N°95
3 décembre 2007

Définir l'interculturel...

Si je devais donner une définition de la rencontre interculturelle, je commencerais par citer un proverbe de la sagesse africaine: "Si tu veux connaître quelqu'un, marche huit jours dans ses chaussures".
Mais que d'obstacles concrets à cette démarche : la pointure du pied, l'activité pratiquée, le climat...mission presque impossible! A chacun son histoire, ses codes de communication, ses valeurs, ses représentations, ses souffrances et ses rêves. C'est dire l'effort d'ajustement qu'il nous faut faire pour rencontrer l'autre différent. On risque fort d'avoir "mal aux pieds".
La rencontre interculturelle nécessite une préparation. Elle doit être réciproque et ne peut se faire sans une confiance mutuelle forte. Il faut s'apprivoiser pour échanger d'une manière équitable et accepter l'idée que l'autre peut avoir "autrement raison que moi". Elle est indispensable quand on veut construire des projets ensemble et devenir partenaires.
C'est l'enjeu, aujourd'hui, du développement équitable de notre planète et donc de la paix.
Pour connaître l'autre, il faut accepter de "se déchausser".
Mais n'est-ce pas ce qui a été demandé à un certain Moïse sur la montagne de l'Horeb?

Catherine Martinez
Présidente du Secours catholique du Var

VIGIES reçoit les familles musulmanes en Ramadan

Ce sont de bons moments de convivialité et de partage interculturel qui ont été vécus à La Beaucaire il y a quelques semaines et que chacun des participants veut voir se renouveler.


L'association VIGIES implantée au cœur du quartier de la Beaucaire, a souhaité inviter ses salariés et les familles bénéficiaires à venir partager le quotidien des traditions musulmanes pendant la rupture du jeûne en organisant une veillée de Ramadan le 28 septembre 2007 dans ses locaux.
Ce jour là, tout l'espace fut envahi par le doux parfum des épices et des herbes en provenance de la petite cuisine ; " un vrai petit restaurant " selon l'une des personnes invitées.
Tout le monde s'était mobilisé pour l'événement. La splendide décoration orientale invitait au dépaysement, tandis que le repas typiquement maghrébin composé de dattes, lait, H'rira et couscous ravissait les papilles des convives. Chacun apprécia aussi la pâtisserie orientale ramenée par certaines des familles invitées.
La soirée fut, de l'avis de tous, une grande réussite : si la table y fut pour quelque chose, la convivialité et les échanges fructueux entre les convives à la culture et aux horizons différents y est aussi pour beaucoup.
Quel plaisir de voir les soucis de la vie s'effacer grâce aux sourires et rires des familles et aux danses et Youyous de quelques unes.
"A refaire" pouvait-on entendre ça et là. VIGIES a décidé de renouveler chaque année cette belle expérience sur fond de paix et sérénité venues d'ailleurs.

A l'année prochaine donc!
L'équipe VIGIES

Plus d'info
sur l'association VIGIES:
cliquez ici



En visite dans les lieux d'accueil des plus pauvres à Rome, la Caravane de l'Espérance a rencontré le mouvement Genti di Pace dont les signataires viennent de 116 pays différents.


Six cars déversent 260 pèlerins français dans le Trastevere, quartier populaire situé dans une boucle du Tibre, à deux pas du centre ville de Rome. Direction les salles paroissiales de Santa Maria in Trastevere, église confiée à la Communauté Sant'Egidio, à l'origine d'actions internationales pour la paix (médiation pour la démocratie au Mozambique, journée interreligieuse à Assise en 1986,...) mais aussi d'actions de proximité comme la Tente d'Abraham où est né le mouvement Gente di Pace en 1999. " Nous sommes des gens de paix... ", c'est ainsi que commence le manifeste signé par des représentants de 116 pays. Ils réaffirment, au sein des différentes religions et différentes cultures, des valeurs communes de paix, de solidarité,...

Sediga, 22 ans, est arrivée d'Afghanistan il y a 1 an et 10 mois. Elle découvre l'Occident, ses racines chrétiennes, une promiscuité entre hommes et femmes qu'elle ignore,... Elle se sent " aveugle et sourde ". A la Tente d'Abraham, elle prend des cours de langue et découvre beaucoup d'autres personnes d'autres horizons qui vivent la même chose qu'elle : elle n'est plus seule.

Mamadou, musulman du Sénégal résume ainsi : " la communauté nous a appris qu'il est possible de vivre ensemble entre personnes de cultures et de religions différentes ". Avec d'autres, il témoigne de cela dans les écoles, mais aussi du parcours d'intégration dans un pays pour un étranger, de ce qui a motivé son immigration pour fuir la pauvreté économique ou la guerre,... Il terminera son témoignage en se rappelant l'année où il a servi la table de Noël pour les gens seuls, en plein ramadan. Après le coucher du soleil, c'était les musulmans qui étaient assis et les chrétiens qui les servaient!
Cette visite restera profondément gravée dans le cœur des caravaniers de l'Espérance avec, en germe, l'idée d'une prochaine naissance du mouvement Gens de Paix sur le Var...

A suivre!

Plus d'infos :
sur la communauté Sant'Egidio, cliquez ici
sur le mouvement Gente di Pace cliquez ici

Le mémo...
- Le manifeste de Gente di Pace est consultable en ligne. Ceux qui s'y reconnaissent peuvent y adhérer en envoyant un courriel à [email protected]


Formations





IOTA est la lettre électronique d'informations de l'union diaconale du Var http://udv.free.fr
Ecrivez nous à l'adresse
[email protected]
ou par courrier
Centre ressources interassociatif de l'UDV
17, bd Cdt Nicolas
83000 Toulon
(France)