N°86
4 juin 2007

Au nom de la solidarité universelle

18 corps de migrants, noyés en pleine Méditerranée malgré de nombreux appels à l'aide, ont été recueillis par un bâtiment de la marine nationale et ramenés à Toulon, où ils seront enterrés.

Cet évènement ne peut nous laisser indifférents. Ce serait trop facile de faire comme Ponce Pilate lors de la condamnation à mort de Jésus, "en nous lavant les mains du sang des innocents". Ne rien dire et ne rien faire serait se rendre complices de ce déni d'humanité.
C'est un drame de la grande misère et de son exploitation! Nous avons une responsabilité vis-à-vis des pays pauvres, mais aussi des uns vis-à-vis des autres, explique Mgr Rey, au nom de la solidarité universelle. Le mouvement migratoire ne cessera d'augmenter tant que nous ne basculerons pas dans une logique de partage!
Une célébration interreligieuse est prévu au cimetière pour honorer la mémoire de ces victimes dont les corps seront déposés dans la terre de France… étrange terre d'accueil?
Une messe à la cathédrale rassemblera les chrétiens pour manifester leur fraternité devant un même Père avec ces migrants.

La question de l'accueil des migrants sera au centre des "rencontres régionales" des acteurs de la santé des étrangers le 29 juin prochain à Toulon. Soigner les étrangers en précarité c'est aussi en avoir soin, c'est s'ouvrir au monde, c'est comprendre comment la misère pousse les migrants à utiliser le seul capital qui leur reste pour en sortir : leur santé, leur vie!

Gilles Rebèche, diacre

Une cyber base pour tous!

Dix ordinateurs derniers cris sont désormais accessibles à tout un chacun dans les locaux d'Amitié Massillon. Accès libre, ateliers de formation : l'association enrichit son offre dans la lutte contre la précarité.

Le lundi 21 mai 2007 le Centre Social Massillon a inauguré une Cyber-base ERIC(*) en présence de nombreuses institutions partenaires de l'opération(Mairie de Hyères, Conseil Général du Var, Conseil Régional PACA, Caisse des dépôts et consignations,...), des partenaires associatifs, et des salariés et des bénévoles de l'association.

Ce nouvel espace multimédia " permet de faire franchir une nouvelle étape dans le soutien et l'accompagnement des personnes en grande précarité, et de créer du lien social et intergénérationnel ", se félicite Paul Lambert, président d'Amitié Massillon.
Bénéficiant d'horaires appropriés pour tous les usagers potentiels (salariés, demandeurs d'emploi, retraités, jeunes,...) la Cyber base propose dix ordinateurs aves accès libre à Internet, ateliers de formation (apprentissage des logiciels Word, Photoshop….), mais aussi de l'aide à la déclaration d'impôt, recherche d'emploi, moyennant 0,50 euro de l'heure et une inscription à l'association Amitié Massillon. Deux animateurs accueillent les usagers de tout âge pour offrir un encadrement adapté avant l'arrivée éventuelle d'un troisième.

Objectif atteint! À peine inaugurée, la Cyber base hyéroise a accueilli cent soixante nouveaux inscrits de six à quatre- vingt-sept ans. L'un d'entre eux, Jean-Eudes , 15 ans, nous a fait parvenir son témoignage : " ma mère m'a parlé de la Cyber base et j'ai tout de suite réagit pour m'inscrire. L'inscription n'est pas chère. Les points positifs de la Cyber base sont : qu'il y a internet, que l'heure coute cinquante centime d'euros, que l'ont peut réserver, on peut chater, prendre des images, imprimer pour 0,10 à 0,15 centimes maximum. Voila pourquoi je me suis inscrit. "
Gageons que cette première réaction en suscite bien d'autres. Pour autant " La Cyber base ne concurrencera néanmoins pas les autres espaces internet d'Hyères, mais complètera plutôt l'offre dans la commune " reprend Paul Lambert.

(*) Label Espace régional internet citoyen

La santé des étrangers… quels intérêts?

Le 29 juin prochain à Toulon, la Cimade, Médecins du Monde, le Comède interviendront sur le thème de la santé globale et l'accès aux soins des étrangers en situation de précarité.

La France a toujours été une terre d'accueil. Les migrations resteront une réalité tant que le décalage entre pays riches et pays pauvres existera et que les conflits se multiplieront. Pour favoriser l'accès aux soins de ces personnes en situation de précarité, des dispositifs existent : la couverture maladie universelle, l'aide médicale état,... Ces dispositifs fondés sur des bases humanistes et de solidarité constituent certes une avancée, mais ces droits s'effritent.
Pourtant des professionnels du sanitaire et du social, des organisations humanitaires et des associations se mobilisent individuellement ou s'organisent en réseaux pour favoriser et garantir le droit universel à l'accès aux soins et à la santé pour tout être humain.







Arnaud VEISSE, médecin et directeur du Comède, membre de l'Observatoire du Droit à la Santé des Etrangers (ODSE); Bernard GRANJON, médecin et fondateur de Médecins du Monde; Marie HENOCQ, responsable du projet santé à la Cimade, ainsi que 9 autres intervenants, viendront apporter leur expérience nationale et internationale au cours des 2èmes rencontres Santé globale et accès aux soins des étrangers en situation de précarité.
Ces rencontres sont destinées à tous les professionnels (salariés et bénévoles) de la région PACA impliqués dans la santé des étrangers (médecins, infirmiers, travailleurs sociaux, avocats, juristes,…). Elles seront, pour les participants, une opportunité d'acquérir de nouveaux outils, d'échanger des idées avec les 230 participants attendus, de développer leur réseau de partenaires. Le programme abordera les thèmes :
du travail en réseau,
de la migration et de l'exil ,
des migrants face aux différents dispositifs de soins,
du droit au séjour pour raison de santé.

Ces rencontres, dans leur première édition en 2005, ont contribué à la constitution du répertoire PACA du guide du Comède 2008 à travers une enquête menée sur toute la région PACA par l'UDV. Ce guide pratique de prise en charge médico-psycho-sociale des exilés, édité depuis 1997, sera distribué en avant-première à cette occasion.

Plus d'infos
Les deuxièmes rencontres régionales Santé globale et accès aux soins des étrangers en situation de précarité.
29 juin 2007 - Hôpital Font Pré du Centre Intercommunal Toulon -La Seyne

Inscription obligatoire auprès de :
Syform -Union diaconale du Var
17, bd Commandant Nicolas
83000 TOULON
[email protected] 04.94.24.90.01
Places limitées


Formations





IOTA est la lettre électronique d'informations de l'Union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)