En cas de problème d'affichage, vous pouvez lire la newsletter en cliquant sur ce lien

N°216 - 16 Octobre 2013


Ensemble vers un monde sans discrimination

Ce mot d’ordre des Nations-Unies éclaire le thème qui est cette année celui de la journée mondiale du refus de la misère... Lire la suite

Solidarité en ACTe

Près de 70 personnes étaient présentes le 1er octobre dernier pour l’inauguration du nouvel Appartement de Coordination Thérapeutique....Lire la suite

"C’est pas du Luxe !"

2 jours pour montrer que la culture est essentielle à la vie. Aussi essentielle que se loger et se nourrir....Lire la suite


Réunion rentrée Uriopss
Stop la misère
Soutien financier projets d'ESS
La « Providence » au service de la fraternité
....Lire la suite

Ensemble vers un monde sans discrimination


Ce mot d’ordre des Nations-Unies éclaire le thème qui est cette année celui de la journée mondiale du refus de la misère : le combat contre la discrimination pour origine sociale.
Depuis 1987, à l’initiative du Mouvement ATD Quart Monde, cet événement se déroule chaque année le 17 octobre et il a pour vocation d’être l’amplificateur de la lutte quotidienne et inlassable contre la misère.
Son originalité est de donner la parole aux personnes en situation de grande pauvreté car ils en sont les premiers concernés. En faisant entendre la voix de ceux qui agissent contre la misère, cette journée encourage d’autres à s’engager. Elle rappelle aussi à nos responsables politiques et religieux leurs engagements et leurs devoirs dans la lutte contre la pauvreté.
Plusieurs temps forts vous sont proposés à Toulon dans le cadre de cette manifestation du  17 octobre. Cette journée colore notre mois d’octobre et met en lumière les initiatives de solidarité prises tout au long de l’année par les associations.
Vous découvrirez deux illustrations en lisant ce Iota, en matière de santé et de culture, avec l’inauguration du nouvel appartement de coordination thérapeutique à Fréjus, géré par Promo Soins Fréjus-Saint Raphaël, et le festival "C’est pas du luxe !" au Thor, organisé par la Fondation Abbé Pierre.

Christophe Parel
représentant de l’UDV au Comité du 17 octobre

Solidarité en ACTe


Près de 70 personnes étaient présentes le 1er octobre dernier pour l’inauguration du nouvel Appartement de Coordination Thérapeutique (ACT), porté par l’association Promo-soins Fréjus. Descendu d’un étage, il permet désormais aux 4 résidents d’avoir une chambre individuelle et des espaces collectifs tout neufs. Petite visite des lieux…



Le dispositif


Créé en 2004, la vocation de l’ACT est d’accueillir toute personne en situation de précarité qui présente une pathologie médicale et nécessite un accompagnement coordonné social, médical et psychologique.
L’objectif du séjour est de :
- prendre en charge des problèmes de santé
- permettre d’accéder à un mieux-être physique et psychologique
- rechercher des solutions aux problèmes rencontrés
- élaborer un projet d’avenir vers l’autonomie.


Parcours de vie à l’ACT

Jacques Chapuis, résident de 41 ans raconte son parcours :
"Je suis rentré ici car je devais me faire opérer de la gorge. Mais la condition pour que je vienne, c’était que je fasse d’abord une cure. Après la cure, j’ai pu me faire opérer et je suis venu ici après pour la transition. Je suis là depuis 1 an. J’ai fait plusieurs épisodes de rue. J’espère qu’il n’y en aura plus. La vie ici se passe bien. On s’entend bien. On est tous indépendant mais il y a certaines règles à respecter, notamment au niveau des horaires, de l’hygiène. On doit prendre une douche tous les jours et faire le ménage des espaces communs. On prend quelques repas en commun mais on n’a pas le droit de recevoir, sauf à titre exceptionnel pour la famille."
Pour habiter à l’ACT, chaque résident paye un loyer qui équivaut à 10% de ce qu’il touche.Toutes les semaines, une assistante sociale, un médecin et un psychologue de Promo-Soins suivent les résidents et font le lien avec le suivi médical et social extérieur. Grâce à cet accompagnement, Jacques vient d’intégrer un chantier d’insertion chez Clarisse environnement.
"Ce travail, c’est un gage pour des futurs employeurs. Et puis, ça oblige à se lever, être propre, avoir une bonne hygiène de vie et un rythme régulier. J’espère que ce travail sera un tremplin pour revenir ensuite vers mon métier de pâtissier. Si avec tout ça je ne m’en sors pas… !"

Un maillon de la chaine de la solidarité sur un territoire

Après la visite guidée des lieux effectuée par les résidents eux-mêmes, Patrick Braun, directeur de SEV, Patrick Peycru, Président de  Promo-Soins Fréjus, Danielle Delobel, assistante sociale, et Gilles Rebêche, administrateur, ont exprimé quelques mots de remerciement à tous ceux qui s’investissent dans ce beau projet afin que ce lieu devienne un espace accueillant pour les personnes qui ont besoin de se reposer et de se reconstruire. De nombreuses associations et partenaires du territoire étaient représentés.
Madame Guillermin, adjointe au Maire de Fréjus, et déléguée à la Politique Sociale, a également tenu à partager quelques mots.
"Je remercie toutes les associations pour tout le travail que vous faites. Aujourd’hui c’est Promo soins, mais vous êtes indissociables les uns des autres. C’est ce travail qui assure sur notre territoire de Fréjus St Raphael, un peu de fraternité, et de solidarité. Grâce à vous, des personnes qui sont vraiment déstructurées retrouvent un accueil, une présence. Au-delà des spécificités qui sont les vôtres, c’est ce côté humain qui est très important. Nous sommes avec vous à la hauteur de nos moyens. Continuons ensemble d’améliorer le sort de tous ceux qui ont besoin de nous. Merci à Tous!"

Plus d'infos
Promo-soins Fréjus/St-Raphaël

"C'est pas du luxe !"


La Fondation Abbé Pierre (FAP), la Scène nationale de Cavaillon, la ville du Thor et l’association "Le Village", se sont unies afin de changer le regard porté sur l’autre, trop souvent stigmatisé, et donner la parole à ceux qui ne l’ont que trop rarement. Pour ce faire, ils ont organisé un festival culturel, le 21 et 22 septembre dernier au Thor, petite ville du Vaucluse.
2 jours pour montrer que la culture est essentielle à la vie. Aussi essentielle que se loger et se nourrir. Bref, pour dire tout simplement que la culture, "C’est pas du luxe !".


Idées reçues pauvres

Origine du projet

Même si le logement est le cheval de bataille de la FAP, la culture a toujours fait partie de ses fondamentaux. "On sait que se loger, ça ne suffit pas forcément, il faut également travailler la valorisation des gens, la question de l’isolement etc. En 2008, nous avions organisé un séminaire, réunissant travailleurs sociaux et artistes pour réfléchir sur les liens entre pratiques artistiques et travail social. On s’est dit qu’il fallait y donner une suite pratique, et on s’est lancé l’année dernière. Fort de ce succès, on a décidé de retenter l’aventure cette année" explique Patrick Chassignet, chargé de mission Boutiques solidarité et pension de famille à la FAP et responsable du festival.

S’engager sur le terrain artistique

"Dans les médias, on parle de sdf, sans abri, avec des chiffres. Si on dit il y a 40 000 ou 100 000 sans-abri, ça ne change rien. Ca déshumanise complètement le sujet. Par contre si jamais on rencontre la personne, si on comprend son parcours, ses envies, sa personnalité, le regard change. Les personnes de la rue disent qu’on les enjambe souvent sans les voir. Ce festival, c’est la possibilité de se présenter sous un autre jour, de donner à voir autre chose de soi, et de retrouver de la dignité pour repartir. C’est ce que nous proposons à travers des initiatives culturelles." explique Christophe Robert, directeur général adjoint de la FAP.

Valoriser des talents

Idées reçues pauvres
Les associations qui composent le réseau de la Fondation proposent toute l’année des ateliers de créations artistiques qui permettent à chacun de retrouver confiance, dignité, l’envie de se reconstruire et de se projeter dans l’avenir. Ce festival était l’occasion de mettre en valeur différentes productions réalisées au sein de ces ateliers, et le talent des personnes qui les créent ! Une galerie éphémère en libre-service, a permis à chacun de venir exposer ses créations.
Idées reçues pauvres
Henri Meurant, accueilli aux Amis de Jéricho à Toulon, en a fait l’expérience. "Je fais partie d’un atelier d’écriture avec les Amis de Jéricho. Je lis énormément et j’écris beaucoup. Avant le festival, Les amis de Jéricho ont décidé d’imprimer un recueil de mes poèmes. J’ai eu la chance d’en lire quelques-uns en public, en 1ère partie de certains spectacles. Et j’ai même vendu quelques recueils en les dédicaçant. Ça fait bizarre de se retrouver à cette place, d’entendre des personnes vous féliciter. C’est gênant ! On ne sait pas quoi répondre à part Merci !"

Henri, un talent repéré par la FAP qui lui a demandé d’être l’un des journalistes du festival, dans le magazine spécial que la Fondation publiera à l’issue de l’évènement. Spectacles, expositions, conférences-débat, installations, théâtre de rue, ateliers (Sound painting, percussions corporelles, cirque), vidéo-débat pour approfondir la réflexion autour de la place de la culture, Henri a fait le tour des différents spectacles, expositions, concerts etc. "C’était excellent ! Une super expérience !"

Changer de regard

Si l’objectif du festival est l’accès à la culture pour tous, il est aussi d’opérer un changement de regard que n’importe quel individu peut porter sur les personnes en précarité. "Nous avons tenu à mélanger les publics. Il ne s’agissait pas de faire un festival pour personnes de la rue, mais plutôt un festival avec elles. Cette année, l’évènement était peut-être plus ouvert sur l’extérieur. La communication a permis de faire venir les habitants de la région, ce qui a permis une grande mixité sociale. La présence de groupes célèbres comme "Les Fatals Picard, Massilia Sound system, ou les Ogres de Barback" pour les concerts du soir, ont sans doute facilité le déplacement. Nous avons enregistré 4200 entrées aux différents spectacles et concerts."

                  Idées reçues pauvres

Une délégation UDV a également eu la chance d’y participer : les associations Kaïré, Les amis de Jéricho, Les amis de Paola et le centre départemental.
Christophe Parel en charge du projet culture de la solidarité à l’UDV est revenu très enthousiaste : "C’était une super expérience ! Nous sommes partis une douzaine de Toulon, salariés, bénévoles et accueillis. Et nous avons vécu quelque chose de fort ensemble pendant 2 jours. Il n’y avait plus de statuts. C’était super de pouvoir se mélanger et de partager. Ça permet de décloisonner."

Des acteurs au service d’une culture de la solidarité

L’association Le Village
"Le Village", situé à proximité de Cavaillon, est un lieu de vie qui :
- accueille un public avec une forte volonté de mixité,
- offre du logement collectif (28 places "Pension de famille") avec des activités de production portées par un chantier d’insertion (36 postes : cantine associative, paniers de légumes, production et mise en oeuvre d’éco-matériaux). Ce lieu de vie est un espace de confrontation de regards et d’échanges permettant la valorisation de chacun. Sa structure hybride et complexe permet de tenter d’éviter les principaux écueils que sont le repli sur soi et le sentiment de catégorisation. La FAP s’est fortement appuyée sur l’association pour l’organisation de cet évènement, et sur ses partenariats locaux avec la ville du Thor et la scène nationale de Cavaillon, qui ont été des moteurs essentiels dans la mise en œuvre de ce projet.
Le 17 octobre, c’est la journée mondiale du refus de la misère, des manifestations auront lieux partout en France comme chaque année. Le livre sera pas mal diffusé à cette occasion et nous organiserons des rencontres/débats.

La ville du Thor
Le Thor est une commune du Vaucluse de 8 500 habitants, connue pour être pionnière en matière écologique et estampillée première ville de France sans OGM. Bref, « une terre de résistances, mais aussi d’initiatives et de recherche d’alternatives », selon Jacques Olivier Maire de la ville. Pour cette seconde édition, plusieurs actions ont ainsi été organisées avec les citoyens, toutes générations confondues.

La scène nationale de Cavaillon
Le projet de la scène nationale de Cavaillon témoigne d'une réelle implication dans une démocratie culturelle. " La Scène nationale de Cavaillon anime un service public sur un territoire, et a le soucis d'aller à la quête des publics éloignés." explique avec conviction M. Gremillet, directeur du théâtre.
Pour ce faire, il défend une politique tarifaire adaptée à tous. La programmation est pluridisciplinaire, favorisant ainsi la mixité des publics.
Au fil du temps des liens se sont créés entre l'association "Le Village" et la scène nationale de Cavaillon.
M. Gremillet revient sur ce partenariat :
"En tant que théâtre, nous animons un service public sur un territoire. Ainsi, nous avons développé pas mal de liens avec cette association, et nous avons beaucoup travaillé ensemble sur des thématiques culturelles pour des publics en difficultés. Nous nous avons été très surpris du résultat et de la qualité artistique du travail ! Et de fil en aiguille, a émergé l'idée de ce festival !"
L’expertise et l'expérience du théâtre dans l’organisation d’évènements culturels ainsi que sa mobilisation logistique, témoignent d’un vrai engagement de la part du théâtre.

Rendre leur dignité aux personnes en situation de précarité en valorisant leurs talents, changer de regard sur ces personnes, vivre des moments de joie et de bonheur ensemble quel que soit leur situation, on peut dire que l’objectif est réussi pour la Fondation Abbé Pierre dans la 2ème édition de ce festival ! Un pas de plus dans la culture de la solidarité !
Suite au prochain numéro !


Plus d'infos :
Fondation Abbé Pierre

Retours sur la réunion départementale de rentrée sociale de l'Uriopss

Les réunions départementales de rentrée sociale en région Paca se sont déroulées du 24 septembre au 10 octobre 2013. Ces demi-journées ont été organisées autour de deux séquences introduites par les membres de l’équipe technique de l’Uriopss :
-  L'action sociale et la santé dans le département
- Les grands dossiers de l’actualité nationale (campagne budgétaire , politiques de l’emploi, formation et GPEC...)
Consulter les comptes rendus d'intervention pour le Var

Soirée concert/témoignage : Stop la misère

Cette année, les associations membres du Comité du 17 octobre, plus particulièrement Kaïré et l’Union Diaconale du Var, en partenariat avec l’association Archaos, s’unissent pour proposer un événement festif et militant, en lien avec la Journée mondiale du refus de la misère qui a lieu chaque année le 17 octobre.
Lire le communiqué

Soutenez l'association Vigies en votant !

Le projet "Epicerie solidaire" a été sélectionné par Carrefour Mayol comme projet solidaire, à l’occasion des 50 ans de l’enseigne. Au jour d'aujourd'hui, l'assocaition est en lice pour remporter 5000€, si on continue à voter ! Il suffit de s'inscrire, (cela prend 2 petites minutes) et de voter pour le projet Toulon Mayol.
Il est possible de voter une fois par jour ! Soutenons l'association Vigies ! Votez ici

Soutien financier à de jeunes porteurs de projets d'ESS

Les fondations et entreprises partenaires du programme Jeun’ESS proposent un soutien financier pour des projets dans le domaine de l'ESS, porté par des jeunes de moins de 30 ans. Les initiatives présentées devront reposer sur une démarche entrepreneuriale, incluant la vente de prestations ou de produits, et présenter un caractère d’innovation sociale.
Télécharger les modalités d'inscription

À Toulon, la « Providence » au service de la fraternité

La Croix vient de sortir un article sur la vie de la maison Providence, et les liens qui se tissent entre les locataires, l'UDV, les Amis de Jéricho. Lire l'article

Volontariat civique à l'UDV

Le centre départemental de l'UDV proposent 2 postes de volontariats civiques de 12 mois.
- Une mission au service bénévolat. Plus d'infos
- Une mission au service communication Plus d'infos


17 Octobre

Journée mondiale du refus de la misère
10h-12h : réunion de présentation Objectifs Var à la Maison St Louis à Toulon
12h-15h : pique-nique partagé suivi d'un rassemblement sur le parvis des droits de l'Homme (Fac de droit à Toulon)


18 Octobre

Conférence: Ethique et lien social
Avec Jean-François Mattéi
De 19h à 21h à l’Hôpital Sainte Musse à Toulon


18 Octobre

Conférence
Thérèse Clerc vient présenter la maison des Bagayas, maison autogérée par des femmes, un projet solidaire, écologique, avec des personnes du quartier. A 18h à la MSJ de Draguignan
Organisée par la CADAC-droit des femmes


21 au 30 Octobre

Stage arts plastiques pour les 6-12 ans
proposé par l'atelier de la Gribouille de l'association Kaïré à Toulon.
2 ateliers : Création de marionnettes et tableaux en relief


22 Octobre

Séminaire : 10 ans du DLA (dispositif local d'accompagnement)
organisé par la CRESS PACA
de 9h à 14h à Aix en Provence


23 Octobre

Réunion organisée par le conseil régional PACA et le DLA du Var
"Présentation du cahier des charges et des modules d’accompagnement du DLA, dans le cadre de la mise en oeuvre des Emplois d’Avenir soutenu par le Conseil Régional"
A destination des employeurs engagés associatifs
A 10h à Fréjus


29 Octobre

Réunion organisée par le conseil régional PACA et le DLA du Var
"Présentation du cahier des charges et des modules d’accompagnement du DLA, dans le cadre de la mise en oeuvre des Emplois d’Avenir soutenu par le Conseil Régional"
A destination des employeurs engagés associatifs
A 10h à l'antenne de Région, 17 place de la Liberté à Toulon

31 Octobre

Concert Stop La misère
Grande soirée festive et militante : concert et témoignages de personnes en précarité.
A 20h au Crep des Lices à Toulon
Entrée : 5€

7 novembre

Inauguration des nouveaux locaux des Amis de Jéricho
suite à leur nouvel aménagement avec la participation d'Ikéa, et le soutien de la Fondation Abbé Pierre, et le démarrrage de la cuisine d'insertion.
A 14h dans les locaux de l'association - maison Providence à Toulon

8 Novembre

Colloque - Emploi, quelle place pour les plus pauvres?
Organisé par la Fondation de recherche Caritas - Institut de France et le Secours Catholique
de 9h à 14h à Paris
Plus d'infos

12 Novembre

Petit-déjeuner Débat
"Que faire de notre vulnérabilité?"
Organisé par la FNARS, de 9h à 12h30 à Marseille
Plus d'infos

13 Novembre

Conférence-partage d'experience sur le projet "Hiver solidaire"
4 ans d'accueil fraternel des personnes de la rue dans les paroisses de Paris.
Avec Charles Gazeau du vicariat pour la solidarité de Paris
à 20h, salle de l'église Saint Jean Bosco au Mourillon à Toulon


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var
http://www.udv-asso.fr

Pour nous écrire
Par courriel
Par courrier
Centre départemental de l'UDV
363 Av Colonel Picto
83100 Toulon
(France)