Iota, Bulletin d'infos de l'UDV
N°73
13 novembre 2006

EDITORIAL

"Quand la bise fût venu…" introduction poétique à la manière de La Fontaine pour une nouvelle période hivernale qui se traduit dans la plupart des associations de solidarité et de lien social par la mise en route de véritables fourmilières.
Une journée passée au Samu social de l'Aire toulonnaise pour se rendre compte que les équipes doivent être bien rôdées pour assurer des dispositifs de fonctionnement complexes derrière lesquels se cachent une multitude de rencontres, un accompagnement personnalisé et des parcours de vie déroutants.
Iota vous invite ensuite à relayer une campagne d'information de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) pour aider les personnes en grande précarité à s'inscrire sur les listes électorales, pour que la citoyenneté soit réellement un droit et un devoir pour tous. Il y a urgence, la date limite des inscriptions est le 30 décembre 2006 !

Sara Calamel

ZOOM SUR...

L'hiver nous apporte son nouveau dispositif d'hébergement d'urgence

Avec les premières bourrasques et les premiers froids matinaux les dispositifs hivernaux d'hébergement d'urgence ont de nouveau ouvert leurs portes. Cette année, le dispositif hivernal du Samu social de l'aire toulonnaise a gagné quelques jours de fonctionnement : ouvert depuis le 6 novembre, il fermera le 2 avril 2007(habituellement il ouvrait du 15 novembre au 31 mars).

"Cette période difficile qui s’ouvre devant nous nécessite de la part de tous : disponibilité, dévouement, et rigueur dans les engagements pris. Notre mission : SERVIR, ne l’oublions pas !" rappelle Pierre Gaillard dans l'édito de la lettre d'information Pleins Phares du Samu social de l'aire Toulonnaise.
En attendant, il faut bel et bien relancer cette machine compliquée qui nécessite coordination et disponibilité de tous les acteurs mobilisés par le plan hivernal.

Une journée au Samu social de l'aire toulonnaise :

15h : le maître de maison prend la permanence à la base fixe.
16h : un agent d'astreinte arrive à la base fixe et intervient sur les signalements, relayés par le 115, pour aller à la rencontre des personnes de la rue.
17h : arrivée des 3 bénévoles qui préparent la collation distribuée par le bus de nuit (soupe, sandwichs et dessert).
17h30 : toutes les équipes soirée et nuit des différentes structures se rassemblent pour prendre les consignes et la logistique avant de partir sur les lieux d'hébergement des accueillis.
Cette année une nouveauté pour les repas : un plat chaud préparé par le restaurant d'insertion "le petit prince" de l'association "la vie" est proposé aux personnes accueillies à la place du sandwich pour accompagner la soupe et le dessert.
18h : l'autobus conduit par un agent d'astreinte prend en charge les personnes qui seront accueillies à l'hôpital Clémenceau de La Garde avec l'équipe et la logistique.
Cette année il y a dans ce lieu d'accueil 32 places pour les hommes et 8 pour les femmes.
Chacun s'installe dans les chambres sous les directives des maîtres et maîtresses de maison et d'une travailleuse sociale coordinatrice. Le temps de la rencontre commence autour du repas chaud prit en commun mais aussi des entretiens individuels proposés par la travailleuse sociale qui accompagne ainsi chaque personne en essayant de faire évoluer les situations.
18h : au même moment, l'unité d'hébergement d'urgence La coquette ouvre ses portes, elle peut accueillir 24 hommes seuls jusqu'à 20h.
19h : départ de la tournée du bus de nuit avec une équipe de 4 bénévoles. Tout au long des 24 arrêts, à des lieux et heures fixes, les rencontres sont chaleureuses et les rôles s'inversent, cette fois-ci, ceux que l'on appelle les "personnes accueillies" deviennent les hôtes et accueillent à leur tour les bénévoles venus à leur rencontre. "Pour certains, le bus de nuit est le dernier repère !" nous confie Pierre Gaillard.
22h : couvre feu dans les unités d'hébergement d'urgence. L'agent d'astreinte peut être mobilisé à tout moment pour intervenir sur les signalements.
entre 6h et 7h : réveil dans les structures. Les personnes accueillies à l'hôpital Clémenceau sont ramenées au Samu Social.
8h : fermeture des structures d'accueil.
Les accueils de jour prennent le relais, et Les amis de Jéricho proposent le petit déjeuner. Ouverture de la base fixe du Samu social où le travail d'accompagnement continue en cohérence avec celui de la nuit.


La semaine dernière, une convention a été signée avec la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée pour l'attribution de nouveaux locaux au Samu social. Si les travaux débutent rapidement, les femmes accueillies à l'hôpital Clémenceau pourraient être transférées dès le début de l'année 2007 et la capacité d'accueil sur le territoire toulonnais serait ainsi augmentée.

Du côté de l'Est Var, l'hiver s'annonce aussi avec quelques changements puisque l'association des Amis de Paola adhère depuis septembre à la fédération Nationale des Samus Sociaux.
La maraude s'appelle désormais Samu Social Fréjus-Saint-Raphaël et fonctionne :
- Toute l'année : avec 2 tournées hebdomadaires le mardi et le jeudi.
- En période hivernale du 15 novembre au 31 mars :
avec 3 tournées hebdomadaires le mardi, jeudi et vendredi et les 4 autres soirs une astreinte téléphonique en lien avec le 115 est tenue de 20h à 22h pour se déplacer si nécessaire.

Le Samu social de l'aire toulonnaise et Les amis de Paola font partie des 70 dispositifs qui déploient des équipes mobiles à travers les rues des principales villes de France pour se porter à la rencontre des personnes sans abri. Ils sont réunis au sein de la Fédération Nationale des Samu sociaux, créée en 2001 à l’initiative du Samusocial de Paris, de la Croix-Rouge Française, de la Mutualité française et du Samu social de l'aire toulonnaiuse pour rassembler et organiser toutes ces initiatives, et lutter plus efficacement à l’échelon national contre l’exclusion et la grande précarité.

Plus d’infos :
Samu social de l'aire toulonnaise

365, av Colonel Picot - 83100 Toulon
04 94 23 99 08

Télécharger les horaires du bus de nuit à Toulon

Télécharger la liste des hébergements d'urgence du Var

Le mémo...
- Pour en savoir plus sur la fédération nationale des Samu sociaux télécharger un éditorial de son président ou le cahier des charges de la fédération


FENÊTRE SUR...

Pour que la citoyenneté ne soit pas un privilège …

Pendant que la campagne électorale bat son plein, la Fédération nationale des associations et de réinsertion sociale lance de son côté un autre type de campagne : une campagne d'information à destination des associations pour qu'elles s'organisent et permettent ainsi aux personnes qu'elles accueillent de s'inscrire sur les listes électorales.

Dans son Supplément de la Gazette n°51 d'octobre 2006, la Fnars lance un appel : "L'année 2007 comptera 2 échéances électorales majeures : les présidentielles et les législatives. Pour y prendre part, il faudra s'être inscrit sur les listes électorales d'ici le 30 décembre 2006 : il est donc grand temps d'y penser !
La citoyenneté fait partie des droits fondamentaux que défend la Fnars dans son projet fédéral. […] Une opinion commune veut que les personnes en situation de précarité, et en particulier les personnes à la rue, soient bien éloignées de ces préoccupations politiques. La Fnars lance justement en octobre un sondage auprès de ces publics pour connaître et faire entendre leur avis sur les politiques et sur les dispositifs.
"

En attendant de lire les résultats de ce sondage l'urgence est à l'inscription sur les listes électorales pour être réellement en mesure de faire peser l'opinion des publics en précarité.

Depuis la Loi d'orientation du 29 juillet 1998, l'inscription des personnes sans domicile fixe sur les listes électorales est devenue possible à condition :
- d'être majeur
- de nationalité française
- de jouir de ses droits civiques et politiques
- d'être en possession d'une carte d'identité nationale
- d'être domicilié par un organisme agréé pour la domiciliation carte d'identité
- de justifier d'un lien d'au moins 6 mois entre l'organisme de domiciliation et le demandeur.


Pour permettre aux associations du Var d'orienter au mieux et rapidement chacun au bon endroit, nous vous proposons de télécharger des affiches, mises à disposition par la Fnars et complétées par les adresses de 3 organismes de domiciliation à Toulon, Hyères et Fréjus-Saint Raphaël.

Télécharger l'affiche de Toulon ; Fréjus-St Raphaël ; Hyères.

Plus d'info :
Fnars
76 rue du faubourg St Denis - 75010 PARIS
01 48 01 82 00
www.fnars.org

Le mémo...
- Pour plus d'informations sur les procédures à suivre ou les modalités juridiques concernant l'inscription sur les listes électorales des personnes détenues, les gens du voyage et les personnes sans domicile fixes, vous pouvez télécharger le supplément de la Gazette de la Fnars.

Sommaire

Formations

Rappels...

Communiquer...

Boite à Outils

logo udv
IOTA est la lettre électronique d'informations de L'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)