Iota, Bulletin d'infos de l'UDV N°27
18 octobre 2004

EDITORIAL

Le droit à la convivialité.

Réduire la lutte contre l’exclusion à une lutte contre la précarité financière et pour l’accès aux droits serait une erreur ;

Lutter contre l’exclusion, refuser la misère, c’est aussi créer des espaces conviviaux où l’on accueille l’autre, où on lui fait confiance, où il peut se sentir écouter et reconnu.

C’est cette convivialité qu’on a pu observer hier à l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, qu’on voit dans les relais d’animation rurale que Garrigues anime en centre Var et qu’on retrouve aussi dans d’autres espaces associatifs du réseau de l’Union diaconale.

Ainsi, quand on s’engage dans la lutte contre l’exclusion on doit lutter pour l’accès au droit, mais aussi veiller à garder ouvertes les portes d’accès à la citoyenneté et à la convivialité.

Laurent Bohu
attaché de communication de l'UDV

ZOOM SUR...

logo GarriguesGarrigues est l'une des associations qui a rejoint l'union diaconale du Var lors de l'assemblée générale du 11 juin dernier. Cette association implantée à Saint Maximin et qui intervient en milieu rural poursuit un double objectif :

atelier meuble de la plateforme multi servicesTout d’abord elle propose des unités d'économie solidaire qui associent des publics en difficulté et des acteurs locaux dans la gestion d'activités d'utilité sociale à travers deux activités principales : une épicerie sociale itinérante, et une plateforme multiservices (atelier meuble, aide au transport, ateliers de bricolage...).

Mais elle créée aussi des relais d'animation rurale qui (re)tissent du lien social pour des personnes qui au-delà de leurs problèmes financiers souffrent aussi d’isolement. Ces espaces de convivialité, se greffent sur les ateliers de la plateforme multiservices et de l'épicerie solidaire. Ils permettent à des personnes de s'impliquer comme simples participants ou comme animateurs. Cela a par exemple été le cas quand l'un des allocataires du RMI (menuisier de formation) a participé à la création d'un atelier menuiserie pour fabriquer des tables et des bancs, qui sont mis à disposition des familles qui ont à se reloger.

Un temps de Fête partagé pour la fête de la musiqueCette dimension de lien social se conjugue aussi par la prise en compte du lien avec les personnes âgées et handicapées. C’est pourquoi, l'association a instauré un partenariat avec le DEPAH et le CLIC de Brignoles et intervient auprès des personnes âgées isolées sur les cantons de Barjols et Cotignac. Ce partenariat a permis différentes actions.
Par exemple quand l'association a été sollicitée pour rencontrer une dame handicapée vivant recluse dans un petit cabanon perdu dans la campagne. Des personnes étaient venu l'intimider et lui avait dérobé ses volets. L'atelier menuiseries de Garrigues a fabriqué de nouveaux volets, et les a installés permettant à cette dame de retrouver un peu sérénité en attendant que les démarches de recherche de nouveau logement entamées par son assistante sociale aboutissent.
c'est aussi le cas, quand l'équipe de l'épicerie sociale (composée d'allocataires du RMI et d'une conseillère en économie sociale et familiale) va à la rencontre de cette dame , veuve et bénéficiaire de l'APA pour qu'elle puisse faire ses courses, mais aussi qu'elle reçoive un peu de compagnie et de réconfort.

A travers ces quelques interventions, Garrigues répond à des besoins, mais favorise aussi un contact très riche pour les personnes en insertion, qui à travers ces actions, retrouvent un rôle social en améliorant le quotidien de nos aînés.


L'épicerie itinérante, pour faire ses courses, et partager du  réconfort
Garrigues
04 94 59 96 63
15, Avenue Foch
83470 St Maximin
[email protected]



Retrouvez les associations de l'UDV à la Radio
RCF MED

FENÊTRE SUR... 17 octobre l'album Photo

Dimanche 17 octobre 2004 à Toulon : une journée pour témoigner d’un engagement contre la misère, pour faire savoir le combat de ceux qui luttent contre l’exclusion au quotidien.

Une journée mondiale pour se rappeler les mots de Joseph Wresinski : «Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré»

Une journée pour partager les savoir faire dans des ateliers d’expression artistique, pour faire voir, faire entendre, faire la fête , avec ou sans famille.

Une journée pour rappeler que la misère n’est pas une fatalité, pour rire, sourire et pour ensemble se laisser aller au souvenir, à l’émotion et à l’espoir.


Le 17 octobre 2004 à toulon en Image Le 17 octobre 2004 à toulon en Image
Le 17 octobre 2004 à toulon en Image  Le 17 octobre 2004 à toulon en Image
Le 17 octobre 2004 à toulon en Image   Le 17 octobre 2004 à toulon en Image
Le 17 octobre 2004 à toulon en Image   Le 17 octobre 2004 à toulon en Image
Le 17 octobre 2004 à toulon en Image   Le 17 octobre 2004 à toulon en Image Le 17 octobre 2004 à toulon en Image  
Sommaire

Rappels...


Communiquer...


Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources d'ingénierie sociale de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)