Iota, Bulletin d'infos de l'UDV
N°66
double juillet 2006

EDITORIAL

Mutualiser les compétences

La lutte contre l’exclusion, cheval de bataille de l’Union diaconale du Var, doit aujourd’hui se déployer sur de nombreux fronts. Gardons à l’esprit, à la veille de cette période estivale, un mot d’ordre qui résume le sens de notre engagement : promouvoir la préférence pour tous et abolir les exceptions à cette règle.

Le zoom de ce numéro de Iota vous présente l’aventure des "chambres de convalescence" dans laquelle se lancent Logivar St Louis et Promo-Soins Toulon en mutualisant leurs moyens pour offrir une structure à un public jusqu’alors exclu de tous les circuits de prise en charge. Le collectif d’associations varoises pour la défense des droits des Tsiganes et des Roms nous prouve à sa manière que la mutualisation renforce la légitimité en publiant un rapport cosigné pour décrire la situation très alarmante du département du Var dans ce domaine.

Une petite pensée pour les vacanciers, profitez des bienfaits de ce repos mérité avant d’attaquer une nouvelle année qui nous réserve sans aucun doute de nouvelles montagnes à déplacer et de nouveaux défis à relever.

Sara CALAMEL


ZOOM SUR...

Logivar St Louis et Promo-Soins Toulon franchissent ensemble une nouvelle étape vers la construction de chambres de convalescence

Vendredi 23 juin, la maison St Louis invitait ses partenaires à une journée portes ouvertes sur le thème de la Provence : décoration, costumes traditionnels, repas provençal, apéritif anisé (sans alcool), sans oublier le chant des cigales, ont contribué à créer une atmosphère conviviale et détendue.
Sous ces airs de vacances, ne vous y trompez pas, c’est un chantier de taille qui a officiellement été inauguré par la pose symbolique d’une première pierre.

Cette première pierre est posée par les deux associations partenaires du projet "chambres de convalescence", Logivar St Louis et Promo-Soins Toulon, est scellée par Madame Lévy députée et adjointe au Maire de Toulon ainsi que par le Frère Gabriel, fondateur de la maison d’accueil depuis plus de cinquante ans ; elle marque une étape importante vers la réalisation de ce nouveau défi.

Ces dernières années, le centre d’accueil Logivar a dû accueillir un nouveau public, celui des sans-abri convalescents directement "déposés" en ambulance au sortir de l’Hôpital alors qu’aucune structure adaptée n’existe sur place pour prendre en charge le suivi médical nécessaire. Parallèlement, un besoin urgent de rénover la Maison St Louis s’imposait chaque jour davantage. Fin 2004, le premier projet de rénovation imaginé pour répondre à ce double besoin prévoyait une extension des locaux intégrant une "chambre de convalescence".
Cette nouvelle dimension est parfaitement dans l’esprit de l’association qui souhaite utiliser le logement comme vecteur d’insertion : "les sans-abri malades sont remis à la rue, l’idée était de proposer une alternative, on sort de l’hôpital et on vient se reposer, pour se retaper!" explique Jean-Yves Le Gouic, trésorier adjoint de Logivar.

C’est à ce moment là que commence le dialogue avec l’association Toulonnaise Promo-Soins qui relève la même absence de structure adaptée pour l’accueil des sans-abri convalescents : "Les personnes qui ont besoin de soins mais ne nécessitent pas d’hospitalisation, après ou avant une opération, en cas de traitement pour des pathologies graves…, ne peuvent pas être suivies dans la rue" commente le Dr Raillat président de Promo-Soins Toulon.
Les besoins identifiés sont identiques et les compétences des deux associations complémentaires, une bonne base à la mutualisation des moyens pour un projet commun. Logivar s’occupera du logement, de l’hôtellerie, de l’animation et de l’accompagnement social, et Promo-Soins prendra en charge le suivi médical par la mise à disposition d’une équipe composée de médecins, infirmiers, psychologues, assistantes sociales …
Sur cette nouvelle base de partenariat, il est finalement décidé de créer non pas un mais quatre lits de convalescence répartis en deux chambres.

La première pierre est aujourd’hui posée, les travaux devraient bientôt commencer. En attendant, l’association Logivar s’attelle à la question du financement des travaux pendant que Promo-Soins attend un agrément du ministère de la santé et de la solidarité dans le cadre du nouveau dispositif "lits halte soins santé" qui assurerait l’attribution des fonds nécessaires au fonctionnement.
Avec un peu d’optimisme, un rendez-vous est fixé l'année prochaine pour inaugurer cette extension un peu particulière et surtout innovante.

Plus d’infos :
Logivar St Louis
CHRS Maison St Louis
51, rue Suzanne - 83100 Toulon
04 94 91 34 25
Promo-Soins Toulon
Espace santé Mirabeau
Interface psychiatrique Siloë et siège social impasse Mirabeau - 83000 Toulon
04 94 91 50 10



FENÊTRE SUR...

Le collectif d’associations varoises pour la défense des droits des Tsiganes et des Roms* tire la sonnette d’alarme.


Le 15 juin dernier, la commission départementale des gens du voyage du Var se réunissait à la préfecture pour faire le point sur l’avancement du schéma départemental d’accueil des gens du voyage.
L’occasion pour les associations qui soutiennent ces populations d’exprimer leur colère et de pointer du doigt le retard colossal du département du Var quant à la mise en application de la Loi du 5 juillet 2000.

Le collectif d’associations a présenté un rapport alarmant sur la situation des Tsiganes dans le Var pour alerter la presse, l’opinion publique et les pouvoirs publics sur l’urgence de la situation.
Etayé par de nombreux exemples, il dénonce les multiples infractions à la Loi commises par les municipalités qui, non seulement retardent la création des aires d’accueil, mais multiplient de surcroît les intimidations et procédures judiciaires visant à décourager l’installation de ces familles "indésirables".

Ce rapport, fruit d’un travail collectif, présente un état des lieux détaillé de la situation actuelle mais propose également des orientations prioritaires, comme autant de préconisations pour avancer vers plus de démocratie dans un département qui fait figure de lanterne rouge sur la question de l’accueil des gens du voyage.

> La commission départementale doit être un lieu de dialogue entre les représentants des Gens du Voyage et des Roms et les autorités compétentes : Préfecture, Mairies, Conseil Général… . Une personnalité compétente et disponible doit être désignée d’un commun accord pour animer et gérer cette commission.
> Un moratoire sur les expulsions doit être prononcé dans l’attente d’une clarification de la situation et de l’ouverture des terrains d’accueil, en application de la directive du ministre de l’intérieur.
> Trois ou quatre terrains de grand passage doivent être désignés avant l’été et à titre conservatoire.
> Les procédures administratives et financières, permettant aux maires qui ont choisi un terrain d’engager les travaux, doivent être accélérées.
> Le préfet doit notifier à tous les maires qui ne se conforment pas à loi la procédure de substitution prévue par l’article 3 de la loi du 5 juillet 2000.
>Une campagne d’information et de sensibilisation du grand public sur la situation des Tsiganes, leur histoire, leur culture et le rôle économique positif qu’ils peuvent jouer dans la société varoise, doit être lancée avec l’appui des associations et des médias.

* Associations membres du collectif pour la défense
des droits des Tsiganes et des Roms :

L’ANGVC (Association Nationale des Gens du Voyage Catholiques) –
l’ASNIT (Association Sociale Nationale et Internationale Tsigane) –
la Confédération paysanne du Var – la Ligue des Droits de l’Homme –
l’association Rencontres Tsiganes en PACA – le Secours catholique -
l’association Tchatchipen – l’Union Diaconale du Var.


Plus d’infos :
Rencontres Tsiganes



Télécharger le rapport

Télécharger le compte rendu
de la journée du 15 juin



Sommaire

Formations



Rappels...

 
 
Communiquer...


Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources d'ingénierie sociale de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)