En cas de problème d'affichage, vous pouvez lire la newsletter en cliquant sur ce lien: Lire la newsletter 193

N°193 - 27 Mars 2012


Mauvaise passe pour le logement

Le logement est entré de plain pied dans l’arène des débats médiatiques. Cette thématique reflète une question de société qu’on ne peut plus éviter.. Lire la suite

L'UDV se dote d'un comité éthique

Accueillir toujours mieux les usagers des associations  et favoriser l’amélioration  des pratiques professionnelles...Lire la suite

2012 : Année du viellisemment actif

Avec l'augmentation de l'espérance de vie, la France connaît un vieillissement sensible de sa population...
Lire la suite


Diaconia 2013
Dispositif adulte-relais
Vers la Lumière

Lire les autres brèves

Mauvaise passe pour le logement

Le logement est entré de plain pied dans l’arène des débats médiatiques. Cette thématique reflète une question de société qu’on ne peut plus éviter ou cacher sous le tapis. Les chiffres du rapport annuel du mal logement de la Fondation Abbé Pierre parlent d’eux-mêmes :
- Sur 2 millions de ménages en PACA, la région en compte près de 350 000 mal logés : suroccupation, surendettement, indignité, dans un parc situé en grande partie dans les centres anciens et les aires urbaines, en particulier celles de Marseille et de Nice, sur le littoral varois et les Alpes-Maritimes. Dans la région, près d’un logement sur dix du parc privé est potentiellement indigne.
- Les statistiques données par le comité de suivi de la loi DALO et le 5ème rapport édité en 2011 sur la situation à fin 2010, montrent que seuls 26,7% des ménages demandeurs d’un logement ont obtenu satisfaction dans le Var, pour une moyenne de 25% en PACA et de 21,7 % pour l’ensemble de la France.
Bénéficier d’un logement aujourd’hui est un bien qu’on ne peut dédaigner ni prendre à la légère. Le logement est un droit pour tous. La question est de savoir comment nous allons tout mettre en œuvre pour faire appliquer ce droit.
Cette problématique est au coeur de l’action des associations de l’UDV, qui tentent par le biais de propositions d’accueil, d’orientation, d’hébergement, d’accompagnement social et de réflexion collective et militante, d’apporter des éléments de réponses à cette épineuse question d’actualité.

Tim Rawls
directeur de Logivar Saint-Louis

L’UDV se dote d’un comité éthique


Accueillir toujours mieux les usagers des associations  et favoriser l’amélioration  des pratiques professionnelles, est au coeur des préoccupations de l’UDV. Pour contribuer à cet objectif, l’union d’associations vient de donner naissance à un comité éthique. Pleins feux sur ce nouveau dispositif.


Un comité éthique, pour quoi faire ?
ethique
Quel peut être le degré de tolérance des associations par rapport aux addictions à l’alcool ou à la drogue  de certaines personnes accueillies ?
Jusqu’où va le respect de la liberté individuelle en matière de soins ?
Est-il possible de mettre en œuvre un accueil inconditionnel ?

Voici quelques-unes des questions éthiques auxquelles les intervenants  des associations de l’UDV peuvent être confrontés.
En effet, des situations concrètes singulières mettent parfois en contradiction certaines valeurs ou principes d’intervention d’égale légitimité.
L’instauration d’un comité éthique pour l’UDV a pour but d’organiser le croisement des regards pour approfondir la réflexion et donner des pistes pouvant éclairer le positionnement  personnel et associatif.

Création du comité éthique, fruit d’un travail collectif entre salariés et bénévoles

Approuvée par le Conseil d’Administration en octobre 2011 et motivée par la recommandation de l’Anesm (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux - Cf schéma ), la création de cette instance a été confiée à un groupe de travail constitué de salariés et de bénévoles des différentes associations.

schema instance ethique

Mode de fonctionnement

« Le comité éthique n’a pas pour objectif de se substituer aux associations ou de décider à leur place », explique Christophe Parel, membre du groupe projet qui a travaillé à la création de cette instance.
« Les questions éthiques seront discutées dans un 1er temps au sein des structures associatives lors des réunions d’équipe ou de l’analyse des pratiques.
Le comité d’éthique viendra  en appui sur demande et en complément pour enrichir le questionnement des équipes en leur faisant bénéficier d’une réflexion éclairée,  du retour d’expériences similaires et d’apports de différents points de vue. »

Ainsi, les différents acteurs sont invités à exprimer leurs questions au comité éthique.
Après leur examen par un premier groupe de travail, faisant office de Comité d’Animation et de Pilotage (Cap-éthique), celles qui relèvent effectivement du champ de l’éthique seront ensuite examinées par un deuxième groupe de travail élargi, appelé Groupe de Réflexion éthique (Gr-éthique).

La richesse du comité éthique se trouve dans la diversité des membres qui le compose. Il rassemble des personnes qualifiées, internes ou externes à l’UDV, et sollicitées en fonction des thèmes à traiter.
« Suivant les cas, nous pourrons ainsi faire appel à des philosophes, des juristes, des universitaires, des psychologues, des représentants de telle ou telle religion … » poursuit Christophe Parel. 
« Certains membres du comité ont le statut de permanent, à l’image du Père Michel Denis, aumônier de l’UDV, garant des valeurs contenues dans sa charte l'un des textes de référence. » ajoute t-il.
Ce groupe prévoit de se réunir environ trois fois par an, en fonction du nombre des questions qui lui seront adressées.
Enfin, il est envisagé que les recommandations émises par ce groupe soient rendues publiques, afin qu’elles bénéficient au plus grand nombre.

Plus d'infos
Christophe Parel



2012 : Année du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle


Avec l’augmentation de l’espérance de vie (77,6 ans pour les hommes et 84,4 ans pour les femmes en 2008), la France connaît un vieillissement sensible de sa population. L’amélioration des conditions de vie, la protection sociale et les progrès de la médecine, entrainent des changements structurelles qui bouleversent le parcours de vie de chacun, la succession des âges de la vie, leurs rôles dans la société, les valeurs culturelles qui leurs sont associées et la place à accorder au vieillissement.
Parce qu’il transforme en profondeur le système social et l’organisation de notre société, cette révolution silencieuse devient un enjeu majeur de ce nouveau siècle.

En cette année 2012, le gouvernement lui consacre une année Européenne.


Les aînés, source de richessecoeur se canto

S’il reste connoté, le vieillissement n’est pas nécessairement synonyme de maladie ni de dépendance, y compris au grand âge. Il est temps de changer notre regard et de reconnaître que les aînés sont d’abord une force et une chance pour notre pays, comme pour l’Europe. Ils participent à l'économie, à la création de l’emploi et au dynamisme des territoires. De la même manière, il n’est plus besoin de démontrer leur rôle pivot dans le jeu des solidarités familiales, notamment dans l’accompagnement d’un parent âgé en perte d’autonomie et dans l’aide aux enfants et petits-enfants. Ils prennent aussi une part particulièrement active dans l’animation de la vie associative et civique.
" En Aout 2011, selon une étude réalisée par le Comité National des Retraités et des Personnes Agées, les personnes de plus de 65 ans représentent l’équivalent de 51% de l’engagement bénévole tous secteurs confondus. A l’échelle du service Bénévolat, on note effectivement que les aînés sont les plus sensibles à la cause de la solidarité et donc les plus engagés, tant en terme d’heures qu’en investissement moral.."  explique le service bénévolat de l'UDV.


Faire reculer la perte d’autonomie

Pour faire reculer la perte d’autonomie, il est important de lutter contre l'isolement social des aînés surtout en favorisant leur participation à la vie collective, sociale, culturelle, sportive et culturelle ;
➜ 
La valorisation du rôle qu’ils peuvent jouer (bénévolat, tutorat, créations d’associations…). .
➜ 
La pratique d’une activité physique et sportive est un très bon exemple de moyen contribuant à la réussite d’un tel challenge. Elle améliore la santé et la qualité de vie, peut être accessible à tous nos aînés même s’ils sont en perte d’autonomie, et consolide les liens entre générations ainsi que la solidarité intergénérationnelle.  

Se Canto : une initiative créatrice de lien intergénérationnel

Fondée en 1998, SE CANTO est une association loi 1901 qui se mobilise pour renouer le lien et le dialogue avec les aînés par le biais d’une animation bénévole autour du chant à l’attention des personnes âgées dépendantes. En collaboration avec les professionnels en maison de retraite, SE CANTO, qui tient son nom d'un chant basque qui signifie "si il chante", participe à :
• La solidarité entre les générations
• La réduction de la solitude des personnes âgées
• La revalorisation de la personne âgée

Le chant est donc un moyen pour aller à la rencontre de la personne âgée.
L'animation musicale est composée de petits spectacles autour de chansons préparée en amateur par un groupe de 10-15 bénévoles de l'association. Chaque équipe est affectée à une maison de retraite pour l’année afin de créer un lien réel et régulier avec les résidents, mais aussi entre les membres bénévoles. Le spectacle est présenté un dimanche après-midi par mois. Il est systématiquement suivi d’un goûter avec le public retraité, moment de rencontre intergénérationnelle…

En rétablissant le lien entre les générations, un lien pour faire circuler la vie et ne pas rompre l’histoire, Se Canto tente de mettre en avant la contribution à la vie économique, sociale ou culturelle des personnes âgées. Il s’agit aussi de valoriser le bénévole en lui permettant de découvrir et d’apporter sa pierre à la construction de l’inter génération.
La démarche s’appuie sur la perspective de partager un moment de vie. Chaque visite est un temps d’écoute, où chacun reçoit et apprend de l’autre, accepte de revoir ses préjugés, et transmet un peu de son savoir-faire, son savoir être…
L'équipe de Toulon, créée il y a un peu plus d'un an, compte une douzaine de bénévoles, et intervient dans la maison Canto Maï à Ollioules.  "Le chant est un bon ambassadeur pour entrer en contact. Nous chantons avec eux, et partons visiter des époques de leur vie. Après l'animation nous prenons le temps de discuter et de semaines en semaines, nous commençons à bien nous connaître." explique Sophie, bénévole à Se Canto.


"Vivre les générations, nous avons tous un rôle à jouer"


Dans le cadre de l'année Européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle 2012, le Comité de Réflexion Ethique et de Reconnaissance des Aînés (CRERA) des petits frères des pauvres, organise le 10 avril prochain au Palais Neptune de Toulon, une journée sur le thème: "Vivre les générations, nous avons tous un rôle à jouer".
Plusieurs conférences permettront d'approfondir la manière d'aborder cette problématique du viellissement actif :
- "Vivre ensemble à cinq générations, mode d’emploi"
- "Un réseau social au service de nos aînés, une chaîne de solidarité"
- "La place des séniors dans la société moderne"
- "Jeunes et aînés, comment construire le dialogue" 

Entrée gratuite sur réservation.

Plus d'infos
Association Se Canto


Diaconia 2013 et les 30 ans de la diaconie

La diaconie a le vent en poupe! Elle fêtera dignement ses 30 ans au mois de Ma (plus d'infos prochainement). Pour fêter cet anniversaire, 30 évènements vont jalonner l'année 2012-2013, qui nous mèneront jusqu'à Diaconia 2013. Découvrez les différents évènements et les témoignages.  En savoir plus

Le dispositif Adulte Relais dans Var Action

Var Action, la newsletter de la préfecture du Var, consacre un numéro spécial au dispositif "adulte relais", suite à une réunion avec l'ensemble des structures accueillant les adultes-relais et les adultes-relais eux-même. En savoir plus

Vers la lumière, la newsletter de la communion saint-Lazare vient de paraître

Cliquez sur ce lien pour lire la newsletter.

Le Secours Catholique donne la parole aux sans-voix

Jusqu’aux élections présidentielles, le secours catholique publie des témoignages d’accueillis pour qu’ils expriment leurs demandes aux candidats.
Plus d’infos 

Guide des prestations 2012

La Caisse d’allocations familiales publie son guide des prestations 2012. Plus d'infos

Appels à bénévoles

- L'association Kaïré recherche un président et un secrétaire d'ici Juin 2012. Pour tout renseignement : 04 94 92 77 24
- L'association Familles Amitié Cité recherche un bénévole (niveau Bac+2) pour accompagner scolairement un enfant en particulier. Pour tout renseignement : 04 94 93 11 72.
- L'association Vigies est à la recherche d'un nouveau trésorier. Pour tout renseignement : 04 94 93 11 72


du 20 au 29 mars
Exposition-Vente
de meubles rénovés

Proposée par l'association Logivar Saint-Louis.
A l'espace Kaïré, 14 rue Chalucet à Toulon
31 mars
Journées d’action Larges Horizons
Journée conviviale de jardinage et bricolage en vue d’embellir le parc de la Maison des Frères
Repas et goûter offerts
De 9h à 17h

2 avril

Conseil d’administration de l’association Vigies.

6 avril

Colloque Psychiatrie et Social en PACA
Organisé par l'association Le cap d'azur
De 8h30 à 18h, au théâtre Guillaume Appolinaire à La Seyne-sur-mer
Plus d'infos

7 avril
Chronique de la Forme
Conférence sur le thème : "conjuguer activité physique ou sportive avec une maladie chronique"
organisé par le CODES 83, de 8h30 à 13h à la salle de conférence du nouvel hôpital sainte Musse à Toulon

18 avril

Inauguration
L'association CAAA inaugure ses nouveaux locaux de l'Impasse des Capucins à 18h

IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr

Ecrivez-nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)