Iota, Bulletin d'infos de l'UDV
N°56
13 février 2006

EDITORIAL

«Si un étranger vient séjourner avec vous dans votre pays, vous ne l'opprimerez point.
Vous traiterez l'étranger en séjour parmi vous comme s'il était l'un des vôtres; vous l'aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers dans le pays d'Égypte.»

Lévitique 19,33.

[Photo] - Ludovic TeillardCet extrait de l'Ancien Testament est d'une actualité étonnante et il me paraît approprié pour introduire ce IOTA consacré aux Roms.

Après deux années passées au Chili, dans une association chargée de l'accueil des étrangers, cette phrase m'est familière parce que vécue dans les deux sens. Comme accueilli d'abord, et les Chiliens savent très bien le faire, et comme responsable d'un centre d'accueil recevant plus de cent émigrés par jour.

Je vis une aventure similaire en tant que nouveau directeur administratif de l'UDV, accueilli dans un réseau et devant faire en sorte que ce réseau soit toujours plus accueillant et aimant envers le public de nos associations.

Que l'exemple des Roms soit pour nous une invitation à réfléchir sur notre capacité d'ouverture et notre aptitude à aimer, dans notre quotidien, quel qu'il soit!

Ludovic Teillard


ZOOM SUR...

Paola et l'accueil des familles Rom

La Boutique Solidarité Paola est confrontée depuis quelques mois à un nouveau public, celui des familles Rom. Pour répondre à cette sollicitation, Paola ouvre désormais ses portes à ces familles un après-midi par semaine.

[Photo](c) F. Follini Secours catholiqueEn septembre 2004, une centaine de Rom de Roumanie s’installent à Fréjus à proximité de la déchèterie. Alertés sur leur situation de précarité, le Secours Catholique et des associations locales se mobilisent à leurs côtés.

L’équipe des amis de Paola s’associe dès le début à ce mouvement de solidarité, en allant à la rencontre de ces familles et en initiant un travail de domiciliation postale, pour qu’elles puissent entamer des démarches aussi simples que la régularisation des assurances de leurs véhicules, ou l’accès aux soins.

Après de nombreux déboires, les caravanes où les familles habitent sont détruites en octobre 2005. Des familles entières se retrouvent sans abri dans la ville : une femme et ses enfants sont contraints de vivre dans leur voiture, une famille de six personnes vit entassée dans son camion.

Si l’accueil de jour de Paola est habilité à accueillir les adultes, il n’a pas le droit d’accueillir les enfants.

Ainsi, sans espaces aménagés pour accueillir les familles, les enfants ne peuvent accéder aux conditions d’hygiène élémentaire. Face à cette situation intolérable, les Amis de Paola, avec l’accord de la DDASS et du Conseil Général, décident d’ouvrir leurs portes aux familles Rom chaque jeudi après-midi. L’accueil est assuré par l’équipe de Paola et des bénévoles du Secours catholique. Les enfants ont la possibilité de se doucher, de changer leur linge et de partager un solide goûter en famille. Ce temps de convivialité est aussi l’occasion de partager la joie de vivre des plus jeunes.

Mais cette solution humanitaire proposée par des associations locales ne peut être qu’une réponse en urgence, et pose des questions aussi diverses que : Comment accompagner ces Roms roumains dans leur exil et leur migration ? Quel dispositif proposer pour accueillir des familles d’une culture aussi différente, et surtout comment, dans une Europe mosaïque de peuples, mieux appréhender et respecter les droits des Rom qui représentent plus de 5% de sa population ?

Plus d’infos :
Les Amis de Paola
Rue Maurin des Maures 83600 Fréjus
[email protected]
04 94 52 54 68

Le mémo...
- Si vous voulez aider l'association dans cette opération d'accueil, Paola cherche des vêtements et des sous-vêtements pour des enfants de 0 à 16 ans, des couches et du matériel de puériculture pour les bébés. - Vous pouvez aussi contacter l'association si vous souhaitez rejoindre l'équipe de bénévoles


Retrouvez les associations de l'UDV à la Radio
RCF MED


FENÊTRE SUR...

les Rom à Fréjus :
historique d'une situation.

En septembre 2004, une centaine de Roms de Roumanie s’installe sur un terrain à Fréjus. En octobre 2005 passent les bulldozers... Depuis, des familles entières, exclues parmi les exclus, se trouvent sans lieu où s’installer ! Nous revenons ici sur l’historique de cette situation.

Qu’est-ce que le peuple Rom ?

On pense aujourd’hui que les Roms sont originaires de l’Inde. En France, c’est au XVe siècle qu’on les signale pour la première fois. Leur statut de voyageurs attire l’attention, mais les rend vite responsables de tous les maux et de toutes les crises de notre société. Cette situation de méfiance ne s’arrange pas avec le temps : au XXe Siècle, pendant la deuxième Guerre mondiale, près de 80.000 Roms sont morts des suites des mesures de persécution nazies.

Historique du terrain fréjussien.

[Photo] Vue du Terrain75 personnes (dont une trentaine d’enfants) composent la communauté Rom de Roumanie qui est arrivée à Fréjus en septembre 2004. Certains victimes de persécutions ont fui leur pays et sont en exil à travers l’Europe depuis 1989 où le « problème» qu’ils représentent n’est « résolu » pour le voisinage que par une expulsion. Résultat : leur périple à travers l’Europe n’est qu’une errance qui les mène de ville en ville ! Dès leur installation, ils se sont trouvés confrontés à une situation de précarité extrême, installés sur un ancien terrain d’accueil des gens du voyage, à côté de la déchèterie de Fréjus, un point d’eau à proximité mais ni électricité ni chauffage dans les caravanes.

Ces personnes ont une culture, un mode de vie complètement en marge de notre société. Parents et enfants font la manche ou vendent des journaux. « Survivre » semble être le maître mot !

Rapidement alertés sur leur situation de pauvreté, les animateurs et bénévoles du Secours Catholique, accompagnés de jeunes volontaires d’Unis-Cité se rendent une demi-journée par semaine sur le terrain pour passer du temps avec les enfants, en leur proposant des initiations scolaires et des jeux.

Pour les adultes, le Secours Catholique initie une plate-forme humanitaire et sociale avec le Conseil Général, l’hôpital et les associations fréjussiennes membres de SEV. Cette plate-forme les aide dans leurs démarches administratives et médicales ; peu à peu, une relation de confiance se tisse entre les familles et les associations.

Au cœur de l’été, un arrêté d’expulsion est publié et un jeudi après-midi du mois d’octobre, les caravanes sont détruites ! « Pourquoi ils détruisent ma maison ? » demande Moïse, 6 ans. A peine les bulldozers partis, les Roms ramassent l’aluminium de leurs caravanes pour le revendre par la suite… Commence alors une succession d’installations précaires qui réduit à néant le travail d’accompagnement des associations, et replonge des familles entières dans l’urgence humanitaire.

Face à cette situation, les associations se mobilisent (voir article sur Paola), mais la question de l’accompagnement de ces familles reste entière. En effet, si nombreuses personnes de ce groupe ont quitté la Roumanie dans l’espoir d’améliorer leurs condition de vie, d’autres sont nées pendant le voyage, et n’ont aucun lien ni attache avec la Roumanie qu’il ne connaisse pas.

Plus d’un an et demi après leur arrivée, la question de l’accueil de ce public atypique dont le prix Nobel de littérature Günter Grass dit qu’ils sont «…ce que nous essayons de devenir : de véritables Européens » reste entier….

Plus d’infos :
Secours Catholique du Var
165 Rue Henri Vienne
83000 TOULON
[email protected]
04 94 89 72 00

Le mémo...
- En savoir plus sur le peuple Rom avec Wikipedia

Sommaire

Formations UDV Février 2005


Rappels...

 
 
Communiquer...


Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources d'ingénierie sociale de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)