N°93
5 novembre 2007

S'impliquer, c'est gagner.

Le Mois de l'économie sociale et solidaire, la Journée de la femme, la Semaine du développement durable, la Journée du refus de la misère,…autant de coups de projecteurs sur nos modes de vie, sur des combats permanents menés ici et là pour plus de justesse et de justice… C'est indéniable, ces initiatives font germer un peu partout de belles solidarités. Et c'est sans doute cela l'essentiel.

Le travail de la terre repose sur du concret, de la rigueur. On touche la matière, on la travaille pour qu'elle donne du fruit.
Si je mets à plat les verbes qui caractérisent nos activités quotidiennes dans notre magnifique coin de campagne maritime, je me rends compte qu'ils sont en résonance avec les principes de l'économie sociale et solidaire : réparer, construire, planter, élargir, repousser les limites, récolter, imaginer, concevoir…tout ce qui est mis en place sur le terrain en équipe rejaillit sur les personnes qu'elles soient salariés, bénévoles, enfants, adultes et quels que soient leur origine ou parcours. Chacun apporte sa contribution à la récolte qui va servir le bien commun.
Ailleurs, l'économie sociale et solidaire peut réconcilier des valeurs issues d'univers que l'on a voulu opposer et rendre incompatibles. Tel chef d'entreprise va consacrer du temps, apporter ses connaissances et méthodes à un projet qui va permettre à la personne exclue de reprendre pied et de transmettre son savoir-faire, de créer de la valeur.
Par les liens qu'elle crée et l'implication qu'elle nécessite, l'économie sociale et solidaire participe au décloisonnement de notre société. Et s'impliquer, c'est gagner.

Françoise Pierrugues
Semailles 83

La solidarité en Provence verte : une affaire qui roule…

Ça y est! Nous l'avions annoncé dans Iota en avril dernier. Le site de covoiturage solidaire porté par l'association Garrigues est en ligne depuis fin septembre.


Ce service est accessible depuis le site Internet du Pays de la Provence verte où la plate-forme mobilité recense les offres de covoiturage et de transports publics du territoire et des environs.
Les futurs passagers peuvent ainsi accéder aux offres de covoiturage. Passagers et covoitureurs, dès lors qu'ils s'inscrivent sur le site, s'engagent à respecter les principes de la charte du covoiturage disponible sur le site et auprès de Garrigues.
Le Syndicat mixte du Pays de Provence verte a soutenu le projet et a notamment organisé la campagne de communication autour de la mobilité sur son territoire. Un guide à destination des travailleurs sociaux ainsi que des affiches et flyers de promotion du covoiturage solidaire pour le grand public ont été édités.

"La communication a été efficace en direction des covoitureurs puisqu'une quarantaine d'entre eux se sont déjà inscrits sur le site", souligne Katia Nione en charge de la mobilité à Garrigues. "Nous en avons interrogé plusieurs pour connaître leurs motivations. Tous ont déclaré trouver l'initiative "chouette" et sont intéressés par l'aspect solidarité, le côté "écologie" n'étant pas prédominant". Reste maintenant à toucher les covoiturés. "Nous commençons à diffuser le guide auprès des travailleurs sociaux, qui vont servir de relais d'information auprès du public potentiellement concerné par ce service".
Le covoiturage est un acte simple, citoyen qui ne prive pas ses acteurs de leur liberté et participe à créer du lien social. Il a en outre un intérêt environnemental évident sans parler de l'aspect économique pour les deux parties.
Créée en 2003, l'association Garrigues a pour objet la promotion et le développement des initiatives d'économie solidaire en milieu rural et déploie son action dans plus de 30 communes de l'arrière pays varois. Le service d'aide aux transports a pour but de favoriser la mobilité et de faciliter les démarches des personnes isolées vivant en milieu rural. Ce dispositif combine un réseau de covoiturage et de transport à la demande avec le prêt et la location de mobylettes. Le maillage ainsi créé permet aux personnes sans moyens de locomotion de créer leurs itinéraires de déplacement et de retrouver grâce à d'autres une certaine autonomie.
N'hésitez pas à diffuser largement l'information autour de vous et à vous inscrire comme covoitureur sur le site du covoiturage solidaire.

Plus d'info
sur l'association Garrigues:
cliquez ici

sur le Pays de la Provence Verte :
http://www.paysprovenceverte.fr


Mois de l'économie sociale et solidaire : Agir et entreprendre autrement

Œuvrer pour une société plus juste en réhabilitant la place des hommes et femmes au cœur des échanges économiques c'est possible. En ce mois de novembre, l'Economie sociale et solidaire sera à l'honneur en PACA et tout particulièrement à Toulon le 16 avec les Premières rencontres dédiées.


L'économie sociale et solidaire désigne un pan important de l'activité économique (46 000 établissements en PACA) dont les acteurs sont les coopératives, mutuelles, fondations et associations. Elle vise à replacer l'homme au cœur de l'économie en montrant qu'il est possible d'entreprendre, produire, acheter et vendre autrement en se basant sur des principes de redistribution et réciprocité entre générations, territoires, continents…
Depuis 2003, la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire Provence Alpes Côte d'Azur (CRESS) a initié le principe d'un Mois de l'Economie sociale et solidaire qui a lieu en novembre dans tous les départements de la région PACA.
La 5ème édition est donc lancée et, comme les années précédentes, elle déploie toute une palette de manifestations visant à faire connaître et promouvoir l'économie sociale et solidaire auprès du grand public mais aussi des acteurs socio-économiques.
Forums, plateaux radiophoniques, conférences, débats, journées portes ouvertes, salons, animations, films...le programme régional détaillé et disponible sur le site de la CRESS est très riche.

C'est dans ce cadre que vont se dérouler le 16 novembre à Toulon les 1ères rencontres de l'Economie sociale et solidaire coorganisées par un certain nombre de partenaires publics, privés et associatifs*.
Ateliers lycéens le matin afin de sensibiliser les jeunes, stands, tables rondes, témoignages et conférences l'après-midi sont au menu des cette journée dont l'UDV est partenaires à travers ses associations membres (Garrigues, Vigies, Dracénie Solidarité) ses services Formation et Bénévolat.

* Fédération des œuvres laïques, Région PACA, COVACEQ, Boutiques de gestion, Crédit coopératif, Caisse d'épargne, Fondation Macif, Mutualité française, CRESS PACA, UDV.

Plus d'infos :
programme de la journée à Toulon cliquez ici
affiche de la journée à Toulon cliquez ici


Formations







IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)