Iota, Bulletin d'infos de l'UDV
N°62
9 mai 2006

EDITORIAL

Après quelques années au service des maisons des jeunes et de la culture de la région Rhône-Alpes, je vous rejoints aujourd’hui dans votre lutte quotidienne contre l’exclusion sociale et c’est avec enthousiasme que je vais exercer mon métier au sein du service communication de l’UDV, en prenant la relève de Laurent BOHU parti mener de nouveaux projets vers d’autres horizons.
Contrairement aux idées véhiculées par le climat ambiant, plutôt enclin à promouvoir un repli sur soi, je suis tentée d’affirmer, du bout de la petite lorgnette qui me sert à regarder le monde, que le partage et l’accueil de la différence sont de véritables sources d’enrichissement !

L’aventure des femmes du groupe Hevra, présentée dans ce numéro de Iota, nous en offre une belle illustration et nous incite à cultiver ces espaces créateurs de liens, régénérateurs de l’humanité.
Au moment où le nouveau projet de loi sur l’immigration est en débat, Iota vous propose ensuite quelques éléments de réflexion sur ces dispositions législatives et leurs enjeux.

Sara CALAMEL, Chargée de Communication


ZOOM SUR...

Un relais de convivialité pour les femmes

Rompre l’isolement, rire, parler, partager des trésors cachés, se découvrir de nouveaux talents, voici quelques-uns des multiples fruits issus des rencontres du groupe Hevra*, le relais « femmes et convivialité » du Service Interassociatif de Coopération Humanitaire pour les Etrangers et les Migrants.


hevracouture Le SICHEM est né d’une volonté conjointe de l’Union diaconale du Var et du Secours Catholique de mieux coordonner leurs actions envers les étrangers. Il rassemble les différents acteurs de leurs réseaux au sein d’une association organisée sur les territoires sous forme de nombreux relais pour permettre un accompagnement global des étrangers. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le groupe Hevra, qui offre depuis trois ans un espace de partage et de convivialité aux femmes étrangères du centre de Toulon.

Le lundi après-midi, dans l’appartement de la rue Victor Clapier, c’est l’effervescenc : les enfants profitent de la salle de jeu tandis que leurs mamans s’adonnent à toute sorte d’activités, comme autant de prétextes à la détente. Isabelle, Bénédicte et Armelle, bénévoles du Secours Catholique, accueillent ces jeunes femmes venues partager de l’amitié, échanger des nouvelles, bonnes ou mauvaises, et surtout mettre entre parenthèse un quotidien souvent déshumanisant.
"On coud, on brode, on rigole, on plaisante, on cuisine, on échange sur des thèmes de réflexion, on organise des visites culturelles et on propose une journée de fin d’année avec les enfants. Cette année nous allons ensemble à Ok Choral. Ces sorties sont souvent l’occasion de tisser des liens." Au fil du temps, une confiance mutuelle s’est installée et les paroles recueillies sur l’arbre à palabres, réalisé en préparation du 60ème anniversaire du Secours Catholique, témoignent de la profondeur des préoccupations. Sur le thème « ensemble, comment agir pour lutter contre la pauvreté », la parole collective du groupe Hevra s’exprime à travers trois engagements : « nous nous engageons à donner plus de temps à chacune dans le groupe pour avoir une amitié plus solide », « à laisser la parole à chacune pour avoir plus d’harmonie dans le groupe », « à respecter la dignité des autres pour vivre mieux ensemble ».

Une aventure à suivre… car en coulisses, quelques projets formidables semblent s’annoncer ! En attendant, un premier rendez-vous est fixé le lundi 22 mai à partir de 14h au 32 rue Victor Clapier à Toulon. Au programme, dégustation-vente de gâteaux orientaux ou africains et exposition-vente des créations de l’année (broderie, couture, …). C’est l’occasion de donner un petit coup de pousse au groupe Hevra : les fruits de la vente serviront à financer la sortie de fin d’année avec les enfants.

* de l'hébreu : reunion de personnes liées par une amitié dans un but commun.

Plus d’infos : SICHEM
4, rue Pierre Semard 83000 Toulon
04 94 09 74 98

FENÊTRE SUR...

Loi sur l’immigration : les chrétiens alertent

Le nouveau projet de loi sur l'immigration visant à la réforme du CESEDA (code de l'entrée et du séjour des étrangers et des demandeurs d'asile) est en cours de discussion à l’assemblée nationale. Dans le Var, des chrétiens relayent l’initiative nationale des organisations et services chrétiens pour alerter les responsables politiques locaux.

Vous croisez Joseph, votre voisin. Il est las, car il n'en finit pas avec les démarches pour faire venir sa femme et ses deux enfants. La première fois qu'il a demandé le regroupement familial, on lui a refusé après une longue procédure parce que le logement avait les toilettes sur le palier.
Il a trouvé à grand peine un autre appartement compatible, mais qu’il fallait louer immédiatement. Et d’ici la réponse, il doit payer le loyer d'un logement bien trop grand pour lui seul. Ah ! il en a encore pour longtemps avant que la famille ne soit là. Si toutefois, cette fois-ci, ça marche car il a perçu 2 mois d’allocations de solidarité voilà un an. Le temps lui semble si long. La dernière fois qu'il l’a vu au pays, son petit dernier ne l'a pas reconnu !

Cette mise en situation est inspirée de l’argumentaire proposé par une cinquantaine d’organismes et mouvements chrétiens pour alerter l’opinion publique sur les difficultés majeures contenues dans le projet de loi sur l’immigration. L'argumentaire est annexé à la lettre publique que des responsables d’organisations et de mouvements chrétiens varois ont envoyé ce week-end aux députés et sénateurs du département.
En voici quelques extraits :
« Nous sommes bien conscients qu’un tel sujet est complexe(…)En privilégiant une immigration « choisie » vis-à-vis d’une immigration dite « subie » contre laquelle il faudrait lutter, se profile un recul des droits liés au respect de la vie familiale et à l’accueil des demandeurs d’asile.(…) Il est de notre devoir de chrétiens de rappeler que l’homme doit toujours être au cœur de nos choix et la loi toujours viser à protéger les plus faibles. Les premiers à « subir » la migration sont ceux et celles qui sont poussés sur les routes de l’exil, contraints par la pauvreté et la mauvaise gouvernance.(…)
Le bien commun, qui ne se limite pas à nos frontières, exige de marquer une priorité réelle et proclamée pour le développement, notamment pour que nul ne soit obligé d’émigrer contre sa volonté. L’aide au développement dans le monde et l’accueil de l’étranger sont devenus des responsabilités majeures qui supposent une solidarité accrue et une remise en cause de nos modes de vie.(…) »


Télécharger la lettre aux Députés et Sénateurs du Var

Plus d'info :
Coordination varoise :
secrétariat du CCFD ; Pierres Vivantes
226 bd Georges Richard
83000 Toulon
04 94 21 84 76


Le mémo...
- Texte du collectif national "ne transigeons pas avec le droit de l’étranger" sur le site du service national de la pastorale des migrants.
- Autre collectif : "unis contre une immigration jetable".

Sommaire

Formations




Rappels...

 
 
Communiquer...


Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources d'ingénierie sociale de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)