En cas de problème d'affichage, cliquez ici

N°217 - 6 Novembre 2013


Novembre

Novembre est traditionnellement le mois où l’on commémore les défunts. Il est aussi depuis quelques années, le mois consacré à l’économie sociale et solidaire (ESS)... Lire la suite

Adoptez l’ESS attitude

Cette année les acteurs intégrés à cette démarche ont souhaité cibler la jeunesse afin de la sensibiliser au plus tôt aux pratiques....Lire la suite

De l’assistanat à la solidarité

8,6 millions de pauvres, 5 millions de chômeurs… Pour faire baisser ces chiffres qui ne cessent de grimper, des citoyens réfléchissent....Lire la suite


Ouvrage Uriopss : Enjeux politiques 2013-2014, budgets prévisionnels
Pari réussi pour Stop la misère !
Bravo à l'association Vigies !
L'Invisible : 24 heures à la Maison Providence
Lire la suite

Novembre


Novembre est traditionnellement le mois où l’on commémore les défunts. Il est aussi depuis quelques années, le mois consacré à l’économie sociale et solidaire (ESS).
Le rapprochement entre funéraire et solidaire n’est pas aussi improbable qu’il pourrait sembler si l’on se souvient que la prise en charge des morts et de leurs proches était, dans notre histoire, avant tout affaire de solidarité. Au moyen âge, les confréries s’occupaient avec dignité des morts et garantissaient l’hygiène au profit des vivants, et le voisinage prenait en charge le soutien amical et matériel des familles. Si l’on ajoute à ce tableau la théorie du "juste prix" développée par Saint Thomas d’Aquin au 13ème siècle, ne voit-on pas réunis les fondements de l’ESS ?

C’est d’ailleurs cette inspiration que veut faire revivre le réseau "Service Catholique des Funérailles" qui se développe. A Toulon et Marseille, par exemple, deux SCF ouvrent cette année, tous deux constitués en Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif, SCIC, statut leur permet d’atteindre l’objectif visé. Il s’agit de constituer une entreprise de pompes funèbres qui, tout à la fois, dispose des moyens et du savoir-faire indispensables, place au premier plan l’accompagnement solidaire des familles en deuil, soit un acteur économique viable, et enfin évolue dans un environnement concurrentiel tout en refusant une surenchère commerciale. Pour réussir cette quadrature du cercle, professionnels et bénévoles y conjuguent leur action, chacun apportant sa compétence et son esprit propre, afin qu’aucun des ingrédients ne soit négligé au profit d’un autre.
Ce nouveau service catholique des funérailles (SCIC) qui démarre à Toulon est un nouvel acteur de l’ESS. Cette économie au service de l’Homme vise à transformer la société pour en réduire les inégalités et les exclusions. C’est aussi ce que font toutes ces personnes qui réfléchissent au concept de "revenu minimum d’existence", que nous vous présentons dans ce nouveau numéro de Iota. De son côté, le collectif Varois des acteurs de l’ESS propose "l’ESS attitude" aux jeunes générations pour les sensibiliser à cet enjeu et construire la société de demain. .

Jérôme Bertrand
Responsable du SCF du Var

Adoptez l’ESS attitude !


Le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en France a été créé en 2003 (pour la première fois en région PACA) à l’initiative des Chambres Régionales de l’Economie Sociale (CRESS) avec pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre, à travers diverses initiatives, une autre façon de concevoir l’économie. Cette année les acteurs intégrés à cette démarche ont souhaité cibler la jeunesse afin de la sensibiliser au plus tôt aux pratiques et aux métiers de l’ESS au vu de leur insertion future.


En effet, selon un récent sondage du programme Jeun’ESS, près de 90% des jeunes adhèrent massivement aux principes fondamentaux de l’économie sociale et solidaire… leur vision reste cependant très floue voire parfois erronée. Il est donc nécessaire de continuer à sensibiliser sur l’ESS, ses actions, ses valeurs et ses principes, ses possibilités de formation et de perspectives professionnelles.

Un point fort propre à ce secteur : la formation

Une large gamme de formations (professionnelle, continue, formations courtes, diplômantes ou non) répondant au besoin de polyvalence et multi compétences propre à ce secteur s’offre aux jeunes et moins jeunes du secteur de l’ESS. La formation tout au long de la vie permet ainsi aux jeunes l’acquisition d’expériences et de compétences diverses et variées tout au long de leur parcours professionnel.

               

Quelques liens utiles
- Jeun’ess
Le programme Jeun’ESS est destiné à mieux faire connaître l’économie sociale et solidaire auprès des jeunes et à renforcer leur implication dans ce secteur (boite à outil, Say Yess, le webzine de Jeun’ESS, reportage, informations/événement, sensibilisation).
A voir sur ce site : "Tu connais l’ESS ?" Une vidéo découverte pour les jeunes.
- Guide des 70 métiers de l’ESS

De l’assistanat à la solidarité


8,6 millions de pauvres, 5 millions de chômeurs… Pour faire baisser ces chiffres qui ne cessent de grimper, des citoyens réfléchissent depuis quelques années à un nouveau projet de société pour réduire l’exclusion et passer de l’assistanat à la solidarité. Dividende universel, revenu minimum de base, revenu minimum d’existence..., plusieurs appellations pour une même idée, qui essaie petit à petit de prendre une place dans le débat de société si complexe de la lutte contre l’exclusion.

                                               Idées reçues pauvres

Revenu d’existence. Qu’est-ce que c’est ?

"Le revenu de base est un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement." (définition Wikipédia).
Les économistes parlent bien de revenu et non d’allocation. L'allocation est une attribution d'assistance, alors que le revenu est une dotation reçue en contrepartie d'une participation à la création de richesses. On parle de revenu d’ "existence", parce qu'il s'agit d'attribuer ce revenu, parce qu'on existe et non pour exister. Le fondement du revenu d'existence apporte une représentation de l'homme en société qui harmonise solidairement l'individuel et le collectif, la liberté et l'égalité. Il exprime la reconnaissance de la dignité de toute personne et concrétise son appartenance à la communauté humaine.

Cette notion vient bouleverser le modèle social actuel. Pour le comprendre, cela nécessite un changement de mentalité et une remise en cause de notre manière de penser l’économie et la société pour que se développe une nouvelle culture de la responsabilité.

Une réforme de société

Au niveau de la collectivité, ce revenu unique simplifie la lisibilité du système et son accessibilité, puisqu’il est pour tous. Il s’agit d’un nouveau mode de distribution de revenus, parfaitement transparent, simple à appliquer et à contrôler, il assure une parfaite égalité entre tous les citoyens. Cette simplification permet une plus grande justice sociale. Il concerne tout le monde, riches ou pauvres, il exprime la reconnaissance de la dignité de toute personne et concrétise son appartenance à la communauté humaine. Il est cumulable avec les autres revenus (salariés ou non). Il ne peut être saisi aux plus modestes, mais il entre dans l’assiette d’imposition des plus aisés. La collectivité reconnaît ainsi la valeur économique et sociale du travail gratuit (bénévolat, travail domestique).

Le revenu de vie ne rémunère pas l’emploi, mais le travail au sens large


Ni l’emploi salarié, ni les revenus du capital, ni les aides sociales classiques ne peuvent prétendre garantir le droit à l’existence de chacun tel que défini à l’article III de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. C’est un fait : en raison de l’informatisation et de l’automatisation de la production, le plein-emploi semble être une utopie. Pourtant il est plus que jamais nécessaire que chacun trouve une place dans la société, travaille pour le Bien commun, afin de mettre en oeuvre à toutes les échelles, les moyens qui permettront de léguer une planète vivable aux générations futures. Cette notion dépasse tous les clivages. L’idée est soutenue de longue date par de nombreuses personnalités, philosophes, économistes de tous horizons politiques, de toutes confessions, de toutes nationalités et pour des motifs divers. C’est pourquoi les appellations varient en fonction de l’appartenance à tel ou tel courant de pensée : allocation universelle, revenu d’existence, revenu citoyen, revenu universel, revenu social garanti, dividende universel, revenu de base, etc. En tout cas, tous souhaitent participer à une transformation réaliste et constructive de la société, pour réduire les inégalités et les exclusions.

Conférence dans le Var

Idées reçues pauvres
L’observatoire socio politique de Fréjus Toulon est un de ces acteurs, et souhaite prendre part à ce débat. Il organise une conférence-débat pour parler de cette notion de revenu d’existence le 23 novembre 2013, à 15h, salle Familia (Hyères).
Marc de Basquiat, co-président du Mouvement Français pour un revenu de base interviendra à cette occasion.
Pour enrichir la discussion, Laurence Boillée, déléguée aux projets du Centre départemental de l’UDV ainsi qu'Estelle Martinez assistante sociale et chargée de mission RSA et FSL, apporteront un éclairage social appuyé de leur expérience terrain.

Plus d'infos :
Observatoire socio-politique

Enjeux politiques, budgets prévisionnels : le document de rentrée sociale 2013-2014 est paru

A l’occasion des journées de rentrée sociale, le réseau Uniopss-Uriopss publie son ouvrage annuel sur les enjeux politiques 2013-2014, ainsi qu’une aide à la construction des prévisions budgétaires des associations. Plus d'infos

Pari réussi pour la Soirée "Stop la misère" !

Les associations de solidarité de Toulon, Kaïré, Archaos, l’UDV et les membres du Comité du 17 octobre, organisaient jeudi dernier une grande soirée festive et militante, "STOP la misère !", dans la salle de concert du Crep (Centre régional d’éducation populaire) des Lices, qui a rassemblé plus de 300 personnes.....
Lire le compte rendu

Bravo à l'association Vigies !

Grâce aux 4703 votes, le projet "Epicerie solidaire" de l'association Vigies soutenu par Carrefour Mayol, arrive en 46ème position et remporte 5000€. Belle mobilisation au service de la solidarité !
Plus d'infos

L'association Aviso

- propose des ateliers informatiques (découverte, perfectionnement, Traitement de texte) du lundi au vendredi. 3 € l'atelier + 12,50 € adhésion annuelle.
- vous invite à amener tous les jouets, livres, vêtements, jeux, DVD dans le but d'offrir un cadeau à tous les enfants qui viendront à "la journée de noël d'AVISO" du lundi 23 décembre.
Plus d'infos

L'Eco-Hameau Solidaire Saint-François sort son blog et sa newsletter !

Ils permettront de se ternir informé des avancées et de l'actualité du projet autour de la maison Erymanthe. N'hésitez pas à les faire connaître.
Plus d'infos

24 heures à la Maison Providence de Toulon

Après La Croix, le journal gratuit l'Invisible a publié dans le numéro de novembre, un article : "24heures à la Maison Providence de Toulon".
Lire l'article

La Fraternité Saint Laurent Online !

La Fraternité Saint-Laurent, en chage de l'animation spirituelle de la diaconie, se lance sur la toile. Consulter le site et le blog.

7 novembre

Inauguration des nouveaux locaux des Amis de Jéricho
suite à leur nouvel aménagement avec la participation d'Ikéa, et le soutien de la Fondation Abbé Pierre, et le démarrrage de la cuisine d'insertion.
A 14h dans les locaux de l'association - maison Providence à Toulon


8 novembre

Colloque - Emploi, quelle place pour les plus pauvres?
Organisé par la Fondation de recherche Caritas - Institut de France et le Secours Catholique
de 9h à 14h à Paris

Plus d'infos

8 novembre

Lancement de Connexions solidaires
Programme lancé par Emmaüs Connect pour permettre un accès durable aux télécommunications pour les populations les plus fragiles.
de 11h30 à 12h30 à Marseille

Plus d'infos

12 Novembre

Petit-déjeuner Débat
"Que faire de notre vulnérabilité?"
Organisé par la FNARS, de 9h à 12h30 à Marseille


12 Novembre

Séminaire Innovation sociale
organisé par la CRESS PACA, en partenariat avec l'Université Aix-Marseille, LNST-CNRS, et la Caisse d'Epargne PACA.
de 8h30 à 12h30 à l'auditorium de la Caisse d'Epargne à Marseille.


13 novembre

Journée de sensibilisation à l’économie sociale et solidaire

Organisée par le comité Varois d’organisation du mois de l’ESS.
Conférences, exposition, ciné débat, ateliers, débats mouvants
A Toulon, au Lycée Bonaparte de 8h à 17h
Plus d'infos

13 novembre

Conférence-partage d'experience sur le projet "Hiver solidaire"
4 ans d'accueil fraternel des personnes de la rue dans les paroisses de Paris.
Avec Charles Gazeau du vicariat pour la solidarité de Paris
à 20h, salle de l'église Saint Jean Bosco au Mourillon à Toulon

14 au 16 novembre

3ème rencontres régionales des vidéos urbaines
Thème : mémoires des villes, mémoires des villages, mémoires de ports...
Organisée par l’association Images et paroles engagées.

De 14h à 19h à la maison de la petite enfance à Mourepiane à Marseille

14 au 16 novembre

Congrès
"Dialogues citoyens et cultures" : une Europe + sociale, + solidaire! »
Organisée par le Secours catholique et le réseau Caritas
A Marseille
Plus d'infos

15 novembre

Rencontre d'information et d'échange sur le thème des coopératives
De 9h15-12h30 à l'Espace de la gare à St Maximin.
Organisée par le Piles 83 et le Conseil Général du Var, en partenariat avec l'Union Régionale des Scop de Paca

15 novembre

Sortie au marché de Vintimille
Organisée par l'association Amitié Massillon
Départ à 7h, retour à 18h
Tarif : 15€


16 novembre

Super Loto de l'association Aviso
de 15h à 18h
16 rue Danton à Toulon

16-17 novembre

Vente de Charité des Equipes St Vincent
Dîner, déjeuner, salon de thé, stands cadeaux, vêtements, brocante
de 9h30 à 19h au forum du Casino à Hyères

19 novembre

Forum des achats solidaires et responsables
De 13h à17h à l’hôtel de région de Marseille.
Organisé par l’APEAS

19 novembre

Rencontre-débat
autour de l’ouvrage : "Tous peuvent réussir ! Partir des élèves dont on n'attend rien"
Organisée par ATD-Quart Monde et le Conseil régional.
A partir de 18h au Conseil régional - Antenne du Var à Toulon.

19 novembre
La structuration et la coopération des acteurs de l’ESS, un atout pour le développement des territoires
A 13h au GRAF PACA à Marseille

20 novembre

Braderie
Organisée par la brocante de l'association Aviso
16 rue Danton à Toulon

21 novembre

Rencontre
"Les entreprises de l’ESS, des acteurs innovants au cœur des enjeux économiques des territoires"
Ateliers thématiques et table ronde
Organisé par Inter Made, à 18h à Marseille


23 novembre

Conférence
"De l’Assistanat à la Solidarité : Le revenu de Base"
Organisée par l'OSP, l'UDV, et l'initiative Européenne pour un revenu de Base.
A 15h, salle Familia à Hyères

25-26 novembre

7èmes Assises Nationales du Développement Durable
De 9h à 17h au Parc Chanot à Marseille.

26 novembre

Colloque régional du Secours Catholique
"Sans emploi, sans existence, Vivre quand même!"
Au centre Mistral,11 impasse Flammarion à Marseille
de 9h30 à 17h


IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var
http://www.udv-asso.fr

Pour nous écrire
Par courriel
Par courrier
Centre départemental de l'UDV
363 Av Colonel Picot
83100 Toulon
(France)