En cas de problème d'affichage, cliquez sur ce lien

N°207 - 6 mars 2013


Penser notre vivre ensemble

Après 14 années comme délégué du Secours Catholique en Savoie, me voici arrivant dans le Var avec Marie-Do, mon épouse. Nos engagements sociaux et ecclésiaux... Lire la suite

Cultiver son jardin pour améliorer l'estime de soi

Depuis plus de six ans, Dracénie Solidarités accompagne des familles en difficulté sur l’aire dracénoise, notamment grâce à une épicerie solidaire et un jardin d'insertion... Lire la suite

Rassemblement Diaconia 2013, le compte à rebours a commencé!

Deux ans après le lancement de Diaconia, plusieurs milliers de personnes se rassembleront du 9 au 11 mai 2013 pour un évènement intitulé Diaconia 2013 où un programme chargé les attend !Lire la suite


La lutte contre l’illettrisme
Comprendre les mécanismes de l’exclusion
L'infospi de Mars
L’avenir du secteur de l’ESS

Lire les autres brèves

Penser notre "vivre-ensemble"

 
Après 14 années comme délégué du Secours Catholique en Savoie, me voici arrivant dans le Var avec Marie-Do, mon épouse.
Nos engagements sociaux et ecclésiaux nous ont offert la joie de la rencontre avec des personnes vivant diverses formes de pauvreté et de fragilité.
Ces rencontres nous ont obligés à déplacer constamment nos représentations jusqu’à nous convaincre de l’importance qu’il y a à penser davantage notre "vivre-ensemble" à partir de ces fragilités. La pensée dominante de nos sociétés valorise la force, la raison, l’indépendance, l’individu alors que notre humanité, notre réalité d’êtres sociaux, se révèle à travers nos interdépendances.
Nous sommes invités à concevoir les liens qui nous unissent à l’autre comme une réalité essentielle de l’existence, renversant la fragilité en force. Notre vivre-ensemble doit se repenser à partir d’une politique de la fragilité. C’est à cette intuition qui renverse nos propres logiques que nous souhaitons nous « atteler » en venant à Draguignan.
Avec l’UDV, le Secours Catholique, Habitat et Humanisme, en partenariat avec des acteurs locaux tel que Dracénie Solidarités ou Solidarité Est Var, reliés à la paroisse, nous souhaitons aider à ce que le rêve d’un Éco-Hameau Solidaire se transforme en une réalité qui donne à voir et à comprendre l’importance d’une politique de la fragilité. Le défi est grand !
Mais, comme le dit Don Helder Camara, "Lorsqu’on rêve tout seul ce n’est qu’un rêve alors que lorsqu’on rêve à plusieurs c’est déjà une réalité. L’utopie partagée c’est le ressort de l’histoire"

Ludovic de Lalaubie
Chargé de mission pour le projet Erymanthe

Cultiver son jardin pour améliorer l’estime de soi


Crée en 2006, l'association Dracénie Solidarités est un pôle territorial de l’UDV. Elle a pour but d’aider les associations luttant contre l’exclusion en Dracénie.
Elle développe et met en place des projets répondant à des besoins locaux suite à des diagnostics sociaux effectués tant par les institutions que par les associations. 


Une épicerie pour financer un projet ponctuel
historiquedracenieDepuis plus de six ans, Dracénie Solidarités accompagne des familles en difficulté sur l’aire dracénoise, notamment grâce à son épicerie solidaire, créée en 2010. "Nous accompagnons en moyenne une trentaine de familles par semaine" explique Servanne Déchaux, salariée de l’association.
La plupart sont des femmes seules avec des enfants, allocataires des minima sociaux, orientées par les assistantes sociales du Conseil Général. L’accès à l’épicerie solidaire s’inscrit dans le cadre d’un projet financier (couvrir un découvert, acheter une machine à laver, réparer une voiture…). Les personnes peuvent bénéficier de l’épicerie pendant une durée de trois mois, renouvelable une fois.
Les produits sont vendus entre 10 et 20% du prix d’achat en grande surface.
"Nous essayons de nous différencier des aides alimentaires d’urgence, dans le sens où les personnes retrouvent dans notre épicerie les mêmes produits qu’en grande surface" explique Servanne.
En effet, le but est d’aider ces personnes à organiser leur budget, et notamment leur budget alimentation parfois excessif.
Il est donc important qu’à la fin de leur droit d’accès à l’épicerie, elles retrouvent les mêmes produits en grande surface.

Des jardins d’insertion pour un mieux-être physique et psychologique

Depuis le mois de janvier, l’association s’est lancée dans un nouveau projet : des jardins d’insertion au Muy près de Draguignan.
A l’origine, cette action était portée par la MSA (Mutuelle Sociale Agricole), qui s’est désengagée en début d’année.
Ces jardins, composés de 16 parcelles, sont destinés à un public en grande souffrance (isolement social, rupture familiale, perte d’autonomie et de confiance, difficultés financières, problèmes d’addictions, mauvaises alimentation et hygiène de vie). Aujourd’hui, 10 parcelles ont été attribuées à des personnes, la plupart orientées par des travailleurs sociaux.
 Sur les 16 parcelles, deux sont destinées à alimenter l’épicerie solidaire.
 "Le but est de promouvoir un engagement solidaire en demandant aux jardiniers de cultiver ces deux parcelles pour l’épicerie." ajoute Servanne Déchaux. Celle-ci est convaincue que leur implication au sein de ce dispositif leur apportera un mieux-être physique et psychologique.
En effet, les jardins permettront aux bénéficiaires d’améliorer leurs conditions et hygiène de vie, par une alimentation équilibrée, dans un meilleur cadre de vie. Ces jardins favoriseront aussi le lien social. Les jardiniers pourront se remobiliser, reprendre confiance en eux et acquérir une expérience et des compétences. Ils seront suivis par un travailleur social, un jardinier leur expliquera le métier et une fois par mois, une animation autour du jardin leur sera proposée (cuisine, nutrition…).
jardins d'insertion

Vers une épicerie itinérante

Dracénie Solidarités a d'autres projets dans les cartons. De plus en plus de personnes souffrent d’isolement social et géographique en Dracénie. Il est donc urgent de se déplacer vers eux.
L’idée serait donc de mettre en place une épicerie itinérante, ainsi qu’un minibus, qui irait chercher les personnes isolées dans les villages retirés de l’aire dracénoise pour les amener jusqu’à l’épicerie.

Un beau projet qui devrait voir le jour au cours de l’année 2013. Affaire à suivre…


Plus d'infos
Dracénie Solidarités

Servanne Déchaux
04 94 91 17 96

Rassemblement Diaconia 2013, le compte à rebours a commencé!


logo diaconia« Servons la fraternité ! »
Tel est l’appel lancé par l’Eglise aux paroisses et aux communautés en 2011, afin que chaque chrétien remette le service du plus pauvre (la diaconie) au cœur de son action. Non, la charité n’est pas qu’une affaire de spécialiste ! Et oui, le service du frère doit habiter nos préoccupations quotidiennes ! Deux ans après le lancement de Diaconia, plusieurs milliers de personnes se rassembleront du 9 au 11 mai 2013 à Lourdes pour un grand temps fort intitulé Diaconia 2013  !


fraternitéLa démarche Diaconia, qu'est ce que c'est ?

La démarche Diaconia a été lancée en 2011 afin d'encourager à vivre des temps de rencontre avec les plus pauvres à un niveau communautaire (paroisses, associations, mouvements, communautés...) et personnel. A travers cette démarche, chacun est invité à relire son implication dans la solidarité, pour inciter à s’engager d’avantage dans le service du frère. Diaconia trouve son point fort dans le rassemblement du 9 au 11 mai 2013 à Lourdes. Il permettra de dresser un état des lieux de cette fraternité au sein de toutes les communautés, et donnera un élan pour mieux en vivre .




Diaconia 2013, quels enjeux ?
Cette rencontre est l’occasion offerte aux diocèses de France de se retrouver durant trois jours pour mettre en commun leurs expériences d’accompagnement des plus pauvres, de présenter les initiatives réalisées, et d’aborder les difficultés rencontrées. Coups de coeur, coups d’pouce, coups de gueule, coups durs…la place sera donnée au partage et à l’échange.
Cette rencontre a 4 objectifs majeurs :
1 - Favoriser la rencontre de l’autre avec sa différence
2 - Vivre une expérience de fraternité et de partage de foi
3 - Mutualiser les expériences vécues dans la démarche Diaconia, et échanger
4 - Etre force de propositions dans sa communauté comme au cœur de la société
pont
Diaconia 2013, quels acteurs ?
Diaconia est une initiative du Conseil National pour la Solidarité, présidé par Mgr Bernard Housset et dont est membre le diacre Gilles Rebêche. Tous les diocèses sont conviés à participer à ce rassemblement. A ce jour, plusieurs milliers de personnes sont attendues et les inscriptions sont toujours ouvertes. Chaque personne, chaque groupe, chaque paroisse, chaque association y a sa place. A l’échelle gouvernementale, la démarche est également prise au sérieux. Des observateurs du ministère des affaires sociales participeront aux forums prévus. Enfin, une cinquantaine d’évêques, dont Mgr Rey évêque de Fréjus Toulon, ont également annoncé leur présence et leur participation aux débats et aux célébrations liturgiques.

pont
 Diaconia 2013, quel programme ?
Un programme bien rempli attend les participants à Diaconia 2013. Temps d’accueil, temps spirituel, veillées, célébrations, temps festifs et temps de partage se succèderont. Une matinée de forums a également été prévue. Le logement, l’accueil d’urgence, le travail social et le bénévolat, la santé, l’action avec les personnes en précarité, la justice, le deuil…et beaucoup d’autres thèmes de réflexion seront abordés dans ces forums, afin de dresser un état des lieux, de débattre de nouvelles initiatives et d’élaborer des propositions concrètes d’engagement.
 

Diaconia 2013, quelles perspectives ?

Ce rassemblement ne signe en rien le point final de la démarche Diaconia mais il représente davantage l’amorce d’une meilleure prise de conscience de la nécessité de mieux servir son frère. Il permettra surtout de fournir aux participants les outils pour diffuser les nouvelles idées et perspectives qu’ils auront découverts. A l’échelle varoise, l’après Diaconia 2013 est déjà en place avec la Fête des familles qui aura lieu le 25 mai 2013 et un week-end prévu du 11 au 13 octobre intitulé «les défis de la Fraternité : Diaconie et Evangélisation ».
Un défi que le diocèse du Var souhaite relever ! 

Plus d'infos
Guy-Khaled Belifa

06 24 36 32 05




La lutte contre l’illettrisme, grande cause nationale 2013

Le label Grande Cause Nationale, attribué chaque année par le premier ministre depuis 1977, permet à des organisations à but non lucratif souhaitant faire appel à la générosité publique d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques. 2,5 millions d’adultes en France ne maîtrisent pas suffisamment la lecture et l’écriture. Jean-Marc Ayrault, a annoncé vendredi 1er mars l’attribution du label GrandeCause Nationale 2013 au collectif "Agir ensemble contre l’illettrisme " afin de "sensibiliser les Français à un problème méconnu et sous-estimé" qui est un "obstacle dans toutes les sphères de la vie familiale, citoyenne et professionnelle".
Lire l'article

Comprendre les mécanismes de l’exclusion avec ceux qui la vivent

Il ne suffit pas d’avoir de bonnes intentions pour faire de bonnes politiques sociales. Encore faut-il se demander si elles sont adaptées aux besoins, s’il n’y a pas, ici ou là, des procédures qui coincent, des conditions qui excluent, des difficultés qui empêchent l’accès aux droits. Et pour le savoir, le mieux est encore de le demander aux intéressés...
Lire la suite de l'article de La Croix

L'infospi de Mars vient de sortir

Cliquez ici pour le télécharger 

Un rapport fait la synthèse des réflexions d’économistes renommés sur l’avenir du secteur de l’ESS en France.

Cette enquête a pour objectif d’évaluer la connaissance de l’économie sociale et solidaire d’un ensemble d’économistes reconnus dans le champ académique et actifs dans le débat social.
Lire le rapport

Sichem publie sa Lettre d'ici et d'ailleurs

L'association Sichem nous donne des nouvelles de son action auprès des étrangers et des migrants sur le Var.
Numéro 34
du 4 au 29 mars
Exposition 
sur le thème : "Femmes" Organisée en partenariat avec l'association Kaïré, au Mesclun café à Toulon Vernissage prévu le 7 mars à 18h

7 mars

Conférence
organisée dans le cadre du 20ème anniversaire des Petits Frères des pauvres de Toulon/La Garde/La Seyne. "La lutte contre l’isolement et la solitude des personnes âgées : un enjeu de société" 
De 13h à 16h à l’IUT de la Garde, bâtiment A, Amphithéâtre Est.

9 mars

Rencontre Diaconia 2013
pour tous les participants au rassemblement Diaconia a Lourdes.
De 8h45 à 12h à la Castille. La matinée sera suivie d'un repas partagé pour ceux qui le veulent.

du 11 au 15 mars

Dans le cadre de la journée de la femme
11 mars Atelier conseil relooking à 13h30
12 mars Atelier conseil coiffure à 14h30
15 mars Goûter d'information sur les droits de la femme à 14h
Activités gratuites et ouvertes à tous, proposée par l'association Amitié Massillon à Hyères.

15 mars

Colloque

sur le thème "Suicide : question de vie ou de mort ? "
A partir de 9h à l’hôpital Ste Anne à Toulon.

21 mars

Repas solidaire

proposé par le CCFD-terre solidaire à 12h30 au restaurant "Le petit prince"
de la Seyne-sur-mer, pour lancer le forum social mondial à Tunis

21 mars

Table ronde : Les jeudi de l'éthique

Sur le thème : "Ethique et caritatif, où vont nos dons? "
à 18h30, amphithéâtre de l'Isen à Toulon

23 mars

Opération jardinage à MLH

L'association Méditerrannée Larges Horizon fait appel aux bonnes volontés pour une demi journée jardinage dans le parc de sa maison au Beausset, de 9h à 13h
Le repas est offert

du 25 au 28 mars

Semaine nationale de l'alternance dans le supérieur

Organisée par l'AFIJ de Toulon
Au programme : rencontre avec la CCI, ateliers entretien d'embauche, rencontres de recrutement
Inscription obligatoire
Plus d'infos

28 mars

Grande soirée d'échanges et de réflexions

sur le thème "Les Roms, citoyens à part entière "
Organisée par le centre social et culturel Nelson Mandela et le collectif varois pour la défense des Roms et des gens du voyage.
A partir de 18h à La Seyne sur Mer.

du 12 au 14 avril

Session de ressourcement et de formation des acteurs de la solidarité

A l'abbaye de Lerins, sur l'île Saint-Honorat.
Pour qui ? pour toute personne engagée dans une structure sociale, que ce soit en tant que salarié (travailleur social : AS, CESF, éducateurs, etc.) ou bénévole (en responsabilité).
Au programme : intervenants, temps personnels, partages, ateliers, temps libres
Sur inscription.


blog culture solidarité


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://www.udv-asso.fr

Ecrivez-nous à l'adresse
Communication Iota
ou par courrier :

Centre départemental de l'UDV
363, av. colonel Picot
83100 Toulon
(France)