En cas de problème d'affichage, cliquez sur ce lien

N°203 - 23 Novembre 2012


De la solidarité à la fraternité

La collecte nationale du Secours catholique s’ouvre chaque année en novembre sur la publication des statistiques d’accueil des équipes locales. Lire la suite

20 ans de soins solidaires

arche de méditerranoéL’association Promo soins Toulon fête cette année ses 20 ans. 20 ans de soins solidaires au service des plus démunis. Pour marquer cet anniversaire, l’association a organisé 2 évènements... Lire la suite

Aux captifs, la libération : aller à la rencontre les mains nues

Aller à la rencontre des personnes de la rue. Voilà « tout simplement » le principe de l’association Aux captifs, la libération, fondée en 1981... Lire la suite


Période hivernale : liste des accueils de nuit et procédure à suivre
A vos tricots !
Journée solidarité organisée pour Orange par l’association ATOUSVAR
Votez pour le plus bel arbre de l’année !
Lettre d’ici et d’ailleurs de Sichem n°30

Lire les autres brèves

De la solidarité à la fraternité

 
La collecte nationale du Secours catholique s’ouvre chaque année en novembre sur la publication des statistiques d’accueil des équipes locales. Cette année, le regard s’est porté sur la décennie écoulée. (Lire le rapport)

Dans le Var, le constat est le suivant :
• Le nombre de familles en situations de précarité a augmenté de 6% en dix ans, et ce presque exclusivement au sein de familles monoparentales, ce qui traduit de facto une féminisation de la pauvreté.
• On note aussi que l’emploi n’est plus une barrière contre la pauvreté : les ressources issues des emplois précaires ou temps partiels subis, ne permettent plus de faire face aux dépenses contraintes, notamment dans les domaines de l’énergie et du logement.
• Globalement, si le nombre de personnes rencontrées dans nos accueils a relativement peu évolué en dix ans, on note un ancrage de plus en plus profond et durable dans la pauvreté. Le pauvre devient plus pauvre, et plus longtemps.

C’est notamment cette raison qui conduit le Secours catholique à adapter ses pratiques par un accompagnement global des personnes dans la durée. Cette évolution nécessite deux axes d’efforts simultanés : un bénévolat plus nombreux, plus disponible et mieux formé, et des ressources financières plus importantes pour faire face à ces besoins d’accompagnement (fraternité) qui se substituent partiellement aux actions de distribution (solidarité).

AIDONS-NOUS LES UNS LES AUTRES !

Jean-Yves Simon
Président de la délégation du Secours catholique du Var

Promo soins : 20 ans de soins solidaires



arche

L’association Promo Soins Toulon fête cette année ses 20 ans.
20 ans de soins solidaires au service des plus démunis. Pour marquer cet anniversaire, l’association a organisé 2 évènements, l’un festif avec ses accueillis, l’autre réflexif sous la forme d’un grand colloque à l’hôpital Ste Musse réunissant professionnels de la santé, travailleurs sociaux, bénévoles, élus locaux, responsables associatifs et institutionnels.



Depuis 20 ans, Promo Soins Toulon, animé par des bénévoles et des salariés, cherche à répondre à des problématiques d’accès au soin des plus défavorisés, par une prise en charge à la fois médicale et sociale. La fracture sociale des années 90 met à mal les droits fondamentaux défendus par le système de protection sociale français. Afin de réduire cette fracture, des avancées importantes ont eu lieu dans l’amélioration de la prise en charge sanitaire des personnes en situation de précarité : loi de lutte contre les exclusions, CMU, Aide Médicale d’Etat, Permanences d’Accès aux Soins de Santé, Equipe Mobile Psychiatrie Précarité,…). Depuis sa création, Promo Soins y participe en développant de nouvelles actions : présence de dentistes et de spécialistes à l’Espace Santé Mirabeau, interventions dans la rue et les centres d’hébergement, partenariat avec le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon la Seyne et le Samu social de l’aire toulonnaise, création de lits halte soins santé.

22 octobre : Après-midi festive
ordi

Si cet anniversaire souligne le triste constat de la permanence de la précarité, l’association a souhaité vivre un temps festif avec les personnes accueillies le 22 octobre dernier, 20 ans, jour pour jour après la création de Promo soins. Près de 50 personnes ont pu profiter des animations musicales et théâtrales de l’association Kaïré, ainsi que du récit de contes.  Enfin, avant de souffler les bougies et de partager le gâteau, chacun a pu écrire des vœux sur un papier accroché à des ballons, qui se sont ensuite envolés. Cette après-midi festive et conviviale illustre bien la manière très humaine de Promo Soins d’envisager le soin.


9 novembre : Soigner sans fracture
 

C’est le thème choisi pour ce grand colloque, organisé en partenariat avec l’hôpital Ste Musse et l’Union Diaconale du Var. La fracture fait référence à la société d’aujourd’hui qui se fissure. Les soins sont devenus de plus en plus techniques, soumis à des contraintes économiques qui entrainent une déshumanisation de la relation. Une centaine de personnes était présente dans une salle de conférence de l’hôpital Ste Musse, pour échanger sur les nouveaux défis à relever face au soin, mais également sur la manière de réinterroger la dimension humaine et spirituelle de l’être souffrant.

Le but de cette journée de réflexion était double :
1/ Mener une réflexion critique sur la société et la place accordée aux soins, à la santé et au bien-être.
2/ Réfléchir aux améliorations à apporter localement pour répondre aux problématiques actuelles de soins et de santé de tous.

Plusieurs intervenants interrogés par Hélène Foxonet, journaliste au Quotidien du médecin, ont enrichi ces réflexions. (Lire le compte rendu des interventions de la journée)
Le docteur Jean Guilhem Xerri, président d’honneur de l’association Aux Captifs la libération a d’abord évoqué les nouveaux enjeux et la situation du soin aujourd’hui.
Monsieur Bertrand Pavillon, cadre socio-éducatif du CHITS, a ensuite donné un éclairage sur le soin à l’hôpital et la prise en charge de la grande précarité.
L’après-midi, le docteur François-Paul Debionne, chef du service Santé publique de la ville de Strasbourg, a abordé les questions :  "La santé de tous, un objectif des politiques municipales et intercommunales ? Pourquoi ? Comment et avec qui ?".
Enfin, Madame Levy, première adjointe au maire de Toulon et le docteur Françoise Gaunet Escarras, adjointe au maire de Marseille, déléguée à la santé, se sont à leur tour exprimées sur la place des élus dans les problématiques de santé locale.

Les Bataclowns par leurs jeux scéniques et leur humour, ont fait de manière amusante et décalée, une synthèse pertinente entre chaque intervention, et donné un certain éclairage des sujets abordés. Des témoignages sonores de bénévoles, salariés et personnes reçues à Promo Soins, recueillis au cours d'ateliers d'expression organisés par Laurence Huet en mars et avril 2012, ont aussi agrémenté la journée

La force de cette journée a été de réunir, nourrir la réflexion et ressourcer la pratique d’acteurs très diversifiés : personnel soignant, responsables politiques, institutionnels et associatifs, travailleurs sociaux et bénévoles…
Gageons que cette synergie se poursuive et s’amplifie pour toujours favoriser l’accès aux soins des plus fragiles.



Contact Promo soins : José Garcia

Aux captifs, la libération :
aller à la rencontre les mains nues


flyer séminaire Aller à la rencontre des personnes de la rue. Voilà "tout simplement" le principe de l’association Aux captifs, la libération, fondée en 1981 par le père Patrick Giros.

Le changement des visages de personnes de la rue au début des années 70 est un des constats qui va donner naissance à l’association. En effet, ceux qu’on appelait à l’époque les "loubards", que connaissaient bien le père Patrick Giros et le père Guy Gilbert, entre autres, étaient des jeunes en grande précarité, mais qui avaient la "chance" de former des petits groupes, évitant ainsi l’exclusion et la solitude totale. Les années 70 connaissent l’avènement de la drogue dans la rue. Ce fléau devient catastrophique, détruit le peu de liens sociaux restants et engendre des comportements dangereux (mendicité, overdoses, suicides, prostitution, agressions…). Selon le père Giros, le travail social qui naît pendant cette période est trop politisé, idéologique et conceptualisé. Il est à réinventer, en mettant pleinement la personne au centre.

Aller à la rencontre les mains nues

C’est de ce constat que naît l’idée de fonder une association qui propose aux bénévoles et aux salariés d’aller à la rencontre des personnes de la rue, les mains nues. Les mains nues, car apporter un café ou une soupe transforme quelque peu la relation, entrave la rencontre. La personne de la rue pourrait attendre les membres de l'association uniquement pour avoir à manger. Le principe des mains nues permet aux personnes de se rencontrer véritablement, de faire naître une relation. Etre à l’écoute de l’autre, être présent pour lui sans se "cacher" derrière un apport matériel, est souvent ce qu’il y a de plus difficile à faire. "J'ai choisi de travailler dans cette association pour les valeurs qu'elle porte", affirme Virginie Delerue, responsable secteur de l'antenne Paris 12.

La gratuité, l'inconditionnalité, la fidélité et l'intégralité sont les valeurs qui caractérisent l'association. Gratuité, car c'est les mains nues que les bénévoles et les salariés vont à la rencontre de la personne. « Inconditionnalité, car nous ne choisissons pas quelles personnes nous allons voir. Ce sont toutes celles que nous croisons sur notre itinéraire habituel », nous explique Virginie. La fidélité résulte du fait que chaque semaine c'est le même binôme, à la même heure, le même jour qui effectue le même circuit . Enfin, intégralité car l'association s'efforce d'aider la personne dans tous ses besoins : santé, culture, spiritualité...

Lors des tournées-rue, une invitation à rejoindre les permanences d’accueil sont distribuées aux personnes rencontrées, afin d’établir un suivi social ou de prendre simplement un café, une douche ou de faire une lessive…

ordi

Une association parisienne

Aux captifs, la libération est une association parisienne composée de 45 salariés et 180 bénévoles. Reconnue "de bienfaisance", elle est financée à 80% par l’Etat. Elle est composée de quatre antennes : Paris 16, Paris 10, Paris centre (1er, 2e, 3e et 4e) et Paris 12. Elle s’est également dotée d’un centre d’hébergement de stabilisation en 2010 dans Paris. Ce centre, Valgiros, composé de 3 appartements pouvant accueillir 8 personnes, propose une vie en cohabitation solidaire entre bénévoles et personnes ayant vécu dans la rue, qui sont soutenus par un accompagnement social réalisé par une équipe de professionnels.

L'Homme dans toutes ses dimensions

Les activités de l’association s’articulent autour de trois pôles principaux pour les personnes vivant dans la rue, ou de la rue (personnes sans domicile fixe, personnes en situation de prostitution, jeunes en errance) :
• les tournées-rue, effectuées en binôme, avec des itinéraires définis (afin de créer une véritable relation avec les personnes de la rue),
• les centres d’accueil qui proposent un petit-déjeuner, des douches, des machines à laver et/ou un accompagnement social,
• les prières-rue, proposées une fois par mois dans chaque antenne. Elles réunissent des personnes de la rue, des paroissiens, des bénévoles et salariés de l’association. Elles sont suivies d’un repas.

Une belle association qui, à travers ses actions, s’efforce de promouvoir l’Homme dans toutes ses dimensions.

Plus d'infos sur l'association

Contact : Emilie Chanson


Période hivernale : liste des accueils de nuit et procédure à suivre

Les accueils de nuit pour la période hivernale (du 1er novembre au 31 mars) sont situés à Hyères, Fréjus, Toulon et Draguignan.
Plus d'infos

A vos tricots !

Pour la journée mondiale du bénévolat, le comité de pilotage de Var Bénévolat Solidarité fait appel au savoir-faire de votre entourage pour tricoter un ou plusieurs mètres de l'écharpe de la solidarité, qui sera déroulée le 6 décembre prochain. Date limite reportée au 3 décembre.
Plus d'infos

Succès de la journée solidarité organisée par l’association ATOUSVAR pour l’entreprise Orange

Grâce à un des salariés en mécénat de compétences dans l’association ATOUSVAR, l’entreprise Orange a souhaité organiser une journée de convivialité pour ses salariés le 12 octobre dernier et a demandé à l’association de l’organiser dans une volonté de mixité.
Cette journée a permis aux salariés d'Orange de découvrir un réseau associatif de lutte contre l’exclusion dont ils ignoraient l’existence.
Plus d'infos

Votez pour le plus bel arbre de l’année !

La deuxième édition de l’Arbre de l’année est lancée ! Concours organisé par l’ONF et Terre sauvage. En plus des caractéristiques naturalistes et esthétiques de l'arbre, le jury prendra en compte son histoire et son importance (culturelle, affective, sociale, symbolique, historique, etc.) pour le groupe qui le présente. En région PACA, le lauréat est un pin bicentenaire de 20 m de haut et d’une circonférence de 380 cm situé à la Maison des Frères au Beausset.
Soutenez votre région et VOTEZ !
Pour voter

Lettre d’ici et d’ailleurs de Sichem n°30

Newsletter de l'association Sichem disponible ici

La newsletter de l'ESS du mois de novembre vient de paraître

Etant donné les changements dans le secteur de l’Economie sociale et solidaire en cette période post-électorale, la mission Economie solidaire du Centre départemental de l’UDV a pris l’initiative de communiquer avec son réseau. Cliquez sur ce lien pour la consulter.

Appel à bénévoles

• L'association Familles Amitié Cité recherche des bénévoles pour du soutien scolaire le soir (niveau bac+2). Pour tout renseignement : Thérèse Faivre, au 06 15 54 01 08.
• L'association Vigies recherche un(e) bénévole pour la gestion de la vêtementerie (conseil à la vente, gestion du stock, mise en rayon, organisation de la braderie, etc.).
Pour tout renseignement : Thérèse Faivre, au 06 15 54 01 08.
• L'association les petits frères des Pauvres recherche des bénévoles ponctuels (accompagnants et chauffeurs) pour la période de Noël (repas de Noël le 25 décembre et le 1er janvier). Pour tout renseignement : 04 94 91 77 85

L'association Asmae lance une campagne d'appel aux dons originale

Asmae (Association Sœur-Emmanuelle) partage sur son site Internet des centaines de rêves d’enfants, recueillis dans le monde entier, pour appeler au don. Vous aussi, postez votre rêve d'enfant sur le site de l'association ! Pour chaque rêve posté, 1 001 Repas, partenaire d’Asmae, reverse 10 € à l’association. A vous de jouer !
Postez votre rêve

Les associations caritatives à la diète

Dans un article publié par Var-Matin, des associations tirent la sonnette d’alarme : faute de moyens suffisants, elles ne pourront plus nourrir tout le monde.
Lire l’article


Du 17 au 23 novembre
Semaine de la solidarité internationale
Organisée par l’AMIVEC-relais RITIMO sur le thème : « Les droits à l’essentiel », à la Seyne-sur-Mer.

A partir du 19 novembre

Expo-vente de cadeaux uniques et originaux
Organisée par l'association Kaïré à Toulon.

22-23 novembre

Colloque du CERC
Thème : « Effectivité des lois et vulnérabilité de la personne ».
A la faculté de droit de Toulon.
Plus d'infos

23 novembre

Soirée débats au fil de l'eau
Dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale : expo, projections, animations sur le thème de l'eau.
A la Maison des services publics de Sainte Musse, à partir de 17h30.
Plus d'infos

27 novembre

Soirée débat
Parents d'ados : quelle autorité ? quelles limites ?
organisé dans le cadre du Réseau d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents (REAAP 83)
Entrée libre et gratuite
A 18h au collège Lei Garrus à Saint Maximin.
Plus d'infos

28 novembre

Conférence
Thème : « L'adolescent et les réseaux sociaux ».
A 20h, à l'hôpital Sainte Musse (Toulon).
Plus d'infos

28 et 29 novembre

Journées d'informations sur le Sida
Informations, concours d'affiches, ateliers sur le Sida.
De 8h30 à 17h30, au complexe Saint-Eupéry à Draguignan.
Plus d'infos

29 novembre

Soirée documentaire-débat
Thème : « Prisons : pas la peine d’en rajouter ! ».
Organisée par le Groupe Local de Concertation Prison et la Ligue des Droits de l'Homme de Toulon, à 20h, au cinéma Le Royal (Toulon).
Plus d'infos

30 novembre et 3 décembre

Expo-vente de décorations de Noël
Organisée par Semailles 83 à la Ferme des Esclamandes (Etangs de Villepey).

2 décembre

Fête du diaconat
Célébration des anniversaires de trois ordinations diaconales.
A St Maximin, à partir de 10h30.

4 décembre

Forum des initiatives solidaires en PACA

Organisé par le réseau des PILES.
De 10h à 20h, à Mouans-Sartoux.

5 décembre

Inauguration de la nouvelle maison Providence
Au 319-363, avenue colonel Picot à Toulon (quartier St Jean du Var).

5 décembre

Loto Pôle Jeunesse Escaillon
A 17h30, au Pôle Jeunesse Escaillon, rue Jean-Paul Rouquerol (Toulon).

6 décembre

Journée mondiale du bénévolat
A la Direction départementale de la Cohésion sociale (DDCS) à Toulon, de 9h à 14h.
Inscription aux ateliers du matin indispensable.

9 décembre

Concert

Organisé par Habitat & Humanisme Var à l’occasion de ses 10 ans.
A 15h30, à l’église Saint-Louis (Toulon).

13 décembre

Territoire solidaire

Pose de la 1ère pierre de la pension de famille Phanuel à Gonfaron, projet de  partenariat Solcovar (membre de l'UDV) et Habitat et Humanisme, à 11h.

14 décembre

Loto-spectacle

Organisé par l'association Kaïré à partir de 18h, au Théâtre du Jardin du Roy.


blog culture solidarité


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr

Ecrivez-nous à l'adresse
Communication Iota
ou par courrier :

Centre départemental de l'UDV
363, av. colonel Picot
83100 Toulon
(France)