N°152
  11 mai 2010

 



La joie de Servir

Y-a-t-il un secret à la joie? D'où vient la capacité à s'émerveiller et à transmettre cet émerveillement ?
Peut-être faut-il chercher la réponse auprès de coeurs désemcombrés des stratégies de conquête ?
Ou bien dans une vie intérieure qui cultive le goût du bien, du beau et du vrai ?
En effet, comme une eau claire et vivifiante, la joie desaltère les relations,redonne confiance,apaise les angoisses et fortifie les faibles !
"Servir avec joie", que l'on soit bénévole ou salarié, nous libère de bien des vanités et nous renvoie à l'humilité du quotidien : se réjouir de grandir ensemble en humanité malgré les épreuves et les difficultés de l'existence !
La joie, c'est comme les semailles d'une lente et patiente maturation ! La joie c'est un rocher sur lequel s'adosse l'espérance !
Puissions nous, à l'approche du temps de Pentecôte, goûter ce bonheur de "servir dans la joie" !
C'est souvent la plus belle arme contre les logiques de l'exclusion et la peur de l'autre !
Heureux les artisans de paix ! 

Gilles Rebêche
 

Nouveaux projets pour Semailles 83

L’association Semailles 83 (Service d’Entraide Mutuelle pour des Actions d’Insertion Locale par le Lien social et l’Economie Solidaire) exerce ses activités à la ferme des Esclamandes sur les Etangs de Villepey, propriété du Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres, classés Patrimoine Naturel. Dans une démarche d'éducation à l'environnement et d'économie solidaire, ses activités de jardin pédagogique et de canne de Provence remportent un vif succès auprès des publics accueillis. L’association pense à de nouveaux axes de développement. Un virage à ne pas manquer !

Les activités sont développées par l’association en tant qu’outils de réinsertion sociale et professionnelle, outils pédagogiques de sociabilisation. Les structures adhérentes viennent avec leurs usagers et choisissent parmi divers ateliers :
- la culture de potager selon les méthodes traditionnelles et d’agriculture biologique, avec des variétés anciennes de fruits et légumes.
- la culture de jardins à thèmes (ex : plantes tinctoriales, médicinales, aromatiques…)
- l’atelier cuisine avec les produits issus du jardin.
Les légumes, repas ou préparations issus des cultures sont destinés aux personnes ayant elles-mêmes travaillé au jardin, aux associations caritatives en cas de surplus et au grand public en vente directe.
- les ateliers de savoir-faire traditionnels à partir des ressources naturelles du site : transformation de la canne de Provence pour la fabrication traditionnelle de canisses, clôtures et autres petits objets.
- l’apprentissage des techniques écologiques respectueuses de l’environnement : toilettes sèches, recyclage de l’eau de pluie, compostage, serre à chauffage solaire pour la multiplication des plantes…
- l’utilisation du parcours sensoriel avec des étapes pour les 5 sens.
- la participation des accueillis de l'association aux évènements (fête des plantes, journée des zones humides, …)

Les ateliers s’adressent à des publics variés : personnes en rupture avec la société, personnes ayant des pathologies psychiques, personnes porteuses de handicap intellectuel, mais aussi les écoles, les centres sociaux et le grand public, l’objectif étant de favoriser la mixité sociale.
"En voyant des personnes avec des difficultés différentes des leurs, les personnes accueillies relativisent leurs soucis. Cela leur permet de se décentrer de leurs problèmes" commente Denis, salarié de l’association.
Les résultats sont très positifs, et les structures bénéficiaires sont de plus en plus demandeuses.

      

De nouveaux projets

Récemment, des jeunes entre 10 et 15 ans des centres sociaux de La Gabelle et de Villeneuve, ont construit le futur poulailler de la ferme des Esclamandes. "Ils ont tout fait depuis le traçage jusqu’à la construction. On leur a fait confiance et on a essayé de leur faire comprendre qu’avec le sens de l’effort, de la créativité, de la motivation, un peu de technique, ils peuvent faire des choses qu’ils ne se seraient jamais crus capables de faire. Ils ont compris que dans la vie, on a rien sans rien, rien n'est gratuit, et on est souvent récompensé au-delà de ce qu’on aurait imaginé" explique Julia, coordinatrice de l’association.
Ce poulailler servira de nouvel outil pédagogique et thérapeutique pour l’association. 
               
En effet, Semailles 83 projette de se développer sur la zoothérapie, en faisant venir des poules, des chèvres et des ânes.
En parallèle, l’association souhaite optimiser l’accueil et le professionnalisme acquis, pour pouvoir répondre encore mieux aux besoins des partenaires et servir les valeurs d’aide à la personne, d’économie solidaire, et de développement durable qu'ils défendent
"Pour atteindre ces objectifs, nous avons besoin d‘équipements nouveaux dont certains sont en cours d’acquisition et de réalisation, de conforter notre capacité d’encadrement des publics accueillis en recrutant du personnel qualifié et compétent.
Ceci concerne notamment le renforcement des activités maraichères et surtout le développement de nouvelles activités animalières (activités autour des animaux domestiques et animaux de ferme : poules, canards, lapins, ânes,…
" souligne Julia.

Un nouveau virage pour l’association qui ne se fera pas sans aides.
A bon entendeur!

 

Plus d'infos
Julia Mohrs, coordinatrice
04 94 81 11 62




Le Rocher Oasis des Cités fête ses dix ans ! 
                       
Le Rocher œuvre au coeur des cités, au service des habitants des quartiers dits "sensibles", dans 5 départements français : Bondy (93), Marseille (13), Paris (75), Lyon (69) et Toulon (83).
Cette association a été créée en 2000 à Bondy, en Seine st Denis, dans le cadre d’une mission de la communauté de l’Emmanuel pour être un véritable repère, dans la vie souvent troublée des jeunes des cités. En 2004, à l’invitation de Mgr Dominique Rey, le Rocher s’implante dans deux quartiers du diocèse de Fréjus-Toulon : à Sainte Musse, tout d’abord, à l’est de Toulon et dans le quartier de la Beaucaire, à l’ouest de la ville.
Pour ses dix ans, l’association a ouvert, samedi 1er mai, les portes du fort de la Gavaresse aux familles et a toutes les personnes désireuses de connaître davantage l’association.

Le Rocher, qu’est ce que c’est ?
Cette association s’appuie sur l’engagement commun de jeunes chrétiens qui choisissent, sans être originaires des cités, de venir habiter dans un quartier dit "sensible" et d'y mener des actions pour et avec les jeunes de la cité. Les membres de l’association affichent une disponibilité complète durant un an pour prendre place, à part entière, dans cette vie de quartier qu’ils tentent d’améliorer autour d’activités éducatives et sociales. Loin des pédagogies actuelles basées sur l’occupation des jeune par la consommation, le Rocher met en place des actions éducatives qui s’appuient sur le mérite, le goût de l’effort, la responsabilisation et l’autonomie, en lien avec le tissu associatif local.
"Du temps est bien évidemment nécessaire pour que les membres de l’association parviennent à s’intégrer dans cette cité, sans pour autant renier leurs origines et en restant soi-même" explique Pierre-Eloi Piganeau, responsable administratif de l’association sur Toulon. "Ecoute, partage, humilité et volonté de servir sont les maîtres mots pour ces volontaires, engagés pour faire de l’association un véritable "oasis" dans la cité".

Entre prière et service
Une journée type au Rocher débute toujours pas un temps de prière, d’adoration et de louange suivi d’une messe. Temps de recueillement nécessaire pour que les volontaires puisent la force et l’amour quotidiens nécessaires à leur mission. Le Rocher, par l’intermédiaire des volontaires chrétiens, œuvre ainsi pour un dialogue interreligieux, dans une cité où la majorité des habitants est musulmane. 
Durant la journée, de nombreuses activités sont prévues : réunions administratives ou de préparation d’activités, rencontres avec les familles chez elles ou dans la rue, ateliers et ’aide aux devoirs des enfants accueillis dans le foyer de l’association. Les week-end et les vacances scolaires sont des temps privilégiés pour l’association qui propose aux jeunes des vacances organisées et des chantiers éducatifs. 
  

Le fort de la Gavaresse : un chantier éducatif qui prend tournure !
Situé sur les communes de Carqueirane et du Pradet dans le Var, le Fort de la Gavaresse a été confié depuis six ans au Rocher par la Marine Nationale.
Ce site emprunt d’histoire, longtemps désaffecté, est peu à peu réhabilité grâce aux 7 camps chantiers proposés par l’association à des jeunes issus des quartiers "sensibles". Au fur et à mesure, l’association a rétabli l’eau, l’électricité, rénové le chemin de ronde ainsi que le toit et aménagé des chambres.
Face à ce chantier titanesque, le Rocher s’est donné comme défi de faire se côtoyer deux mondes : celui de la cité et celui d’un patrimoine historique qui parait souvent bien lointain à ces jeunes qui ne sortent que rarement de leurs quartiers. Pari gagné ! Les personnes présentes lors des portes ouvertes du 1er mai ont ainsi pu admirer le travail de rénovation réalisé et mieux connaître l’association au travers de jeux, ateliers et repas spectacle. 

Le Rocher en chiffres au niveau national 

- 60 journées d’animations de rue pour un millier d’enfants,
- 85 journées d’accueil de loisirs sans hébergement pour 200 enfants,
- Soutien scolaire pendant les périodes scolaires 4 jours par semaine pour 300 enfants et adolescents,
- 24 week-end travaillés pour organiser des événements ou emmener les jeunes en dehors de la cité,
- 45 séjours de vacances organisés pour 900 enfants, adolescents et jeunes adultes,
- 6 chantiers éducatifs organisés dans un vieux fort de la Marine,
- Des ateliers pour les femmes chaque semaine sur les 5 sites,
- Des ateliers spécifiques : bricolage, théâtre, lecture, danse, photo, expression
- 3000 visites à domicile pour soutenir fidèlement les plus fragiles et accompagner les familles.
 


 Plus d'infos
Franck Peutat
[email protected]

  Le mémo

- La fête en image :
http://medias.assolerocher.org/film10ans.html
(réalisation Gérald Serrault http://geraldserrault.free.fr/ )
- Le film du Rocher :
http://medias.assolerocher.org/filmlerocher
(réalisation Guillaume Fauchère et Aymeric Christensen http://www.sajeprod.com/ )

 

50 mesures pour l'économie sociale et solidaire
Le député du Nord Francis Vercamer a remis, le 28 avril 2010, au ministre des Solidarités actives, un rapport autour des leviers de développement de l’économie sociale et solidaire : "l'économie sociale et solidaire, entreprendre autrement pour la croissance et l'emploi"
Lire les 50 mesures
Télécharger le rapport complet

Expérimentation Rebond 
L'AFIJ met en place une action auprès des étudiants ayant abandonné ou projetant d'abandonner leurs études en premier cycle universitaire.
Plus d'infos
Contact : Caroline Maes


La joie de servir
Tel était le thème de la fête des familles du diocèse à La Castille le 9 mai.
Retour en image sur cet évènement festif qui a rassemblé de nombreux acteurs de la diaconie qui témoignaient de leur joie de servir.

La solidarité au coeur de l'ISF 
L’Impôt de Solidarité sur la Fortune porte de mieux en mieux son nom et les nouvelles dispositions du 4 août 2008 vont dans le bon sens. Elles permettent de choisir un projet concret dans lequel s’investir grâce à d’importantes déductions fiscales.
Apportez votre pierre à un bel édifice, en soutenant le projet Providence, opération mixte de création de logements sociaux et d’une maison de la solidarité.
Téléchargez le bon de soutien


Urgent : offres de bénévolat à pourvoir
Vous souhaitez vous engager bénévolement dans une association, ou vous êtes en contact avec des personnes qui cherchent un engagement bénévole, consultez les offres urgentes du moi de Mai, à pourvoir dans les associations du réseau.

Appel à bénévoles
Nous faisons appel aux bonnes volontés pour mener à bien notre coordination humanitaire avec les demandeurs d'asiles bosniaques. 
1/Nous devons nous organiser pour anticiper l'afflux de Roms bosniaques au Samu Social suite a une fin de prise en charge. 
Mission :  être présent lors des repas distribués par le Samu Social
Lieu : Toulon, parking des Lices

Horaire : 20h30 - 22h jusqu'au 10 mai puis 19h - 20h30 ensuite.
Contact : Pierre Gaillard, SAMU SOCIAL : 06 12 01 39 24
2/Une vingtaine de personnes est hébergée dans un hôpital de Pierrefeu. 

Mission :  assurer une présence et/ou jouer avec les enfants. 
Lieu : Hopital de Pierrefeu
Horaires : Si vous avez des disponibilité en journée , même si c'est seulement deux heures, (à partir de 8h jusqu'a 20h30)
Contact : Emmanuel Grossetete, SICHEM (06 28 25 16 64)


Garrigues à la recherche  de véhicules de seconde main

La plate forme d'aide à la mobilité est une des activités de l'association Garrigues. Par l'intermédiaire d'un service de transport à la demande mais également d'un service de prêt de véhicules, Garrigues permet à des personnes sans véhicule de rompre leur isolement et parfois de se réinsérer professionnelement..
L'association récupère donc tous les véhicules dont les propriétaires souhaitent se séparer : cyclomoteurs, voiture, fourgonettes...
Pour plus d'infos, contacter l'association Garrigues, st Maximin.
tel : 04 94 59 96 63
[email protected]

Offres
d'emploi 
- Le Centre d'animation de l'Escaillon recrute deux personnes, pour le poste de directeur / directrice de centre de loisir et animateur / animatrice du centre de loisir.

Détails des offres d'emploi sur le portail de l'UDV.

- Le centre ressources de l'Union diaconale du Var recrute une personne pour le poste de secretaire/ comptable. Ce poste est rattaché au service comptabilité/administration du personnel. Vous venez compléter une équipe de 3 personnes.
Détails des offres d'emploi sur le portail de l'UDV.

Vers la lumière : le bulletin trimestriel de la communion saint Lazare vient de paraitre.
Télécharger le dernier numéro.

Paroles de vie : le bulletin d'information de la délégation varoise du secours catholique est paru.
Ce numéro 14 revient essentiellement sur l'accueil des familles Roms bosniaques ces dernières semaines.
Télécharger le dernier numéro.
 

 


 

Le programme de formation du SYFORM pour l'année 2010 est téléchargeable ici ! 


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr
Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)