N°171
1er Mars 2011



L'UDV, un livre ouvert

Notre Union suit le cycle de la vie : des associations naissent, certaines s’éteignent, des portes s’ouvrent, des projets se développent, des personnes s’engagent, d’autres nous quittent… Des évènements heureux et d’autres moins heureux... 
Ainsi s’écrit l’histoire de l’UDV depuis plus de 25 ans. Mais, malgré toutes ces pages tournées, l'identité de l’UDV reste  inchangée : "L’union diaconale du Var est une union d’associations qui animent et organisent  la lutte contre l’exclusion sociale et œuvrent ensemble pour la promotion humaine en lien avec l’État et les collectivités locales. Elles participent ainsi à la mission de la diaconie de l’Église dans le Var." (extrait du projet associatif de l'UDV)
C’est pour immortaliser ses origines, son identité et ses valeurs, et en même temps, pour mieux s’adapter aux besoins des plus pauvres, que l’UDV a travaillé pendant plusieurs mois, à l'écriture de son projet associatif. 
Ce nouveau numéro de IOTA nous montre combien la vie de l’UDV est riche !
Découvrons en avant première, son nouveau projet associatif, et faisons un tour en Provence Verte pour suivre l'émergence de nouveaux projets.

Sigolène Fournier
Service Communication de l'UDV



Nouveau projet associatif pour l'UDV
Jean-Michel Permingeat

Entretien avec Jean-Michel Permingeat, président de l’UDV




Dans quel contexte avez-vous réfléchi à ce projet associatif ?

Plusieurs étapes ont jalonné la mise en place du projet associatif.
Au cours de son histoire, l’UDV a élaboré plusieurs documents de référence, dont le projet Passerelles 83. En 2004, a été adopté un règlement interassociatif, qui regroupait à la fois des principes généraux et des questions pratiques d’organisation du centre ressources. Le réseau de l’UDV s’étant élargi, de nouveaux acteurs étant apparus, d’autres projet_associatifétant partis, la culture commune de l’UDV risquait de s’altérer. Il est apparu nécessaire de disposer de documents permettant de rappeler l’histoire, l’identité, les valeurs de l’UDV. C’est pourquoi, nous avons dans un premier temps décidé d’adopter une charte, en 2008, puis, après les Assises de l’UDV, en 2009, un projet associatif.
Celui-ci comporte une partie historique. Pour connaître l’identité de quelqu’un, il est important de savoir d’où il vient, de connaître son histoire, ses racines. Pour l’UDV, on ne pouvait pas faire l’impasse sur l’évocation de la création de la diaconie, pour comprendre les projets d’aujourd’hui et l’esprit qui les anime.
Le projet associatif inscrit donc de manière officielle dans un texte son identité, mais également ses orientations stratégiques, son organisation et sa gouvernance.

Comment vous-êtes vous organisé pour réfléchir à ce projet associatif et le finaliser ?
Un groupe de travail s’est constitué avec différents représentants d’associations qui ont commencé par rédiger un plan, qui a ensuite été discuté lors de différents CA, a été enrichi, pour être finalement adopté fin 2010.

Est-ce un document figé?
Non, le projet associatif est un document en mouvement, qui s’adapte au contexte et s’enrichit au fil du temps.
Certains éléments ne bougeront pas : tout ce qui concerne l’histoire, l’identité, les valeurs. Mais d’autres seront amenés à évoluer comme les orientations stratégiques et les objectifs. Il s’agit d’un projet dynamique qui s’enrichit des membres qui nous rejoignent, des nouvelles réalités et des nouveaux projets.
A partir du moment, où l’on veut coller aux besoins des plus pauvres, il faut sans cesse s’adapter. L’action de l’UDV est par nature dynamique et évolutive. Il est d’ailleurs prévu qu’il soit revu dans les  3 ans.

Pouvez-vous nous dire quelques grands points développés dans le projet associatif ?
- Il reprend beaucoup d’éléments de la charte. Il précise  la place de l’UDV au sein de la diaconie diocésaine. Beaucoup confondait UDV et Diaconie, alors que l’UDV n’est qu’un acteur de la diaconie parmi d’autres. La spécificité de l’UDV, c’est la professionnalisation des intervenants, et une action en direction de tous, s’inscrivant dans le principe de laïcité,  tout en affirmant et en développant des liens étroits avec l’Eglise et sa doctrine sociale. C'est aussi garder un lien avec notre histoire, notre identité, et en même temps travailler avec le service public et des professionnels salariés ou bénévoles compétents. L’équilibre est difficile à tenir, on est sur une ligne de crête, mais c’est ce qui fait l’originalité de l’UDV.
- Un autre point important du projet associatif, est la distinction UDV/Centre ressources. Beaucoup ont souvent confondu l’UDV et son centre ressources.
Le document insiste sur la définition de l’UDV qui n’est autre que l’ensemble des associations qui la composent. Le centre ressources est au service de ces associations.
- Nous avons aussi voulu identifier clairement  5 types d’acteurs accueillis à l’UDV : des bénévoles, des professionnels salariés, des religieux missionnés dans les associations, des volontaires civiques, et des personnes accueillies.
- Et puis, il y a notre thème d’action pluriannuel : la culture de la solidarité

culture_solidarite

"La vie de l’Union suppose que chacun connaisse les autres, sache s’appuyer sur les compétences et profite des expériences de chacun. L’UDV veut fonctionner et avoir le mode d’organisation d’un vrai réseau organisé de manière transversale" (extrait du projet associatif). Comment faîtes-vous pour stimuler cette dynamique de réseau ?
Le projet associatif est déjà un élément fédérateur du réseau car il permet de consolider  une culture commune. Une version illustrée va être éditée en septembre pour le rendre accessible à tous.
Iota est aussi un bon outil de communication pour que les associations suivent l’actualité des unes et des autres, et développent des synergies.
Et puis nous essayons de favoriser des temps d’échanges.
En septembre, aura lieu un grand rendez-vous pour que nous puissions nous rencontrer puisque c'est notre thème d'année...

Le mémo
Télécharger l'intégralité du projet associatif





La Diaconie prend racine en Provence Verte !

provenceProvence Verte Solidarités : cette nouvelle association, qui a déposé ses statuts au cours de l’été 2010, a pour vocation de devenir un relais de la solidarité en milieu rural et de mettre en synergie les acteurs engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale en Provence Verte (Saint-Vincent-de-Paul, tables ouvertes paroissiales et pourquoi pas Garrigues, Familles Rurales à Gareoult…) et de coordonner les actions de ces associations de manière globale, cohérente et prospective.
En savoir plus sur les initiatives diaconales en Provence Verte : Provence Verte Solidarités, itinéraire conseillé !

La Provence Verte se trouve à l’ouest du département varois et s’étend du Verdon au Val d’Issole. Territoire à fort potentiel  touristique, qui réunit des villes telles que St Maximin, Brignoles, Tavernes, Barjols ou encore Gareoult, la Provence Verte est un territoire rural où certaines villes sont isolées géographiquement. Face à cette réalité, la lutte contre l’isolement géographique mais également professionnel ou social est le combat de nombreuses associations implantées localement.

Mutualiser pour mieux servir
Pour Provence Verte Solidarités, l’union fait la force.  Ainsi, "cette nouvelle association aura pour but de mutualiser les moyens et les compétences des acteurs de la Diaconie présents en Provence Verte afin de mieux servir et  de mieux aider ceux qui sont dans le besoin" expliquent François Fil et Jean-Marc Duban, porteurs du projet de création de l’association Provence Verte Solidarités. " L’association aura pour mission de concevoir, lancer et accompagner des projets locaux afin de proposer aux personnes dans le besoin des solutions concrètes pour les aider à faire face à leurs difficultés, dans une réelle démarche participative" ajoute François Fil, qui est également le trésorier de l'association Provence Verte Solidarités.
Pour le diacre Olivier de Boisgelin, membre du conseil d’administration de l’association Garrigues et également porteur du projet Provence Verte Solidarités, regrouper les associations sous une antenne territoriale de l'Union diaconale du Var comporte de nombreux avantages : "cette mutualisation des acteurs permet de créer une antenne diaconale et pastorale spécialisée  dans la solidarité proposant un panel de solutions large à un public en précarité : plate-forme de mobilité, épicerie solidaire, accueil, écoute ,entraide, ateliers... Tout en garantissant aux associations fédérées leur  spécificité, ce regroupement permet également à chacune de bénéficier des outils et de l’expérience des acteurs de la solidarité de l’Union Diaconale du Var ". Provence Verte Solidarités aura enfin pour objectif de donner  un caractère convivial à la solidarité dans une collaboration fraternelle.
Souhaitant s'associer à cette dynamique territoriale, l'association Famille Rurales Gareoult, basée sur le plateau de l'Issole a connu de nombreux changements. En particulier, le renouvellement du conseil d'administration présidé désormais par le tout nouveau diacre de Garréoult, Boris Nicolaef qui a le désir d'un rapprochement plus étroit avec l'UDV.

Centre Jean XXIII

Le centre Paroissial Jean XXIII : futur quartier général de l’action solidaire en Provence Verte
Le centre Jean XXIII, ancienne école primaire, a été choisi pour devtravauxenir le centre des initiatives diaconales en Provence Verte. Pour François Fil et Olivier de Boisgelin, ce lieu fait écho au dynamisme et à l’espérance du pape de qui il porte le nom. Situé en plein cœur de la cité, il abritera les initiatives pastorales : école de la foi, préparation aux sacrements, partage de la Parole, ateliers d’expression d’art et de culture, lieu d’accueil et d’écoute. Ce centre est également destiné à devenir un haut lieu de la Diaconie en Provence Verte puisqu’il abritera à terme l’association Saint-Vincent-de-Paul, Provence Verte Solidarités et probablement le Secours catholique. Les associations accueillies sont fortement impliquées dans les travaux de rénovation des locaux. Pour les gros travaux restants, l’éventualité de faire appel à un chantier d’insertion est à l’étude.

Dans la valise de projets de la nouvelle association ? La création d’un café social en partenariat avec la Maison des initiatives sociales de Brignoles. Lieu d’accueil et d’échange fraternel, ce café social aurait également pour vocation d’être une plate-forme d’orientation vers les différents acteurs de la solidarité pour les personnes en difficulté s’y présentant. Situé en plein centre de Brignoles, à proximité de la gare routière, ce lieu pourrait être accessible à tous : personnes âgées, handicapées, jeunes et familles…
Pour que ce projet puisse voir le jour, l’association est à la recherche de partenaires et de financements.

Plus d'infos
François Fil
06 80 40 67 05

Recommandations du Conseil National des politiques de Lutte contre la pauvreté et l'Exclusion sociale (CNLE) sur les suites de l'année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale
Le 14 février dernier, le CNLE a envoyé au gouvernement ses recommandations quant aux suites à donner à cette année 2010 de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. Il demande la tenue en 2011 d'un Comité Interministériel de lutte contre l'exclusion et l'adoption d'un plan d'action global, pluriannuel et multidimensionnel qui devra traduire de façon concrète les engagements de la France en faveur de l’emploi et pour la réduction de la pauvreté et de l’exclusion sociale.
Plus d'infos

Propositions d'ATD Quart Monde sur la Plateforme européenne contre la pauvreté et l'exclusion sociale
L'Union européenne s'est fixé comme objectif principal de diminuer de 20 millions le nombre de pauvres d'ici 2020. Cet objectif inquiète les populations les plus défavorisées, car il traduit l'abandon de millions de personnes en Europe [...]
Lire les propositions d'ATD Quart Monde

Réédition de l'annuaire "Var Solidarité" 
Réalisé par Pharmacie Humanitaire Internationale Var, cet outil se veut un guide d'adresses (hébergement, accueil de jour, soins...) à destination des personnes en difficulté. Il est disponible sur demande à  l'Union Diaconale du Var et dans les agences de la Mutuelle du Var emoa. 

Guide de l’accompagnement vers et dans l’emploi à l’usage de tous les acteurs de l’accompagnement social et professionnel
Guide présenté le 10 février lors d’un colloque au Conseil économique, social et environnemental (CESE) par les 37 associations du collectif Alerte et la plupart des confédérations syndicales et des organisations patronales.
Plus d'infos

Appel à projets : Initiatives solidaires, territoires et emploi
La Fondation de France lance un appel à projet. Il vise à soutenir des initiatives collectives qui contribuent à diminuer les inégalités sociales et territoriales en inventant de nouvelles réponses associant social, économique et création d’emplois. Date limite des dépots : 25 mars 2011.
Plus d'infos

Appel à bénévoles
L'association Promo Soins Toulon recherche des bénévoles (des infirmiers, des aide-soignants et des auxiliaires de vie) pour effectuer les soins d'hygiène à l'hébergement d'urgence de la Coquette. 
Pour plus de renseignements, merci de contacter Marie Monnoyeur, responsable du service bénévolat de l'UDV au 04 94 24 89 19.    

Nouvelles coordonnées de Dracénie solidarités
462 Boulevard Kennedy
83300 Draguignan
Tel : 04 94 85 43 55
Pour joindre le PILES
Pour joindre l'épicerie solidaire



logo UDV
IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr
Ecrivez-nous à l'adresse
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)