contacter l'Equipe Saint Vincent à l’Eglise Sainte Douceline - Le Pyanet - 83400 HYERES
04-94-65-25-54.

Pour vous tenir informé de l'actualité sociale découvrez le site http://www.travail-social.com
Un regard sur l'essentiel de la presse du travail social

Retour sur le forum de la diaconie à Draguignan.
Le 11 novembre dernier, le forum de la diaconie de Draguignan a rassemblé environ 120 personnes engagées dans différents mouvements et associations du territoire. L'objectif était double :
- permettre aux partenaires de la diaconie, actifs sur le territoire de se rencontrer, de mieux se connaître et de créer des liens ;
- susciter de nouveaux engagements et faire connaître les actions menées dans le cadre de la diaconie à des personnes extérieures.
Une belle réussite... Lire la suite

 

Le nouveau programme de formation du SYFORM pour l'année 2010 est téléchargeable ici ! 


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr
Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)