Iota, Bulletin d'infos de l'UDV
N°71
16 octobre 2006

EDITORIAL

A la une de l'actualité de ce mois d'octobre, les deux événements qui ont retenu l'attention de l'équipe de Iota ne sont pas sans lien.
L'Institut de recherche en Ingénierie sociale de l'UDV a été invité, en la personne de Gilles Rebêche, à apporter son témoignage lors du colloque organisé par le DROS (Dispositif Régional d'Observation Sociale) sur le thème "Trajectoires de la précarité professionnelle et sociale en région Paca".
En conclusion, Gilles Rebêche profitait de l'occasion pour inviter son auditoire à continuer le débat sur la précarité lors de "la journée mondiale du refus de la misère".
Il nous offrait ainsi une transition en or pour cet édito… puisque Iota vous propose de découvrir, en "fenêtre sur…", les images de la manifestation "regards d'ailleurs". Un premier temps fort qui ouvrait, samedi dernier, la semaine d'action organisée à Toulon par le comité du 17 octobre pour marquer la journée mondiale du refus de la misère.

L'équipe de Iota


ZOOM SUR...

Un témoignage de terrain au colloque du DROS sur la précarité

Le 10 octobre dernier, le Dros (Dispositif régional de l'observation sociale) organisait un colloque sur le thème "Trajectoires de la précarité professionnelle et sociale en région Paca" en affichant l'objectif de "croiser les regards de l'observation statistique et des témoignages de terrain". C'est dans ce cadre que Gilles Rebêche a été invité à témoigner, au titre de sa mission au sein de l'Institut de recherche en ingénierie sociale de l'Union diaconale du Var (IRIS).

Pour compléter l'exposé de Monsieur TERSEUR, chargé d'étude à la DRTEFP (Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation Professionnelle), qui présentait une analyse statistique des notions de «chômage de longue durée» et «chômage récurrent», Gilles Rebêche s'est chargé d'apporter quelques observations de terrain pour affiner le propos.


Extraits de son intervention :
"Permettez-moi donc, tout en saluant ce travail exemplaire de la DRTEFP avec l’aide de l’INSEE sur le fichier historique de l’ANPE, d’insister pour que l’observation sociale de la précarité tienne compte dans son diagnostic de ce volet majeur de chômeurs, relégués à torts dans le champ des inemployables[...] Ce serait une démission citoyenne que de considérer les chômeurs les plus pauvres simplement comme des «clients» de l’action sanitaire et sociale, objet des dispositifs humanitaires ; pire encore, que d’abandonner à la « dictature de l’urgence sociale» les chômeurs de très longue durée qui précisément souhaitent un accompagnement au long cours. Si cet accompagnement n’est pas étayé et soutenu par une démarche scientifique telle que celle de l’observation sociale, il risque de se transformer malgré le professionnalisme de certains et la générosité des autres en accompagnement de «fin de vie citoyenne». Etre demandeur d’emploi au long cours, sans travail fixe, est une réalité que le concept de chômage récurrent permettra peut-être d’honorer !" […] "Une chose est sûre, il faut savoir distinguer le «traitement social du chômage» du «traitement administratif et citoyen des chômeurs» … deux concepts et deux pratiques différentes et complémentaires."

Pour terminer sur une note d'espérance, Gille Rebêche s'est exprimé ainsi : "Puisse un jour l’observatoire social nous aider à redonner des visages et une parole à ces chômeurs invisibles, en lien avec les chômeurs récurrents ! Cette démarche est vitale pour tous les promoteurs de l’économie solidaire." Avant de conclure en citant l'un de ces chômeurs invisibles qui disait : "«Je ne suis rien, je ne suis plus personne». Une personne bienveillante lui disait : «Mais enfin travaille, va à l’ANPE et tu redeviendras quelqu’un !». Il lui avait répondu «En fait, il faudrait d’abord que je sois quelqu’un pour ensuite reprendre un travail»."

Voici donc une bonne illustration de l'utilité élargie d'un institut de recherche empirique tel que l'IRIS. Créé pour permettre à l'UDV d'orienter son action en fonction d'un diagnostic de terrain, l'IRIS semble également utile, en complément des études statistiques, pour étayer les débats qui serviront peut-être à éclairer les politiques publiques dans leurs décisions, grâce à quelques échantillons d'expériences vécues.

Plus d’infos :
IRIS - Union diaconale du Var
17, boulevard commendant Nicolas - 83000 Toulon
04.94.24.45.90

Télécharger l'intervention intégrale de Gilles Rebêche


Le mémo...
- Contenu du colloque organisé par le DROS le 10 octobre 2006 sur le thème :"Trajectoires de la précarité professionnelle et sociale en région Paca".
- Consulter l'Atlas social de la région PACA, sur le site Internet du DROS. FENÊTRE SUR...

Premières images… de la semaine d'action du Comité du 17 octobre

Cette année, le comité du 17 octobre organise à Toulon une semaine de temps forts autour de la journée mondiale du refus de la misère. Samedi dernier, c'est par une après-midi festive que s'ouvrait cette semaine d'action.
Sur la Place d'Armes, les passants du week-end pouvaient s'informer et participer aux différents ateliers qui illustraient le thème choisi cette année : l'accueil de l'étranger.

"Regards d'ailleurs", un nom bien choisi pour ce temps d'échange qui s'est conjugué de bien des manières : écrire un mot, une phrase, dessiner, admirer les costumes du monde, prêter sa main pour un dessin au Henné en dégustant un thé à la menthe, fabriquer un kaléidoscope, écouter la chorale Choeurespérance, écouter des contes, peindre un morceau d'une fresque … et tout ça dans une ambiance colorée et conviviale.
Pendant ce temps, on pouvait assister au foyer de la jeunesse, à la projection du film "les Chibanis" et débattre ensuite sur la question "Quelle vieillesse pour les travailleurs immigrés restés en France ?"

Avant de relire cette après-midi en images, n'oubliez pas les rendez-vous suivants :
- Mardi 17 octobre à 18h, sur le parvis de la Faculté de Droit de Toulon, rassemblement autour de la dalle en l’honneur des victimes de la misère, pour un temps de témoignages, de chants, et de recueillement.
- Toute la semaine à la Fnac Mayol : exposition de photos « Roms de l’est, une errance sans fin ».
- Le 18 octobre à 17h30 au Forum Fnac : Débat sur la question « Vivre en France, quel accueil pour les étrangers ? ».

Sommaire

Formations

Rappels...

Communiquer...

Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)