En cas de problème d'affichage, vous pouvez lire la newsletter en cliquant sur ce lien: Lire la newsletter 186

N°186 - 31 Octobre 2011


Au coeur de l'ESS

Le Mois de l'ESS se prépare sur toute la France et sur le département du Var, piloté par la CRESS PACA au niveau régional.. Lire la suite

Un SEL à Vigies !

romLe 19 octobre 2011, l’association Vigies donnait le coup d’envoi de l’antenne du Service d’échange Local ( SEL) . Un projet, soutenu par ARC EN SEL....Lire la suite

Le RER2 passe par Barjols

La ZIP de Barjols a acceuilli les 2èmes rencontres du Réseau Européen du Réemploi Lire la suite


Opération séjours 2012!
Appel Var Bénévolat Solidarité
Offres d'emploi

Lire les autres brèves

Au coeur de l'Economie Sociale et Solidaire

Durant le 1er semestre 2011, les Etats Généraux de l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) ont marqué un temps fort d'expression des acteurs de l’ESS au niveau local et national. Autour de débats et de construction de propositions "pour une autre société", une dynamique a été lancée. Dans le prolongement, le Mois de l'ESS se prépare sur toute la France et sur le département du Var. Piloté par la CRESS PACA au niveau régional, ce rendez-vous incontournable de notre mois de novembre permettra de continuer la mobilisation et l'interpellation de tous les citoyens, de plus en plus attentifs à une économie responsable. Car les modalités de production et les systèmes d'échanges, de fabrication et de consommation peuvent être mis au service de finalités qui visent la dignité de chaque être humain.
Autour du Système d’Echange Local (SEL) développé par l’association VIGIES ou du Réseau Européen de Réemploi (RER), l’économie solidaire est bien une économie de l’innovation au service d’un développement durable des territoires.

Quentin Frossard
Mission Econonomie Solidaire de l'UDV

Avec le SEL, donnez du goût à vos échanges locaux !


Le 19 octobre 2011, l’association Vigies donnait le coup d’envoi de l’antenne du Service d’échange Local (SEL) . Un projet, soutenu par ARC EN SEL, le siège toulonnais de l’association du SEL et porté par Saad, un jeune volontaire civique de l’association. Coup de projecteur sur le projet et rencontre avec Saad, un volontaire actif et dynamique !



Un SEL, pour quoi faire ?

« Les richesses des 350 habitants les plus riches de la terre est égale à la « richesse » (ou la misère ?) des deux milliards trois cents millions des habitants les plus pauvres. Le système monétaire archaïque et périmé continue à régner en faisant des ravages dans l’humanité et nos télescopes sont si puissants que nous ne pourrons plus voir ce qui se passe ici, chez nous. » François Terris, fondateur du 1er SEL en France. (Voir la brochure du SEL)
D’un constat accablant, une idée innovante a germé : le SEL, né d’abord outre atlantique, puis en France, en 1995. On trouve désormais des SEL un peu partout dans le monde, dont plus de 350 sur notre territoire et 5 dans le Var.
L’association ARC-EN-SEL agit dans toute l’aire toulonnaise jusqu’à Bandol et gère entre 60 et 75 adhérents, dans un esprit de solidarité et en favorisant une prise de conscience de la dimension humaine existant derrière ces échanges.

Mettre son grain de sel dans les échanges…

Des cours de cuisine contre un dépannage informatique, de la garde d’enfant contre une heure de jardinage, du prêt de matériel contre un cours de tricot…
Le Principe du SEL est basé sur le simple constat qu’un individu possède des moyens, des compétences ou du temps qu’il peut échanger avec les autres.
Dans notre société où tout est régit par l’argent, les SEL permettent de retrouver d’autres valeurs, de créer d’autres liens avec des personnes différentes mais ouvertes à des contacts plus humains. Bref ! Le SEL donne la possibilité d’échanger des savoir, des savoir-faire, des services et des biens sans utiliser d’argent.
Au sein de chaque SEL, un catalogue recense les propositions d’échange, évalué en se référant au temps grâce à une unité virtuelle : un grain de sel.
Une personne propose donc un service, évalué en nombre de grains de sel et peut, en échange bénéficier d’un autre service si son compte de grains de sel lui permet.
Christine, membre du conseil d’administration d’ARC en SEL Toulon, illustre, de manière concrète le fonctionnement d’un SEL : « vous possédez un vélo que vous prêtez à quelqu’un pendant une journée. Votre compte SEL est crédité de 20 unités. Vous pouvez ensuite utiliser ces grains de sel auprès de n’importe quel membre pour une garde d’enfants, un prêt de perceuse ou tout autre chose. Le principe est d’échanger aussi bien des objets, des compétences ou des services .Mais pour recevoir, il faut aussi donner, car ce n’est pas un service unilatéral, ni un service régulier dû à une personne.»



 
Une antenne d’ARC en SEL pour le quartier de la Beaucaire

Pour l’association Vigies, qui œuvre pour la promotion de l’économie solidaire sur le quartier de la Beaucaire, créer un SEL c’est rendre plus complet la panoplie des services proposées par l’association : épicerie solidaire, chantier d’insertion, vêtementerie…
Dés le mois de janvier 2011, Saad, volontaire civique au sein de l’association, se voit confier la réalisation et la mise en place du projet.
En juin 2011, une première réunion de prise de contact, rassemblant des membres du conseil d’administration d’ARC en SEL permet de présenter le projet aux principaux responsables des associations du quartier de la Beaucaire, à leurs usagers ainsi qu’aux bénévoles. Le projet est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme.
" On a tous quelque chose à donner et à recevoir, s’exclame Saad. Le SEL, c’est à la fois un service mais également un moyen d’échange, de communication et de solidarité ".
Le 19 octobre au cours d’un gouter de lancement, l’antenne du SEL à la Beaucaire est inaugurée, accueillant les premiers « selistes » du quartier de la Beaucaire, pour l’instant à majorité féminine. "Beaucoup de services sont déjà proposés : du repassage, de la cuisine, du covoiturage, de l’aide ménagère… Nous espérons attirer davantage d’adhérents masculins afin d’élargir le choix des services : manutention, travaux mécaniques…" conclue Saad.
L’antenne SEL de Vigies a également adhéré durant cette semaine au réseau ARC en SEL, ce qui permettra de faire bénéficier à ses "sélistes" des listings d’offres et de demande d’autres SEL Varois.
"Si, au lieu de gagner beaucoup d'argent pour vivre, nous tâchions de vivre avec peu d'argent?"
Loin de donner tort à cette citation de Jules Renard, le SEL tache de montrer qu’échange ne rime pas forcément avec argent.

Plus d'infos
Sel'idaire
Vigies

Le RER2 passe par Barjols


RER2 Barjols

La zone d’intérêt poétique (ZIP) ancienne tannerie transformée en atelier d’artistes, a accueilli le 21 et 22 octobre dernier, la 2ème rencontre du RER (Réseau Européen du Réemploi). Ces journées professionnelles dédiées aux arts et techniques du "réemploi", ont rassemblé une centaine de personnes pour écouter architectes, ingénieurs, philosophes, artistes et poètes, venus croiser leurs regards, leurs expériences, leurs réflexions et leurs pratiques sur le réemploi dans tous les sens du terme.




Vous avez dit Réemploi?

Réutilisation, recyclage, reprise, récup’, répétition…ces synonymes ne sont pas tout à fait justes.
Il y a une dimension supplémentaire dans le réemploi.
"Tout se transforme, toujours et partout." C’est le sologan du réemploi!
L’être humain, en particulier, transforme sans cesse.
Le réemploi est un lien entre passé présent et futur.
Il se situe entre réutilisation et recyclage.
Il s’agit de récupérer l’essentiel de la forme d’un objet, (ses matières assemblées, sa géométrie et la mémoire de son ancien usage) et de le transformer mais pour une autre utilisation. Le réemploi réutilise de la matière, pour créer de nouveaux objets avec de nouveaux usages.

planche à repasser

Il ne s’agit pas de tout garder, il faut construire du neuf correspondant aux attentes d’aujourd’hui. Il y a une dimension patrimoniale, puisque l’on garde la mémoire de l’objet ancien et de son usage. C’est en quelque sorte, utiliser une chose d’hier pour construire aujourd’hui et transmettre demain

S’il s’utilise souvent pour des objets, la notion de réemploi est riche de sens et s’utilise aussi dans tous les domaines de la vie qu’il soit d’ordre matériel ou immatériel.

Une approche sociale 

Patrick Aubert, co-fondateur du festival Art de Rien s'est exprimé sur la vision du réemploi dans le secteur social : " Le réemploi m’intéresse au-delà du réemploi de la matière. Je pense qu’on ne vit qu’en réemployant : on réemploie ses idées, ses expériences, son éducation. Ne pas réemployer c’est fuir la vie sensible. Je suis artiste et je travaille aussi dans le social. Ce sont 2 axes de mon travail qui sont très liés. Dans le réemploi des objets, on réutilise souvent des rebuts, des choses peu nobles pour en faire quelque chose de beau. Dans le travail social, on travaille avec des personnes qui se sentent exclues, peu intéressantes, ou qui ont échoué. On essaye de les réinsérer, de leur redonner une place au sein de la société, de les réemployer pour faire ressortir quelque chose de beau."
Car le réemploi c’est aussi une question de regard, une façon de regarder une personne qui est déclarée "hors circuit" de la société, avec une espérance du fruit qu’elle peut porter. Ca se passe à deux. C’est une rencontre.


Le réemploi dans l’Art
Gunter Vossiek
"Je suis ancien professeur d’art plastique et artiste. J’ai beaucoup travaillé sur la sculpture de" explique Günter VOSSIEK, artiste.
Il y a aussi une notion d’ironie, de double sens dans le réemploi. Lorsqu’un objet est réemployé, l’artiste le met en scène dans un nouveau contexte qui peut lui donner un double sens, entre sa mémoire d’objet et son nouvel état de métamorphose. La vue de certains objets réemployés peu faire sourire. Il y a un humour intelligent qui ressort.Si le réemploi est parti d’une notion de développement durable ou d’une nécessité économique, c’est devenu rapidement pour les artistes le plaisir de redonner quelque chose.

"Dans l’art, c’est une problématique qui parcourt tout le XX ème siècle. L’objet de rebut chez les artistes contemporains, et les créateurs d’arts bruts. La nécessité, mais aussi le plaisir de l’objet de rebut pour donner une 2ème vie, garder la trace, la mémoire. " précise Marielle Magliozzi, Historienne de l’art.

Le RER2 à Barjols


Il a paru logique que Barjols accueille ces journées professionnelles, alors que la ville elle-même en est cours de réflexion sur le réemploi urbanistique du quartier postindustriel des tanneries. "C’est assez naturellement que La Zone d’Intérêt Poétique (ZIP) de Barjols a accueilli cette 2ème rencontre du réemploi. Nous sommes dans une ancienne tannerie réemployée aujourd’hui en atelier d’artistes. Dans ce contexte, c’est naturellement que l’on s’est posé la question du réemploi, d’autant plus qu’en tant qu’artiste, nous réemployons sans cesse." explique Eric Blanc, directeurArt matin de la ZIP et des éditions Plaine Page.

L’objectif de ces rencontres du Réseau Européen du Réemploi, est la mutualisation des connaissances, expérimentations ou questionnements sur le réemploi des objets obsolètes, non seulement dans le cadre de la production architecturale et urbaine mais aussi dans tous les autres domaines. "Le réemploi, c’est tout à la fois relation technique (ressources limitées), relation humaine (mécanisation impossible) et relation intergénérationnelle" précise Jean-Marc Huygen, architecte, initiateur du RER.
Ces 2èmes rencontres ont été un vrai succès. Les éditions Plaine Page ont édité pour l’occasion une gazette poétique et sociale, Art Matin, sur le thème du Réemploi. 





Le réemploi concerne tout le monde, dans tous les domaines de la vie courante. C’est une façon de voir les choses, les personnes, les objets, et met en œuvre la créativité personnelle de chacun. C’est une démarche, un état d’esprit, une posture professionnelle poétique et politique nécessaires dans le cadre de la soutenabilité.


Plus d'infos
Ecouter l'émission RCF sur le Réemploi
Ecouter les conférences des intervenants

Opération séjours 2012

L’association Atousvar lance l’opération « séjours 2012 », une opération de sensibilisation et d’accompagnement des acteurs du social à la mise en place de projets de vacances solidaires Pour en savoir plus 

10ème journée mondiale du Bénévolat - Appel à photos et témoignages de bénévoles

Lundi 5 décembre prochain aura lieu la 10ème Journée Mondiale du Bénévolat et la clôture de l’Année européenne du Bénévolat et du Volontariat. Le collectif Var Bénévolat Solidarité lance un appel à photos et témoignages pour illustrer l'engagement de différents types de bénévoles.
A envoyer avant le 10 novembre. 
En savoir plus

Offres d'emploi

- L'association AVISO recherche un/ une chargé(e) d’étude de faisabilité du projet « centre d’affaires solidaire » - 26h/semaine
En savoir plus

- L'association CAAA recrute un/une secretaire en cahrge de l'accueil et de la gestion des bénévoles
Plus d'infos

2 novembre

Information collective du PILES 

Vous souhaitez découvrir l'économie solidaire? Vous avez une idée? un projet?
Entrée libre.
Rdv à 14h A Draguignan, dans les locaux du PILES à 14h.


3 novembre

Table ronde des jeudis de l’Ethique

« Ethique et politique ».
avec la participation de Joël canapa et Philippe Vitel

A 18h30 à l’ampithéâtre de l’ISEN
Entrée libre
4 novembre

Loto solidaire

Organisé par la Mutualité Française à 17h30 Immeuble Le Jean Le Blanc 26 rue J.P. Rameau à Toulon .
Réservations souhaitées


5 novembre

L'économie sociale et solidaire, au service du développement social des territoires

Journée Organisée par l'Agence Régionale Pour l'Environnement.
de 8h45 à 17 à l'IUFM de Draguignan


6 novembre

Journée Soeur Emmanuelle

Pour lui rendre hommage, Soeur Sara qui lui a succédé sera présente à Caillan.
De 10h30 à 16h. Réservation obligatoire.

 


8 novembre

Assises régionales du Pôle Ressource Recherche et interventions sociale

Nouveaux référentiels de politiques publiques : Quelles competences pour l’intervention sociale de demain?
de 9h30 à 17h à Aix en Provence

9 novembre

Journée de prévention des accidents domestiques
Organisé par Promo Soins Draguignan et Dracénie Solidarité.
Au complexe St Exupéry de Draguignan, de 10h00 à 16h30
Entrée libre et ouverte à tous.

Plus d'infos  06.66.00.53.88

9 novembre

Séminaire ouvert du service psychatrie de la Seyne sur Mer
"Etre enfant et avoir des parents fous"
Organisé par l'AVATSF
Avec Florian Ben Soussan, psychologue clinicien
Entrée libre
Plus d'infos au 04 94 11 30 85


13-14 novembre

4ème édition salon Environnement et Partage
"Rencontres éco-citoyennes et solidaires"
A la bourse du travail à La Seyne.


15 novembre

Table ronde - débat
"Solitudes, au fil de la vie"
organisée par la Société Saint Vincent de Paul
Au Palais des Congrès de Grasse A 20h


15 novembre

Repas du collectif Familles de l'association Amitié Massillon
A 12h au centre social et culturel Massillon – 12 rue de Verdun à Hyères.
10€ boissons et sourires compris

24-25 novembre

8ème assises des Etablissements et services associatifs pour personnes âgées
Nombreuses conférences et interventions
Palais du Pharo, Marseille


24 novembre

Soirée débat dans le cadre des journées Nationales Prison
"Prison, entreprise d'insertion ?"
RDV à 17h30 au domaine de La Castille


24 novembre

Forum Régional des Initiatives Solidaires
"Faire émerger des dynamiques citoyennes et créatrices d'activités, au service des territoires. "
De 9h30 à 18h30 à la Cité des Métiers de Marseille
4 rue des Consuls, 13001



IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr

Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)