En cas de problème d'affichage, cliquez ici

N°218 - 25 Novembre 2013


Loi cadre

Le projet de loi Cadre relative à l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) a été voté au sénat le 7 novembre 2013 en première lecture, et transmis à l’assemblée nationale... Lire la suite

Hiver solidaire

Le 13 novembre dernier, une délégation de Paris est venue présenter l'initiative "Hiver solidaire".... Lire la suite

ESS : Conso 2.0

Il ne s’agit pas d’un code ou d’une énigme, mais bien d’une nouvelle forme de consommation qui participe au développement de l’économie sociale et solidaire.....Lire la suite


Compte rendu de la réunion de rentrée sociale 2013-2014
Journée d’étude Uniopss sur la loi de l'ESS
Loi ESS adoptée par le sénat
Pacte pour l'accès aux marchés publics de la Dracénie
Lire la suite

Loi cadre


Le projet de loi Cadre relative à l'Economie Sociale et Solidaire (ESS) a été voté au sénat le 7 novembre 2013 en première lecture, et transmis à l’assemblée nationale. L’Etat affirme avec ce texte son soutien à ce secteur. Cette loi a pour objectif d’apporter un cadre (élargi aux entreprises répondant à certains critères) et des moyens de structuration et de professionnalisation des acteurs de l’ESS.
Nous nous réjouissons d’un tel projet, signe de reconnaissance des valeurs humanistes et démocratiques de l’ESS. Cependant, la volonté de changement d’échelle et l’angle très économique de la loi (soutien sous forme de prêt par exemple), nous interpelle sur la possibilité de soutien des associations de proximité avec un public majoritairement non solvable.
Pour autant, nous soutenons les fondamentaux de l’ESS comme moyen de lutte contre l’exclusion pour développer un mieux-vivre ensemble. Nous nous considérons comme des acteurs de la solidarité et non comme de simples opérateurs économiques. Car l'ESS détient cette capacité de transformation dont la société a besoin autour de valeurs que nous partageons (solidarité, partage, réciprocité, bénévolat, indépendance, proximité, lien, et tant d’autres encore…).
Plus qu’un mode de gestion de l’économique, c’est un projet de société que nous défendons à travers notre appui à l’ESS !
Les 2 articles que iota vous propose sont des preuves de cette dynamique. Le projet Hiver solidaire, et la consommation collaborative sont de belles illustrations d’initiatives citoyennes, solidaires et innovantes.

La mission économie solidaire de l'UDV
Plus d'infos sur la Loi

Hiver solidaire


Il y a quatre ans, en partenariat avec 4 associations, les paroisses de Paris ont commencé à offrir un hébergement à des personnes vivant dans la rue, souvent connues des paroissiens… aujourd’hui se crée une relation d’amitié fraternelle entre les habitants d’un quartier et les gens de leurs rues. Le 13 novembre dernier, la diaconie du Var a accueilli dans les locaux de la paroisse St Jean Bosco, une délégation parisienne pour présenter cette initiative, baptisée : Hiver solidaire.



La démarche

Accueillir les personnes de la rue pendant l’hiver : un lit dans un endroit chaud, un dîner et un petit déjeuner, pendant plusieurs semaines. Chaque paroisse s’organise à sa façon, en fonction de ses possibilités matérielles et humaines.
"Comme en famille" : les accueillis sont peu nombreux, tout comme les bénévoles qui se relaient chaque soir pour dîner et dormir avec eux. Autour de la table, on discute, on partage le repas et ses histoires.
Côté bénévoles, c’est généralement une présence "à la carte" : un ou plusieurs repas, une ou plusieurs nuits, mais aussi des intentions ou une nuit de prière…
Côté accueillis, le respect de certaines règles est indispensable, notamment concernant l’alcool et la violence. Pour cela, il est nécessaire de se former et d’établir une charte.

Une relation dans la durée.

Au fil des semaines, les uns et les autres transforment leurs regards :
- avant : commencer à repérer les personnes du quartier qui peuvent être concernés, démarrer des liens de confiance avec eux, par un sourire, un petit mot.
- pendant : du temps donné, la richesse de la rencontre sur plusieurs semaines
- après : les relations fraternelles peuvent se prolonger par différentes formules, comme des dîners réguliers, des fêtes paroissiales…

Conférence à Toulon le 13 novembre

Cette conférence débat a suscité l’intérêt d’une centaine de personnes venues d’horizons diverses : paroisses catholiques, église évangélique, associations multiples de solidarité de la diaconie de l’aire toulonnaise.
La délégation parisienne a su mobiliser le public qui s’est laissé interpeler et questionner, et ainsi comprendre la grande finalité d’une telle initiative : la rencontre fraternelle.
"On ne raisonne pas en productivité mais en fraternité", souligne fortement Charles Gazeau, diacre délégué diocésain à la solidarité du diocèse de Paris. "Il ne s’agit pas d’accueillir toutes les personnes de la rue, mais d’inviter 3 à 5 personnes qui fréquentent notre voisinage paroissial, près à vivre une telle expérience."
Sur Paris, 28 paroisses s’y sont engagées avec le soutien de 1400 bénévoles soutenus par les professionnels de l’association "Aux captifs la libération", et depuis cette année, 2 travailleurs sociaux de la DRIHL (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement).
Au point de départ, cette action était très "artisanale", quelques paroissiens se relayaient autour de 2 ou 3 accueillis pour le diner, la nuit, sur lits de camp, et le petit déjeuner.
Un espace familial qui peut permettre de se reconstruire et d’oser envisager autrement sa vie.
" Nous ne sommes pas là dans une logique distributive mais pour créer une relation de confiance".
Ici, la personne est prise en compte dans toutes ses dimensions : physique, sociale et spirituelle. Rien de bien compliqué n’est demandé : une présence simplement.
Le travail social, les questions d’accès aux droits, c’est l’affaire des travailleurs sociaux. Par contre, un travail de relecture des difficultés, des appréhensions et d’accompagnement des bénévoles est réalisé par le vicariat par le biais de temps d’échanges, formation, relecture et retraite spirituelle.
L'Union Diaconale du Var se fait le relais de cette initiative sur le Var et accompagne le lancement du projet.

Les paroisses et mouvements de la Diaconie du Var se laisseront-ils saisir par cette belle expérience de fraternité lancée dans la ville lumière, en développant cette initiative ?
Les "Paris" sont ouverts…


Plus d'infos

ESS : Conso 2.0


Il ne s’agit pas d’un code ou d’une énigme, mais bien d’une nouvelle forme de consommation qui s'inscrit dans la démarche l’économie sociale et solidaire, une économie au service de l'Homme. La crise, la baisse du pouvoir d’achat, l’épuisement des ressources, en parallèle avec le développement d’internet, ont ainsi contribué au déploiement de la consommation collaborative. Nous passons d’une économie de propriété à une économie de partage.
Du transport aux voyages en passant par l’alimentation, le financement de projets et la distribution, tous les secteurs ou presque voient cette nouvelle économie émerger. Et dans ce domaine, la créativité n’a pas de limites ! Tout se partage !


                                                        Bannière conso 2.0
 

Vous avez dit consommation collaborative?
Vidéo


Un Français sur deux pratique désormais l'échange de biens et de services entre particuliers. Un phénomène qui se développe au rythme de la crise et du développement technologique. Ses deux principaux ressorts : l'envie d'améliorer son pouvoir d'achat, mais aussi la confiance dans un nouveau modèle économique. L'usage d'un bien ou d’un service n’est pas toujours optimisé et peut être augmenté par le partage, l’échange, le troc, la location ou la vente de celui-ci. À vocation commerciale ou gratuits, à l’échelle locale ou mondiale, voici exemples de sites collaboratifs qui peuvent changer notre quotidien et qui contribuent à une économie plus humaine.

Zoom sur quelques bonnes idées qui créent le buzz sur internet et les réseaux sociaux, et qui peuvent révolutionner notre quotidien !


Drivy.com : location de voitures entre particuliers
Drivy est le N°1 de la location de voiture entre particuliers en France. Pour trouver ponctuellement une voiture pas chère à deux pas de chez soi, ou bien proposer sa propre voiture en location. Drivy appartient au courant de la consommation collaborative qui explose sur Internet : l'usage prime sur la propriété et les échanges directs entre citoyens sur l'économie centralisée. Le résultat ? Des ressources partagées au lieu d'être gaspillées, donc une réelle efficacité économique et écologique. L'idée de Drivy est née de la conviction que l'autopartage (une voiture partagée entre plusieurs personnes) représente l'avenir de l'automobile, et que les voitures de particuliers, utilisées seulement 6% du temps en moyenne, constituent l'opportunité la plus directe pour le faire décoller. Drivy n'est pas le concurrent des transports en commun, des systèmes d'autopartage, ni des loueurs de voitures professionnels : bien au contraire, il les complémente en donnant une raison de plus d'en finir avec la génération de l'autosolisme.

"Manger mieux, manger juste” : laruchequiditoui.fr

C’est un site internet qui propose de “Manger mieux, manger juste”. L’idée est d’utiliser les principes de base des réseaux sociaux pour favoriser les échanges directs entre consommateurs et producteurs locaux. Le producteur est mieux payé, le consommateur reçoit un produit de qualité et traçable, sans faire exploser sa dette carbone.
"La ruchequiditoui est un mélange entre place de marché et l'animation d'un réseau social, avec sa propre culture de développement. Notre but : équiper les agriculteurs qui sont étrangers à ce milieu-là, introduire la culture web et start-up dans le monde agricole. Il nous faut assurer la synthèse entre une culture militante et le jeu entreprenarial, ce qui est parfois compliqué." explique Guilhem Chéron co-fondateur de laruchequiditoui.fr!

             

Costockage.fr : l'espace est précieux, partageons-le !
Costockage est une plateforme de location et de partage d'espaces de stockage entre particuliers. L'idée est de mettre en relation le bon espace avec la bonne personne. D'un côté, les propriétaires possèdent de l'espace qu'ils peuvent mettre à profit (une cave, un box de parking, un coin de salon) . De l'autre, les locataires trouvent un service plus proche et moins cher. Ensemble, ils forment la communauté des costockeurs.
Ouverte en Juin 2013, elle compte déjà 700 utilisateurs et plus de 6500m2 de stockage !

                                    Vidéo

kisskissbankbank.com : pour trouver des financements auprès de particulier.
KissKissBankBank est une plateforme de financement participatif de projets destinée aux réalisateurs, aux musiciens, aux designers, aux développeurs, aux dessinateurs, aux explorateurs, aux écrivains, aux journalistes ... 9 725 650 € ont déjà été collectés pour 5 250 projets créatifs ou innovants grâce à 193 547 KissBankers

Selidaire.org : pour rejoindre une bourse locale d'échanges de service sans argent
Il s'agit d'une association d’information et de promotion des SEL (Systèmes d’Echanges Locaux).
Les "Systèmes d’Echange Local", ou Services d’Echange Local, sont des groupes de personnes qui pratiquent l’échange multilatéral de biens, de services, et de savoirs.
Le but de Selidaire : promouvoir les SEL, faciliter leur création et leur développement, développer la solidarité entre eux, favoriser la circulation de l’information entre eux et avec l’extérieur.
Voir le fonctionnement du SEL de l'association Vigies, membre de l'UDV.

Bulb in Town : participez au financement de projets près de chez vous
Bulb in Town est le site de financement participatif (ou crowdfunding) dédié aux petits commerces et initiatives locales. Via Bulb in Town, les habitants d'un quartier peuvent soutenir financièrement les projets de leurs commerces et associations préférés en échange d'un mix de biens, de services, d'avantages VIP et autres récompenses et reconnaissances personnalisées. "L’économie solidaire et la proximité sont des tendances très fortes de la société. Ce sont à la fois des réponses à la crise qui s’est installée depuis quelques années et dont la sortie reste pour le moins incertaine, et des tendances de fond qui nous pousse à privilégier l’entraide et l’humain aux purs calculs économiques. Les contributeurs potentiels peuvent sembler moins nombreux mais c'est en réalité l'inverse qui se produit. Car dans un quartier, tout le monde peut être intéressé pour aider un commerçant indépendant et nous pouvons mettre en place des contreparties très concrètes" expliquent Stéphane Vromman et Alexandre Laing, co-fondateurs de Bulb in Town.

Plus d'infos :
Ouishare : communauté de l'économie collaborative
Le blog de la consommation collaborative

Compte rendu de la réunion de rentrée sociale 2013-2014 organisée par l'Uriopss sur le Var

Les réunions départementales de rentrée sociale en région Paca se sont déroulées du 24 septembre au 10 octobre 2013. Ces demi-journées ont été organisées autour de deux séquences introduites par les membres de l’équipe technique de l’Uriopss :
-  l'action sociale et la santé dans le département
- les grands dossiers de l’actualité nationale (campagne budgétaire, politiques de l’emploi, formation et GPEC...) Plus d'infos

Journée d’étude Uniopss sur la loi de l'ESS

Après le vote par le Sénat de la loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS) le 8 novembre dernier, l’Uniopss a organisé le 13 novembre, en partenariat avec le Crédit Coopératif, une journée d’étude sur les enjeux de cette loi. Cette rencontre à laquelle ont participé de nombreux experts et acteurs associatifs ainsi que Benoît Hamon, ministre déléguée à l’Economie sociale et solidaire, a permis à l’Union de faire état de ses dernières positions sur le sujet.
Plus d'infos

Loi ESS adoptée par le sénat

Après l'instauration des lois cadres en Espagne, en Belgique ou au Portugal, le projet de loi relatif à l'économie sociale et solidaire a été adopté en première lecture par le Sénat français le 7 novembre! Elle devrait passer devant l'assemblée nationale en mars voire avril prochain
Pour consulter l'intégralité du texte adopté par le Sénat, cliquer ici

Pacte pour l'accès aux marchés publics de la Dracénie

La Communauté d'Agglomération Dracénoise s'est engagée dans la mise en œuvre d'une politique d'achat visant à améliorer l'efficacité de la dépense publique au bénéfice des acteurs économiques locaux. Parmi les mesures prises figure un accès facilité du tissu économique à l'offre de marché public du territoire.
Pour cela la communauté d'agglomération dracénoise a créé une plateforme unique "Emarchés Dracénie"pour une meilleure visibilité des marchés publics de son territoire, une harmonisation des démarches pour les entreprises et des fiches et des guides pour être accompagné. Le site comprend notamment une boîte à outils et des offres de formation.
Consulter le site

Fermeture de l'AFIJ

Faute de soutien de la part de l’État pour les années à venir, l'AFIJ, créée il y a presque 20 ans, se voit obligée de mettre un terme à ses activités. Le Tribunal de Grande Instance a prononcé le jeudi 7 novembre la liquidation judiciaire de l’association. Les services gratuits et de proximité, proposés sur le terrain chaque année à plus de 55 000 jeunes titulaires d'un bac et plus, vont donc disparaitre en décembre 2013.
Plus d'infos

Un "pack emplois d'avenir" dédié au tourisme social

Dans le cadre de son engagement avec la Préfecture de Région et la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire dans le déploiement de 100 emplois d'avenir d'ici 2015, l'UNAT PACA a produit un "Pack emplois d'avenir".
Plus d'infos

Le Pôle d'Initiatives Locales d'Economie Solidaire, PILES 83, vous informe...

- de son changement d'adresse : 55 avenue du 4 septembre (dans les locaux de l'association Rencontres avec le Tiers Monde) à Draguignan.
Mails et téléphone mobile restent inchangés : [email protected] / 06 38 93 38 18
- d'un nouveau film sur le PILES réalisé par L'association Canal D.Vous pouvez le consulter en ligne.
- d'un concours
Depuis le 8 novembre, vous pouvez voter pour les vidéos de votre choix et soutenir les initiatives d’économie sociale et solidaire qui vous ont le plus enthousiasmé ! Les 5 vidéos qui auront obtenu le plus de votes de la part des internautes seront alors présentées lors de la soirée de remise des prix qui aura lieu le 7 décembre à Digne-les-Bains et pourront concourir pour le Prix du Jury et le Prix spécial du Public. Soutenez le Piles 83 en votant ici .

20 nov - 20 decembre

Epicerie d'art/ Expo vente
L'atelier Gribouille de l'association Kaïré à Toulon propose des idées cadeaux pour Noël : masques, marionnettes, totems aborigènes, collages, peintures, dessins etc.

25- 26 novembre

7ème Assises Nationales du Développement Durable
Sous le haut patronage de M. François Hollande
De 9h à 17h au Parc Chanot à Marseille.

26 novembre

Colloque régional du Secours Catholique
Sans emploi, sans existence, Vivre quand même!
de 13h30 à 17h30 au centre mistral à Marseille

28-29 novembre

Colloque : la bientraitance : un concept, un défi, une réalité
organisé par l'association Anthéa au WTC Marseille Provence à Marseille

29 novembre

Opération cueillette solidaire
Cueillette d'olives à Callas.
Rdv à 9h au Clou de Draguignan - retour prévu vers 16h30.
Plus d'infos

3 décembre

Permanence du Piles à Aups
Maison départementale du territoire Haut-Var-Verdon à Aups. Sur rendez-vous au 06 38 93 38 18

5 décembre

Journée mondiale du bénévolat
organisée par Var bénévolat solitarité .
"Bénévoles et citoyens, créateurs de lien social"
de 9h à 13h45 au Pôle jeunesse Escaillon à Toulon

5 décembre

Conférence
organisée dans le cadre des Journées nationales prison sur le thème : "la santé à l'épreuve de la prison".
A 18h, à la salle de réunion du centre pénitentiaire de la Farlède

5 décembre

Loto annuel de Familles Amitié Cité et Espace Méditerrannée
A 17h30 au pôle Jeunesse Escaillon à Toulon.
Buvette et nombreux lots à gagner

7 décembre

Opération cueillette solidaire
Cueillette d'olives à Figanières.
Rdv à 9h au Clou de Draguignan - retour prévu vers 16h30.
Plus d'infos

19 décembre

3èmes assises du développement social local
organisées par l’Institut National du Développement Social avec le soutien de nombreux partenaires
De 9h à 17h au Palais Neptune de Toulon

20 décembre

Loto spectacle de Kaïré
De nombreux lots culturels à la clé : chansons, musique, sketchs...
Apéritif dinatoire et crêpes à volontés
Entrée : 5€

20 décembre

Journée festive réunissant les femmes de plusieurs associations Toulonnaises, organisée par Familles Amitié Cité
Plus d'infos : 06 18 66 13 81

IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var
http://www.udv-asso.fr

Pour nous écrire
Par courriel
Par courrier
Centre départemental de l'UDV
363 Av Colonel Picot
83100 Toulon
(France)